l'Astuce Naturelle
9 March 2016

Un composteur en appartement

Cela faisait un moment que l’idée faisait son chemin: j’avais envie d’installer un composteur dans notre appartement.

Pourtant plusieurs choses me freinaient: Ou l’installer? Comment ne pas souffrir des odeurs? Que faire du compost?

Après de multiples recherches sur internet, j’en suis arrivée à la conclusion, qu’il était temps de sauter le pas.

J’ai donc adapté, cette volonté de passer au compostage à notre appartement,  et à notre manière de vivre?

Je n’avais pas envie d’avoir le composteur dans ma cuisine, j’ai donc choisi d’avoir une poubelle à déchets verts à disposition, que je vide une fois par jour dans le composteur.

Lui, se situe sur le balcon au “frais”.

IMG_6490.jpg_effected IMG_6491.jpg_effected IMG_6494.jpg_effected IMG_6495.jpg_effected IMG_6496.jpg_effected IMG_6497.jpg_effected IMG_6502.jpg_effected IMG_6524.jpg_effected IMG_6535.jpg_effected IMG_6538.jpg_effected IMG_6545.jpg_effected IMG_6546.jpg_effected IMG_6549.jpg_effected IMG_6564.jpg_effected IMG_6576.jpg_effected IMG_6577.jpg_effected IMG_6582.jpg_effected IMG_6583.jpg_effected IMG_6586.jpg_effected IMG_6590.jpg_effected IMG_6607.jpg_effected IMG_6612.jpg_effected IMG_6613.jpg_effected

La petite poubelle est une poubelle en métal, le composteur, je l’ai bricolé moi même: c’est une poubelle à couvercle, dont j’ai percé de plusieurs trous la base et les côtés, sous laquelle j’ai posé un plateau profond (afin de recueillir l’extrait)

Je n’ai pas voulu y installer de lombrics, pour le moment, j’avais envie de commencer de manière simple et cela me dégoûtait un peu. J’y mets donc des déchets que je recouvre d’une pelletée de terreau. Pour info, il est important de garder une pelle à disposition et de remuer le tout régulièrement.

Pour autant lorsque le système sera rôdé, et si je vois que le compost est trop long à prendre, je reviendrai peut être à la solution du lombricompostage.

J’utiliserai le compost pour nos plantes et si il y a du surplus je peux le mettre dans le jardin en bas de l’immeuble.

Que mettre dans son compost?

Déchets humides (verts) : facilement décomposables, ils donnent beaucoup de nourriture aux bactéries.
- Épluchures
- Feuilles d’arbre
- Fleurs coupées
- Fleurs fanées
- Gazon
- Restes de légumes et de fruits
- Sachets de thé sans agrafes

Déchets secs (bruns) : difficilement compostables, ils donnent beaucoup de nourriture aux champignons.
- Cartons non imprimés coupés en petits morceaux
- Coquilles d’œuf
- Coquilles de fruits secs

- Marc de café
- Papier essuie-tout
- Papier non imprimé

Serviettes et mouchoirs en papier

A mettre uniquement en petites quantité

- Agrumes
- Ail
- Coquillages
- Laitages
- Morceaux de poisson (attirent les parasites)
- Morceaux de viande et os (attirent les parasites)
- Restes alimentaires cuits (les répartir et recouvrir)
- Sauces, graisses, huiles (les répartir)

Pour ma part, parmi tous ces choix trouvés sur internet j’ai choisi d’éliminer tout ce qui était restes issus d’animaux, afin d’éviter les odeurs.

Pourquoi un compost? Il y a quelques dizaines d’années, il ne serait venu à l’idée de personne de trier ses déchets. Si nos déchets verts, peuvent se recycler facilement, pourquoi ne pas s’en donner la peine? Ce n’est vraiment pas plus compliqué finalement. Ici en France cela peut encore surprendre, surtout en appartement, alors que dans certains pays nordiques, c’est devenu un classique.

Les enfants ont très vite pris le pli et s’amusent de ce nouveau système, à tel point, que je dois surveiller Mia qui voudrait carrément y mettre des bananes entières!

