Enfants
12 octobre 2015

Trois semaines complètes

Jules est parmi nous depuis maintenant trois semaines.

Son papa est en voyage d’affaire.

Trois semaines d’affilée, cela équivaut au temps que l’on passe ensemble lors des vacances d’été.

Sinon cela n’arrive jamais.

IMG_7033.jpg_effected IMG_7036.jpg_effected IMG_7042.jpg_effected IMG_7053.jpg_effected IMG_7055.jpg_effected IMG_7060.jpg_effected IMG_7063.jpg_effected IMG_7074.jpg_effected IMG_7079.jpg_effected IMG_7083.jpg_effected IMG_7085.jpg_effected IMG_7093.jpg_effected

J’ai tout entendu à propos du système de garde partagée, des enthousiastes, des sceptiques, des phrases malheureuses comme « mais tu as vachement moins de travail qu’une maman de trois enfants à plein temps »… ou le terrible « moi je ne pourrais jamais ».

J’ai entendu aussi des mots qui réconfortent , venant d’adultes qui ont connu cela enfant, et qui sont ravis d’avoir profité autant de leurs deux parents.

Parfois, il y a de la maladresse involontaire aussi, comme ceux qui me disent que je suis une mère poule, que je ne sais pas me séparer de mes enfants alors que je vis la moitié du temps seulement avec mon fils, et que je suis à la source de cette situation.

Il y a aussi les amies qui m’expliquent à quel point c’est dur de voir partir leur enfant deux semaines loin d’elles. Je comprends tout cela, finalement je crois que lorsque l’on a ses enfants à plein temps, on ne se rend pas vraiment compte, et après tout tant mieux.

Je ne serai jamais une maman à mi temps, mais avec les années je peux dire que c’est vraiment ce qui convient le mieux à Julot.

Moi? Bien sûr, égoïstement, je le voudrais avec nous tous les jours, je voudrais connaître sa vie lorsqu’il n’est pas là, savoir la chambre dans laquelle il dort, une semaine sur deux, et que je n’ai jamais vu.

Je vous l’embrasser chaque soir avant qu’il s’endorme, et le consoler lorsqu’il est triste.

Mais c’est comme ça…Jules est heureux ainsi et c’est vraiment tout ce qui compte.

Alors ces dernières semaines, c’est un peu la fête à la maison, pour la maman que je suis,

mais finalement les plus heureuses dans l’histoire, ce sont les filles, si attachées à ce grand frère tendre et affectueux.

On t’aime Julot.

Bonne soirée à tous

Elisa

J’adore cette série de Lou et Jules avant le coucher. ils sont sous une tente conçue par Mum & Dad Factory, souvenez vous Loulou avait fait des photos pour une de leur création et les créatrices nous ont offert la tente pour nous remercier. Le concept est génial, c’est une structure en bois sans tissu et chacun la customise comme il l’entend. C’est la possibilité de changer de décor et de s’inventer plein de jeux. J’ai fait quelques fonds que je vous montre très vite. Là c’est juste un tissu jeté dessus par Jules, les enfants en raffolent.

Ajouter un commentaire

23 commentaires

Je crois que maladroitement j aurais pu dire une des phrases qui t a blessée/enervee/attristée. .. Je ferais plus attention maintenant ☺

coucou!! encore une fois un très bel article!! qui me touche! lya voit son papa une a deux voir 3 fois son papa dans l année, tous est la plupart du temps compliqué mais je fait en sorte qu elle ne soit pas dans ses histoires d adultes et fait en sorte qu elle garde au max contact avec lui! c’est pas tjrs évident, mais tous comme ton très beau garçon elle me parait épanouie. gros bisous a vous! et a bientôt
les photos sont top et leur complicité est juste top.

Série de photos géniale. L’avantage du coeur, c’est qu’il porte toujours en lui ceux que l’on aime, même absents.
Profitez bien de ces moments à 5 !

Cette série de photo est juste « Génialissime »..!!.Trois semaine de Bonheur pour toute la Famille,c’est super..!!.
Le plus important comme vous le dites si bien: Jules est heureux est c’est tout se qui compte..!!.
Leurs complicité est vraiment belle à voir,trop Mignons..!!.Bonne Soirée..

C’est affreux mais spontanément j’aurais dit aussi « mais je ne sais pas comment tu fais » pour vivre cette déchirure d’un enfant une semaine sur deux. Quelle maladresse, je sais, car tu ne fais pas « comment », tu fais malgré tout et avec le sourire devant ton enfant, en gardant pour toi ton chagrin, j’imagine.
Mille pensées.

