Ailleurs
13 février 2019

Le Touquet en hiver

On a mis quelques pulls dans un sac, des bonnets et nos bottes fourrées.

On a quitté Paris qui dormait encore, un 1er janvier, et on est partis fêter la nouvelle année au bord de la mer.

Les enfants étaient comme des fous à l’idée de courir sur la plage, voir les chevaux et s’évader encore.

Dans le train, on était seuls et on a pu s’installer en 1ère…

On entendait les contrôleurs rire, ils avaient du passer la nuit ici.

A l’arrivée, je n’avais pas prévu de transfert et j’ai réalisé qu’Uber n’avait pas pris, encore, ses quartiers dans cette petite ville.

La parisienne en goguette!

J’ai réussi à trouver le seul taxi qui finissait sa nuit et qui nous a gentiment emmené jusque chez nous.

C’était déjà adorable, par la fenêtre: de la forêt et de jolies maisons colorées.

Je me suis dit qu’on allait aimer rester ici pour quatre jours.

Le reste du séjour, s’est passé très simplement: de longues balades le matin, des pelles achetées au bord de la plage pour faire des (gros) châteaux, des crêpes, encore des crêpes et cet air qui fait rosir le visage des enfants.

On a goûté toutes les gourmandises du Nord, acheté des gaufres, dégusté un welsh et les chocolats du chat bleu.

On a failli s’évanouir de bonheur en buvant le chocolat blanc chaud du Westminster.

On est partis voir les chevaux, à l’hippodrome, fait 18 tours de manège et on est tombés 36 fois à la patinoire.

Et puis il a fallu rentrer parce 4 jours cela reste très court.

Dans le train, les enfants m’ont tous dit « c’est quand qu’on revient? »

Bientôt…bientôt!

D’un point de vue pratique: 

Le Touquet est accessible, très facilement en train; avec mes cartes « enfants + », j’ai dégoté des billets à 9 euros, cela nous a pris 2h30.

A l’arrivée (hors 1er janvier), un car vous mène en ville

Une fois sur place vous pouvez tout faire à pied ou à vélo.

Nous avons dormi à l’Hippotel, près de l’hippodrome, ce sont des appartements avec service hôtelier

Sur place, les programmes de la ville sont très variés selon les saisons et très accès famille, j’ai aimé profiter de la ville hors saison, le centre est piéton et j’y ai eu un sentiment de liberté et de facilité très agréable.

Pour manger en dehors de la maison, c’est assez varié, vous avez une multitude de brasserie: nous avions élu nos quartiers chez La Royale dans la fameuse rue Saint Jean et goûté également toutes les crêpes de la région.

A faire absolument, selon moi, en dehors des plages qui sont sublimes, un tour dans l’hippodrome pour assister aux soins des chevaux, le tout suivi d’une ballade à poney.

Pour le reste, laissez vous porter et reposez vous!

Et vous vous connaissez les plages du Nord?

Je vous embrasse

Elisa

 

Ajouter un commentaire

17 commentaires

Holalala tu me donnes tellement envie d’aller à la mer avec les enfants !!! Tes photos sont superbes. Cette petite ville a l’air magnifique !

Tu arrives a me donner envie de partir hors des sentiers mer=ete ! Tu me fais voyager tu me donnes le courage de partir avec des enfants ! Merciiik

Ps: super le nouveau look du blog

bravo pour le nouveau look du blog. très réussi.

Jouer dans le sable en plein hiver ! Le rêve ! Vous allez l’air de vous etres régalées en tous cas !
A bientôt !
Charlotte.

La ville de mon enfance et celle de mes enfants! On y va dès que l’on peut.
c’est un bonheur qui l’on vit en famille.

Nous avons réservé une petite location pour les vacances d’hiver. Une première au Touquet pour moi.

merci pour ces photos du Nord l’hiver, je trouve la lumière particulièrement belle

Tes posts m’avaient manqué et tes photos toujours aussi belles

Merci pour ces belles photos de ma région.

Enfin tu es de retour!!! Et que le blog est beau comme ça!

Oh que oui, je les connais bien les plages du Nord, puisque c’est ma région !
Elles sont tellement variées !

Une vaste étendue de sable parcourue par les chars à voile à Berck, face à une digue où se déploie des boutiques d’accessoires de plage.
Le calme, les longues balades, les cabines de plages mignonnes à Hardelot.
L’irréel, le dépaysement, un air de plage de vikings au milieu des pierres sombres à Gris Nez.
Les falaises et le vent qui fouette les joues à Escales.
L’immensité sauvage secrète et sereine parsemée de brise-lames à Sangatte.
Les ferrys qui vendent du rêve de voyages à Calais.
Une envie de fruits de mer à deux pas du port à Boulogne.
La végétation salée et les oiseaux à Oye-Plage.
Le joli phare et la mer au loin pendant que dansent les Kite surfs à Petit-Fort Philippe.
Les maisons, les resto, les glaciers tout au long de la digue de Malo.
Les dunes et les dunes encore à Zuydcoote.
La Belgique qui déjà semble vouloir s’inviter à Bray-Dunes.
Chez moi, il y en a pour tous les goûts, pour toutes les envies ! La mer, les plages, le bonheur.

Je suis de la région. Même si aujourd’hui, j’habite en bord de Méditerranée, les grandes plages du Nord me manquent. Que j’aime marcher sur ces plages pendant l’hiver ! Bravo pour ces belles photos !

Cc vous en avez bien profité le touquet c’est un endroit formidable je vais avec mon mari en vacances d’été j’aimerai y vivre mais malheureusement mon mari ne veut pas nous habitons près de Valenciennes mais quand je suis en vacances là bas je me ressource le matin j’ouvre les volets et je vois la mer ce n’est que du bonheur vous avez fait de belles photos merci de partager votre bonheur

Oui, je connais le nord puisque j’y suis née et j’y ai grandi pendant plus de 20 ans. J’aime y retourner plusieurs fois par an. J’ai une tante qui vit à côté de Boulogne, au nord du Touquet, Et c’est magnifique. Nous aimons y aller pour faire de longues ballades à marée basse, pour cueillir les coquillages, voir les couchers du soleil…

Merci pour ces sublimes photos de mon Touquet adoré, écrin de tous mes souvenirs de petite fille et qui voit se construire ceux de mes enfants…

Extra, une fois de plus, une destination qui mérite le détour et à laquelle je ne pense pas forcément. C’est tout près en plus !! mille mercis

Je ne connais pas les plages du Nord, mais la plage en hiver j’adore ça – les vagues, le froid, les plages vides.

Ajouter un commentaire