Avant de terminer, je sais que beaucoup d’entre vous sont très respectueuses d’une consommation saisonnière, donc oui! notre raisin n’est pas de saison, mais j’ai une bonne excuse, il nous a été offert dans un panier garni! #pastaper

Je vous embrasse fort,

A très vite

Elisa

Ajouter un commentaire

43 comments

Un compost, ça permet aussi aux enfants de comprendre le cycle de la nature. Quel dommage que la ville de Paris ne propose pas de ramassage des déchets verts pour les transformer en compost à redistribuer aux habitants. De nombreuses villes étrangères le font depuis des années et ça marche très bien.

On a la chance de faire régulièrement des échanges de maison à l’étranger et ça ouvre les yeux sur d’autres modes de vie.

Comme on habite en pleine garrigue, on a pu installer 2 grosses caisses d’un 1m3 de compost pour faire des rotations, ça se remplit vite en cuisinant soi-même.

Merci de nous prouver que ce n’est pas si compliqué !

Mais vous n’avez pas de ramassage du compost à Paris ? Vu de la Suisse, cela me semble hallucinant… En effet, récupérer le compost permet de réduire déjà de 30% ses déchets ! Du coup, bravo pour cette initiative ! Pourras-tu nous donner un retour sur le long terme et surtout avec l’arrivée du printemps ? N’as-tu pas peur des odeurs ? Ici, on a justement des sortes de poubelle à compost que la voirie ramasse une fois par semaine, mais après une semaine dès qu’il fait chaud, cela sent déjà très mauvais…

J’ai aussi un compost depuis plusieurs années maintenant, et lorsque je suis invitée j’ai un petit coup au coeur lorsque je dois jeter les déchets verts à la poubelle!
Comme lorsque je vois certaines personnes jeter du verre, du papier ou autre déchet recyclable à la poubelle… Mais je ne juge aucunement hein! Par contre Kasan, mon fils de 5 ans est horrifié lorsqu’il voit ça (ce qui me réjouis un peu je dois l’avouer;)) il a même repris un monsieur dans la rue qui jetait un papier par terre, l’a ramassé et à accosté le monsieur en lui montrant une poubelle en toute bonne foi en lui disant “et t’as pas vu, elle est là la poubelle!”…
Je suis d’un tempérament résolument optimiste et pense que les générations futures sont et seront de plus en plus concernée, avant que cela ne soit vraiment inévitable…
Des bises Elisa!

Paris développe de plus en plus le compostage .
A l Ecole et la crèche de mes enfants des bacs a compost ont été mis en place et nous y déversons nos déchets verts via un bioseau qui fait la navette entre chez nous et la Creche .
Paris n est pas encore au top mais il y a un début !

en allemagne, à berlin, lapobelle à composteest l’une des 5 poubelles collectives dont chaque immeuble dispose. a chaque retouren france quand je dois tous mettre dans 1 bac ca me fend le coeur. en effet pour enfants ce n’est pas compliqué.j’explique a ma fille de 2ans dans quelle corbeille va quel déchet etca matche bien

Super bonne idée !! J’ai aussi des petits pots dans la cuisine pour éviter d’aller au compost tous les jours.
Ici dans la campagne alsacienne, nous avons un “compost” au fond du jardin, mais comme nous habitons presque en plein champs, à la sortie du village et que le jardin n’est pas clôturé, les restes sont très vite cherchés par divers animaux : renard, hérissons, beaucoup d’oiseaux.
La solution que j’avais trouvé pour moins “jeter” c’était d’avoir deux cochons d’inde et un lapin (un animal par enfant) qui mangeaient à eux trois presque tous mes déchets végétaux.
Bon compostage !

Très bonne idée merci d’avoir partagé cela. Je vais trouver une solution pour le faire chez moi.
Chloé

J’habite en appartement en ville et j’ai un lombricomposteur depuis 8 ans maintenant, cadeau du pépé permaculteur sans le savoir : après quelques petites mesaventures au démarrage, j’en suis ravie. Mon fils de 2 ans les appelle nos “cotcot” (il connait le principe pour les poules) et il a bien compris que les épluchures étaient pour eux. On lui explique bien que les vers de terre doivent manger équilibré comme nous (pas que des pâtes hein). Quand on a des invités, c’est un petit rituel que de le montrer aux autres enfants qui nous en parlent quand ils reviennent. Ils sont contemplatifs et aiment toucher (le coeur est un peu chaud et avec le système d’étages ont peut aisément y accéder). ça sent comme la forêt. On voit l’évolution de la décomposition.
On récupère le compost et le jus pour la terrasse, les plantes s’en portent mieux. Quand j’en ai trop, je le donne grâce à recupe.net ou donnons.org.
Après, c’est sur, ce sont des vers de terre, mais je n’ai pas besoin de les tripoter souvent ! C’est un élevage de vers de terre en fait : il y a les groooos, les moyens, les petits, ceux qui veulent se faire la malle, ceux qui se cachent …. La population est autorégulée donc je n’ai jamais eu à ajouter de nouveaux petits mangeurs.
Par contre, je ne le mettrai pas dans mon appartement, il reste sur la terrasse à l’ombre en été, et dans la cave en hiver. De temps en temps il y a des moucherons donc pas top à l’intérieur.
Je me demande comment ça va fonctionner sans vers, le sujet m’intéresse ! à suivre !!
Au plaisir de te lire….