Et moi, je fais partie des enfants de divorcés qui peuvent te reconforter : j’ai vécu chez mon père la semaine et le we chez ma mère dès l’âge de 9 ans. Parfois c’était dur de quitter ma maman qui malgré tout était beaucoup plus caline que mon papa mais je suis devenue une adulte épanouie, équilibrée et une maman poule +++ car dans le fond j’ai toujours senti l’amour de mes DEUX parents !
Dans l’histoire, c’est sûrement les parents qui souffrent le plus finalement…
Continue à faire de la vie de tes enfants un rêve 🙂
Belle soirée et merci pour les photos.
Juliette

Je rêve de pouvoir avoir ces 3 semaines également…….

elle est géniale cette jolie tente!
profitez bien de ces moments avec JUlot!
bizz

Quelle belle complicité! Et des regards tendres!

Bonjour,

J’aime beaucoup votre univers.
J’aime beaucoup ce que vous partagez..
J’ai i un enfant qui a 13 ans et qui a 2 maisons.
Chez nous la garde partagée n’a pas fonctionné.
Nous avons essayé pleins de choses mais les adultes sont parfois bêtes et moi la premiere et ne veulent pas réfléchir à ce qui serait le mieux pour cet enfant.
Mon fils vis depuis septembre loin de moi je le verrais au mieux la moitié des vacances.
Alors toutes ces phrases que l’on vous dit tout ces jugements ….fermez les écoutilles et continuez votre chemin rempli de fleurs, d’odeurs de pain chaud, d’enfants qui rient et surtout de l’amour.
Moi aussi tous les soirs je rêve de l’embrasser de le serrer contre moi.
Comme je vous comprend.

    petitpoucedanslaforet mardi 13 octobre - Répondre

    Bonjour Elisa, bonjour Céline,

    merci Elisa pour vos partages qui témoigent de beaucoup d’empathpie et d’un esprit d’ouverture execptionnelle. C’est reconfortant.

    J’aimeris entrer en contact avec Céline qui est apparemment comme moi est une maman qui vit séparée de son enfant pendant de longues périodes et chez laquelle la résidence alternée n’a pas fonctionnée. Nous ne sommes pas beaucoup de mamans dans ce cas, en tout cas je n’en ai pas trouvé beaucoup et donc j’aimerais entrer en contact avec vous, Céline, en privé, bien sur.

    Comment faire?

    MERCI!!!

Comme je comprends et « je bois » tes mots. Je suis dans le même cas que toi, et jamais à part aux vacances, je n’ai ma grande plus de 2 semaines (nous faisons 2 semaines/2 semaines depuis qu’elle l’a souhaité, vers ses 13 ans). Comme c’est compliqué et frustrant de voir ce temps toujours haché. L’an prochain, c’est décidé, on va vivre plusieurs mois à l’étranger, avec elle, pour vivre ne serait-ce qu’une fois un temps long ensemble, avant qu’elle ne soit étudiante et que cette vie soit envolée 🙂

Oh Elisa, c’est si touchant, ça me met la chaire de poule de penser qu’une de mes filles ne serait plus à moi ne serait ce qu’une semaine… Alors une semaine sur 2 toute l’année je comprends que cela doit être dur pour toi… Mais comme tu le dis si bien, si l’équilibre de ton petit homme est là et bien c’est l’essentiel! Profites bien de lui… d’eux à 3. Je vous embrasse <3

Ces moments sont doux.
J’espère ne jamais vivre une telle situation, même si je ferais tout pour le bonheur de mon enfant. Tu es emplie de force et d’abnégation. Je t’envoie plein de belles pensées à toi et ta jolie famille.

« Il se peut qu’un enfant unique soit gâté, non pas tant en cadeaux qu’à cause du temps consacré à ses problèmes, mais croyez-moi, il y a des moments où il souhaiterait avoir un frère ou une soeur pour essuyer les chocs avec lui. » Peter Ustinov

Tes mots me touchent tant, 3 semaines pour ne pas compter les heures qui passent avant la séparation, pour installer un autre rythme – je comprends à quel point c’est important. Bien maladroitement, je me dis que deux familles c’est aussi plus d’amour pour partager les chocs de la vie. Profitez de ces moments ensemble.

Ce que les gens peuvent être bêtes !! Comme si on pouvait être maman a mi temps !! Mes parents ne sont pas séparés et mon couple tient bien la route avec notre bébé donc je ne connais pas cette situation mais je ne comprends pas qu’on puisse la juger ! Bravo pour ces mots et pour la sérénités fasse a tes émotions. Et je pense que tu as raison : le principal reste Julot !!