    Bonjour patoche-lyon et Elisa,
    nous avons également un lombricomposteur en appartement depuis plusieurs années. Réticente au début, j’ai vite suivi mon conjoint et je suis aujourd’hui celle qui s’en occupe. Nous avons considérablement réduit nos poubelles et sommes ravis de récupérer du compost pour nos jardinières et de l’engrais liquide que je distribue volontiers autour de moi.
    coté pratique, celui ci est installé dans la cuisine sous la table car en été le balcon est plein sud et donc trop chaud et en hiver trop froid, cela réduirait considérablement leur activité. Pour éviter les nuisances du début, les petites mouches, j’ai fabriqué une housse avec un vieux t-shirt que j’enfile sur le lombricomposteur, et depuis zéro tracas.
    Alors, chère Elisa, n’hésites pas pour le lombricomposteur le jour ou tu seras prete, les enfants adorent !!

    Bonjour je suis en pleine reflexion et souhaiterai constituer une tour vegetale avec lombricompostage central mais je crains en effet les moucherons et que.les vers de terre ne se promenent dans mon appartement. Quelles experiences connaissez vous ou avez vous sur le.sujet?
    Merci

Très sympa cet article! Une façon de voir simple et accessible à tous. Souvent les articles (personnels ou professionnels) en parlant comme quelquechose réservé à certaines personnes (ayant le temps, un jardin ect).
Ici aussi on composte, mais mon récipient dans la cuisine est un saladier en plastique. J’avais testé d’autres matière mais à force le récipient s’abîmait (rouille, pas facile à nettoyer). Mais l’idée qu’il soit fermé me plait beaucoup. Il faudrait que je trouve quelquechose de remplacement. Nous avons un grand jardin donc je dépose directement dans notre bac à compost et ça met une année à devenir terreau naturellement (je mets épluchure, marc de café et coquilles d’œufs pour la cuisine et la tonte du jardin).

Ca me donne envie de me lancer pour notre immeuble, dans la cour!

Bravo pour cette belle initiative de compost en appartement.Une fois de plus je suis admirative .

Très bonne idée. Je vais y réfléchir. Peux-tu me donner la référence de cette chaise sur laquelle se troue Mia, elle a l’air top, ma fille commence à vouloir cuisiner et je la trouve bien pratique.
Merci
Virginie

Chez nous, nous allons commencer par des poules, je pense qu’elles nous mangerons une bonne parties des déchets verts, s’il en reste pourquoi pas prendre un composteur, nous sommes en maison et nous avons largement la place de l’installer dans le jardin. On va s’occuper du projet poules d’ici un mois, j’essayerai d’en parler sur mon blog si ça t’intéresse.

Chez moi aussi l’idée fait son chemin depuis un moment, mais je n’ai pas de balcon, et les histoires de moucherons lues par-ci par là m’ont fait renoncer à en installer un dans la cuisine. Je pensais avoir trouvé le graal avec le composteur électrique (qui ne consomme pas plus qu’un grille-pain et qui permet de composter tous les restes alimentaires) mais c’est hors-de-prix !
Heureusement, le jardin de l’école organise une collecte de déchets verts hebdomadaire, c’est un premier pas 🙂

je souris en te lisant car effectivement quand j’ai vu le raisin, je me suis dit “ah bah ça alors?? Elisa mange du raisin début mars?? qu’est ce que c’est que cette histoire???

ouf!!! je suis soulagée…c’était un cadeau……tu es donc toujours parfaite à mes yeux!!!!!

bon j’arrête mes plaisanteries de bon matin…je n’ai aucune excuse pour ne pas me mettre au compost puisque j’ai la chance d’avoir un jardin..(heu..je vis en Bretagne hein, pas à Paris…!!) merci pour tes conseils!

belle journée Elisa

Ahlalala ! Le tri des déchets… J’ai grandi dans le Jura, département très rural, où le tri sélectif a été mis en place dès 1992, du coup, pour moi, c’est vraiment un réflexe intégré dans mon quotidien. Et à la campagne, presque tous avait gardé l’habitude d’avoir un “tas de fumier” sur lequel on jetait les déchets putrescibles.
Je me retiens difficilement de ne pas faire la leçon quand je vois des amis qui jettent leurs cartons dans leur poubelle OM (Ordures Ménagères). Dans ma vie d’adulte, j’ai vécu quelque temps dans une maison avec jardin et composteur. De retour dans un appartement, il m’a été assez douloureux de voir la quantité énorme de déchets “verts” que je jetais dans la poubelle. Et du coup, le nombre de poubelles à descendre qui a augmenté énormément…
Toujours en appartement, sans balcon, j’ai renoncé provisoirement au compost… J’espère pouvoir trouver une solution alternative (porter mes déchets verts dans un jardin partagé ? insister avec la mairie pour avoir un composteur collectif dans notre quartier ?)
En tout cas, c’est super de donner des bonnes habitudes concernant les déchets à de jeunes enfants, je te confirme que ça devient un réflexe.

J’y songe parfois… Mais juste une petite question pour compléter ton poste très bien fait : quand tu remues ton composte sur ton balcon, ça ne sent pas trop mauvais ? Et quand tu l’etales sur tes plantations? On a une grande terrasse, on pourrait se lancer… Mais ces histoires d’odeurs me freinent clairement !!

Ton post tombe à pic, ça fait des jours que je fais des recherches sur le net, avec vers sans vers ? composteur acheté ? ou bricolé ? J’avoue qu’apres avoir vu le film ” demain” qui a fait comme une electrochoc j’ai envie de faire encore plus, mieux, alors oui au composteur sur la terrasse 🙂

Tu me fais carrément rêver Elisa…. (oui oui avec un compost !!) J’aimerai en installer un aussi, mais en ville, sur mon petit balcon marseillais, où il fait 37°C à l’ombre l’été, j’ai bien peur des odeurs… Il n’y a malheureusement pas de point de récupération des compost dans notre ville, où bien peu de personnes ne soucient du tri des déchets (ou déjà rien que de mettre leurs déchets DANS la poubelle et pas à côté). Mais j’ai bonne espoir que les mentalités évoluent, et je vais faire mes petites recherches pour mon balcon 😉 Merci de traiter ces sujets tellement importants !!

    Avec ton balcon au chaud, tu peux peut-etre installer de quoi sécher les déchets végétaux, ce qui réduit déjà le poids à la poubelle?

Super cette étape de plus vers un quotidien plus “propre”! Elle est trop chou Mia en recycleuse de choc. Merci pour le mode d’emploi.
Chez nous, ce sont les lapins qui finissent les épluchures. Pour les fanes de carottes, fraiches, je les mets dans la soupe MIAM
Et j’ai trouvé une recette de gateaux aux peaux de bananes (bio obligatoire par contre), un peu bouratif, mais vraiment bon. Ingrédients: 3 peaux de bananes bio – 10 cl de lait – 2 oeufs – 50g de beurre -150g de sucre en poudre – 200g de farine et 1 sachet de levure chimique
Mettez votre four à préchauffer à 200°C – Faîtes fondre le beurre – Éliminez les extrémités des peaux de bananes puis découpez vos peaux grossièrement et les passez au robot jusqu’à obtenir des morceaux fins (déjà tenté au blender, ça marche aussi et même mieux) – Ajoutez le lait, les oeufs et le beurre. Mixez – Ajoutez le sucre – Mixez de nouveau – Incorporez petit à petit la farine+levure en mixant en même temps – Remplissez le(s) moule(s) de cette pâte épaisse maronnasse et enfournez environ 20 minutes.
Vous serez surprises de la couleur dorée finale. J’espère que cela plaira à tes 3 loulous.