Encore une jolie série de photos, pleine d’amour…

Superbe article. Comme nous ne sommes pas mariés nous avons établi une convention pour notre fille devant le juge de paix. En cas de séparation c’est 1 semaine sur 2 chacun et la moitié des vacances. Déjà établi d’avance donc signé en toute sérénité. Tu as sûrement fait le meilleur des choix pour ton Julot, je ne pourrais jamais exiger plus que la moitié de la garde (sauf faute grave) , le père en souffrirait trop et donc notre fille aussi.

C’est rare ici, mais cet article me rend triste… triste pour toi surtout, Julot a l’air de plutôt bien se porter n’est ce pas?
Je suis sûre que tu as tout fait pour que Jules se sente le mieux possible, ça se voit sur les photos, il a l’air bien dans ses baskets!
Je me mets souvent à la place des mamans en manque de leur enfant à cause d’une séparation, j’ai été en manque de ma maman si souvent petite! Je sais qu’il n’est souvent pas possible de vivre une situation idéale avec l’ex avec lequel on est souvent en conflit mais c’est si triste que tu ne connaisses même pas l’environnement dans lequel Jules évolu!

Jolie série de photos. Mais alors, je vais jeter un pavé dans la mare: je suis moi aussi en garde alternée depuis 2 ans, et clairement je me sens maman à mi-temps… sûrement parce que je n’ai pas refait ma vie, je passe d’une semaine à fond avec 3 enfants à une semaine où je me retrouve toute seule, à vivre comme une étudiante… ça rend complètement schizophrène d’ailleurs. Et clairement oui, beaucoup de choses sont plus faciles pour moi que lorsque j’avais mes enfants à plein temps. J’ai une vie personnelle riche que je n’avais absolument pas à l’époque où j’étais en couple… Mes enfants me manquent quand ils sont chez leur père, le pire étant les deux semaines d’affilée l’été… mais j’ai quand même l’impression que les grands gagnants, dans ces situations, ce sont les parents, qui ont tous les avantages, pendant que leur progéniture fait l’escargot à transporter sa maison sur le dos tous les week-ends… oui ils sont heureux de voir autant leur papa et leur maman, mais à quel prix?…

Ton billet me touche car c’est ma vie aussi sauf que ce sont les deux plus grandes qui voyagent chaque semaine… Comme toi j’ai souvent eu droit aux « maman a mi temps « , « tu peux te reposer une semaine « , ou le « moi je pourrais pas  »
J’ai toujours fait passer l’intérêt de mes filles avant moi. Elles ont déjà du subir une séparation alors je préfère les savoir heureuses une semaine avec leur papa meme si c’est sans moi. Mais elles sont dans ma vie à 100% et je suis leur maman à 2000%
Amicalement 🙂

Je suis enfant de parents divorcés, je ne voyais papa que la moitié des vacances scolaires car nous vivions loin l’un de l’autre… Je rêvais d’une garde alternée. Toutes ces années ont été très conflictuelles entre mes parents. Maman me répètant que papa ne valait rien, qu’il était nul, qu’il se foutait de nous,… mais moi je l’aimais mon papa. A l’adolescence j’ai écouté maman, c’est vrai il était nul ce papa… J’ai honte en y repensant. Papa s’est battu pour me prouver le contraire. Nous nous sommes redécouvert vers mes 18 ans lorsque je me suis rendue compte que maman avait tout faux. Aujourd’hui j’ai bientôt 35 ans et mon papa est le plus beau, le plus fort, le plus gentil. Je lui ressemble comme deux gouttes d’eau et j’en suis sacrèment fière !
Si seulement les parents divorcés pouvaient mettre de côté leurs disputes et tout faire pour le bien de l’enfant, sans que ce dernier ait à « choisir ».

Bravo Elisa, tu as mis les mots sur ce déchirement tout en expliquant que le bonheur de nos enfants passe avant tout. J’ai toujours entendu que l’on ne faisait pas ses enfants pour soi… Et il est vrai que certain(e)s semblent oublier que nos progénitures ont deux parents. Mes filles ont trouvé leur « équilibre » avec la garde alternée… Pour ma part ce n’est pas le cas , je ne m’y habituerai pas je crois … Mais l’important c’est elles, qu’elles souffrent le moins possible de cette séparation. Comme je te comprend lorque tu parles de ces remarques qui blessent … Les autres ne se rendent pas compte et ne voit pas toujours que même si la vie continue, à l’intérieur on est vide toute une semaine. Bonne continuation. Tes enfants sont magnifiques et respirent la joie de vivre!!! (Sazocie – IG)

Ajouter un commentaire