Je confirme, il y a des composts à Paris ! j’en ai un au coin de immeuble, dans le 18ème.
C’est tellement simple, et rassurant de voir le nombre de personnes que ça intéresse, ça crée du lien dans le quartier, bref, tout positif !
Merci Elisa pour ce thème une fois de plus très intéressant

Bonjour Elisa,

merci pour ce post. Cette idée là me tarabiscote depuis un long moment.
Nous sommes dans une maison-appartement on va dire et donc pas de jardin où mettre tout ça.
Idem l’idée des lombrics ne m’attire pas le moins du monde….et je n’ai pas encore trouvé LA solution pour trier les déchets “verts”.
Ton post tombe donc à pic !!!! Je vais piocher tes idées et bricoler qqc qui pourra nous aller.

Belle journée,

Bonjour Elisa,
Du temps ou nous étions en appart, nous n’avions pas de composteur…une fois installés dans notre maison, l’un de nos tout premiers réflexes a été d’en mettre un au fond du jardin.
Mais on a fait beaucoup d’erreurs au départ! Il y a des feuilles de fruitiers que nous ne mettons pas ( poiriers et cerisiers) .Les feuilles de noisetiers oui..Pour ce qui est des déchets type viande, nous n’en mettons pas; nous sommes quasiment végétariens!
C’est vrai que pour les vers de terre, ces petites bêtes étaient déjà très présentes…et je suis comme vous; ça m’aurait un peu dégouté de devoir en rajouter 😉 !
Avoir un composteur doit être rigolo et pédagogique pour les enfants..c’est super mignon de voir votre petite Mia se familiariser avec!
Bonne journée à vous!
Gaële

Chez mes parents le compost ce sont les poules qui s’en chargent.
Dans un coin du jardin un tas de compost.
A Marseille, je trie les déchets dans les containers adaptés sauf qu’à la collecte du camion-benne tout est mélangé. Tout ça pour ça. :/

Le bac de compost a été le premier achat quand on a emménagé dans notre maison, il est installé au fond de notre petit jardin. Comme toi j’ai une petite poubelle dans ma cuisine que je vide tous les 2 ou 3 jours en hiver, tous les jours en été car avec les restes de fruits très sucrés (surtout le melon!), il y a pas mal de petits moucherons. Par contre je ne mets ni viande ni poisson et aucun problème d’odeur. Le bac ne m’a pas couté cher, en passant commande auprès de ma communauté de commune (j’habite en Bretagne). Je cuisine beaucoup et j’ai remarqué une vrai diminution de mes déchets. Finalement entre le tri sélectif et le compost pour ma plus grande satisfaction je n’ai plus grand chose dans ma poubelle !

Une autre alternative pour les gens en appart c’est le bokashi : compost dans lequel on ajoute des micro-organismes (du son) à des déchets ménagers. Le plus c’est qu’il n’y a pas de lombric et le résultat final est une fermentation de déchets qui est un puissant engrais naturel que l’on peut ensuite mettre dans le sol ou dans des plantes en pot. Mon frère l’utilise depuis quelques années (dans une cuisine riquiqui d’un appart de 20m2!). Il utilise le produit final pour ses plantes et le donne également à un maraîcher bio.

Le tris des déchets verts est un vrai problème en ville, il existe quelques initiatives mais elles restent très marginales et le composte est souvent vu comme quelque chose de sale, ce qui est évidement complètement faux. Mais le problème est également très présent dans les zones moins urbaines. Beaucoup trop de personnes ayant la chance d’avoir un jardin ne compostent pas leurs déchets. Alors que c’est si simple!
Par contre, un petit conseil, si tu ne souhaites pas avoir recours à des lombrics, pense à amener des matières organiques sèches (branchages…).
Pour qu’un compost prenne il doit être équilibré et si il n’y a que des déchets de cuisine, il risque d’être trop humide et de pourrir.
J’espère que ton projet aboutira. Ça en vaut la peine!
Belle journée à toi!

très intéressant Elisa
J’ai une amie qui a fabriqué son propre lombricomposteur à étages. (elle a en gros mis des boites en plastique, a percé des trous, et a installé un robinet).
Elle donnait un conseil, qui peut te servir aussi : elle disait de couper en tout petit morceaux les déchets (ex. les peaux de bananes et autres) ! je crois que ça permet d’accélérer le processus…
J’ai pas encore osé chez moi car nous n’avons pas de balcon, juste un rebord de fenêtre.. donc je suis à la recherche d’un modèle réduit..

Bonne journée,

Ici aussi on fait du compost, avec un joli composteur en bois acheté au service des déchets de la communauté de communes…

bon c’est sur c’est fastoche à la campagne avec un grand jardin !
Et en plus j’ai pas de mérite car j’ai été éduqué par des parents et grands parents qui faisaient déjà ça. (Et j’ai 43 ans…)

Ici aussi les enfants apprennent très vite à trier c’est même amusant…
On a une poubelle à couvercle pour le compost dans le grands tiroir sous évier avec aussi 1 bac pour le recyclage et 1 autre pour le verre…

J’espère que bientôt toutes les communes vont organiser la collecte des déchets verts car cela coûte très cher à traiter en déchet ordinaire…. et cela reviendrais donc moins cher aux collectivités (et donc en terme d”impôts…)
En tant que citoyen je pense que c’est important à demander à ses élus (comme le bio à la cantine ou des pistes pour les velos etc….)

J’ai déjà vu plusieurs fois des lombricomposts chez des amis en appart en ville et c’est extra car les vers de terre ce n’est pas dégueu comme des asticots ou des trucs de ce genre , les vers de terre c”est plutôt joli je dirais….

Merci d”aborder ce sujet c’ est vraiment chouette !!!!

Bonjour Elisa,
En fait ton article m’a motivé ! j’ai contacté une association qui met à disposition un composteur collectif dans la ville de Montreuil (ou j’habite). La commune peut également fournir des composteurs pour les habitants qui le souhaitent ou en installer dans certains quartiers.
Merci de m’avoir fait pensé à cela !
=)

Nous compostons aussi mais c’est simple ….nous vivons à la campagne avec un grand jardin. Je voulais juste partager mon astuce du pot “intermédiaire” un peu comme le tien. Le mien est en fer émaillé. Il s’agit en fait d’un “seau de nuit” à couvercle que j’ai récupéré chez mes arrières grands parents. C’est parfait comme contenance pour la semaine, c’est très hermétique au niveau odeur (vu l’uage premier valait mieux 😉 et en plus c’est joli quand on aime les objets un peu anciens.
Je le vide une fois par semaine ce qui me facilite la vie car aller au fond du jardin les jours de semaine où l’on part tôt et rentre tard, surout quand il fait nuit n’est pas très motivant.
Par contre je vise plus la réduction de déchets que la qualité du compost. Du coup je me ne limite pas sur les choses sur les agrumes, coquilles d’oeufs ou autres. J’exclue juste les déchets de type viande/fromage pour ne pas attirer de nuisibles.
Merci pour ton partage d’expérience et au plaisir de lire un retour après qq temps d’utilisation.

Salut Elisa,

Nous avons un composteur dans le jardin et chaque annee notre potager profite d un bon terreau!!
ou as tu acheté cette petite poubelle en métal? j adore… ca me ferait une étape entre la cuisine et le compost du jardin merci bises

C’est super ce système autant pour le coté ludique et éducatif des enfants que pour nous parents! petit village où l’on tri déjà bien nos déchets, on nous propose pour 15 euros d’acquérir un compost de 300l ou 600l , bonne initiative qui rencontre un grand succès, de plus nous baissons notre quantité de poubelle et avons du super terreau pour jardiner!!

Bonjour Elisa,
J’ai adoré ton article et du coup suivi cette idée mais vite le bac a été plein et j’ai abandonné l’idée du composteur sur mon balcon (je tris quand même mes déchets vert pour le composteur de mes beaux parents;)). je voulais savoir après 6 mois d’utilisation comment ça se passe chez vous?
Merci pour ta réponse et bonne journée!!
Amélie

Bonjour,
Je voudrais faire de même dans mon appartement. Je voulais savoir s’il y avait de véritables odeurs? De plus, je suis chez moi une semaine sur trois, cela fonctionnera-t-il même si je l’utilise pas pendant deux semaines selon vous ?
Merci et bravo pour le blog!

Coucou
Je viens tout juste de découvrir ton joli blog.
Merci de nous faire partager ton experience,
Vivant en appartement ça me fais très mal au coeur de jeter les epluchures de fruits dans la poubelle ordinaire !
Je suis donc très interessée de faire mon compost maison mais je sais pas trop comment m’y prendre..
Peut on simplement prendre un sceau en metal avec couvercle et remuer le tout de temps en temps ?
J’aimerai savoir pourquoi c’est utile de faire des trous dans le sceau et pourquoi y mettre un plateau au fond ?
Je te remercie d’avance pour tes réponses qui me sont précieuses

Ajouter un commentaire