l'Astuce Naturelle
26 May 2016

Je ne veux plus aller au supermarché

Si je ne veux plus aller au supermarché, je fais comment?

Voici un petit guide non exhaustif, de mes habitudes, de mes astuces ou bonnes adresses.

J’espère qu’elles pourront vous être utiles.

IMG_5368.jpg_effected IMG_5377.jpg_effected IMG_5381.jpg_effected IMG_5384.jpg_effected IMG_5386.jpg_effected

Je vais au marché, en plus une heure avant la fin, tout est bradé.

Je m’inscris dans une Amap(Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance)

ou encore, je commande un panier fruits et légumes à un maraîcher.

Les semaines ou je n’ai pas le temps je commande tous mes menus chez Qui Toque, des aliments frais choisis avec soin que l’on cuisine facilement.

Je fais mes yaourts, mon fromage blanc avec une yaourtière.

Je vais chez le boucher ou je commande un colis en ligne: j’aime beaucoup Terre de viande .

Le pain et les viennoiseries s’achètent chez le boulanger ou se fabriquent maison avec une machine à pain, faire sa brioche est un jeu d’enfant.

Les produits ménagers? Chez Eco Design, au début on hurle en voyant les prix et puis on réalise que l’on finit par ne plus avoir que trois produits et que l’on utilise des quantités moindres.

Les soins pour toute la famille: chez Mademoiselle bio, on s’amuse à découvrir les shampooing solides ou les bougies oricculaires.

Je commande toute mon épicerie non périssable en vrac et à plusieurs (parlez en à vos voisins) chez Biosudis .

Je fais mes biscuits maison ou un gros quart quart pour les goûters.

Je troque mes aliments avec mes amis, voisins: je te cuisine une tarte, tu me cuisines un cake.

Je fais pousser mes herbes aromatiques.

Je participe à des cueillettes: Chapeau de Paille .

Je m’inscris dans un jardin collectif.

Et très vite on prend de nouvelles habitudes, on dépense moins et on mange mieux!

Et bientôt je vous reparle du Brunch Troc!

Je vous embrasse fort

Elisa

photos prises par Julot, au retour de notre Amap

Ajouter un commentaire

45 comments

Idem ici on fuit les grandes surfaces!!!
Pour le moment nous allons encore chez Biocoop. Puis boucherie ou en direct à la ferme (découvert près de chez nous il y a quelques semaines), cueillette chez papi et mamie ou dans des fermes alentours (nous sommes dans le 78 nous sommes donc gâtés!), inscription à La ruche qui dit oui etc.
Je suis de plus en plus ravie de voir que beaucoup de personnes suivent la mouvance et s’y mettent, en espérant que cela soit une vraie prise de conscience et non un simple effet de mode…

*Laura*
http://un-instant-de-bonheur.blogspot.fr

Super cet article, je te pique le lien Terre de viande. J’espère qu’ils livrent en Province. Perso pour l’instant je n’arrive pas encore à aller au marché, mais hors de question d’acheter les légumes au supermarché (beurk). J’adore Quitoque! Et les produits ménagers : rien de mieux que le fait maison (il n’y a que le nettoyant vaisselle dont je n’arrive pas à me passer). Tu penses faire des économies?

Je pense la même chose…et je me suis inscrite dans une amap en septembre dernier…en me disant que ce n ‘etait peut etre qu’un battement de aile de papillon, mais que c’était déjà ça ! Et on a re appris le goût des aliments. Certes cela prends un peu plus de temps, mais quel régal! Et pour les enfants, c’est le bonheur de découvrir chaque semaine les légumes de notre panier. On se donne le tour avec 2 autres familles pour aller les chercher, alors en plus ça crée du lien et de la solidarité en pleine campagne! Et contrairement à ce que l’on on peut penser, ce n’est ‘est pas facile de consommer autrement même loin des villes. C’est réellement par choix que le on peut changer les choses… Bonne popote à tous

Bon ici, nous n’avons pas encore “lâché” le supermarché (mais qu’est-ce que j’ai horreur d’y aller, trop grand, trop long, etc) mais on tiens à aller au marché pour tous nos fruits et légumes et pour la viande et poisson. Et j’attends avec impatience de recevoir ma yaourtière (j’ai choisi un modèle avec lequel nous pourrons faire aussi des crèmes, etc…), c’est d’ailleurs toi Elisa qui m’a donné envie de cet achat! Et pour les produits ménagers, c’est moitié produits écolo, moitié produits “classiques” mais au final je tourne avec une quantité limité de produits, le plus simple étant le mieux…

Que de jolies choses dans ce panier, un vrai concentré de printemps prêt à croquer.

Merci pour ces astuces, on peut vraiment changer les choses à notre échelle, nous avons tous la capacité d’être le petit colibri qui fait sa part.

Et ce Julot, quel talent !

Bien d’accord! J’ai juste quelques produits sur lesquels je bloque comme le papier toilette loll

Merci pour ces précieux conseils et bonnes adresses! De belles découvertes!

J’adore cet article, merci Elisa de tes bons tuyaux !
Je déteste aller au supermarché mais il faut reconnaître que c’est pratique pour se ravitailler, en revanche j’achète ma viande chez le boucher, mon pain en boulangerie bio, je viens d’acheter une machine à pain car c’est un vrai budget aussi le pain bio…
Je vais aussi au marché et chez Naturalia, je réalise de délicieux yaourts à la yaourtière et des goûters et plats faits-maison, il n’y a rien de meilleur.
J’ai quelques surgelés Picard en dépannage dans mon congélateur.
Je réalise ma lessive et ma soupline, et depuis 10 ans j’achète absolument tous mes produits de beauté bio que j’aime à la folie (nectar de rose, rêve de crème et la crème d’eau pour moi et mes enfants…) ainsi que mes huiles essentielles bio, parfums, chez Senteurs de Fée, 2 rue des Haudriettes, 75003 Paris.
http://www.senteursdefee.com/soins-visage-xsl-251.html

Les photos sont réussies comme toujours.
Merci Elisa de partager avec nous tes astuces. J’évite aussi les supermarchés, mais je ne prends pas encore mon panier de fruits et légumes dans une amap, même si ça fait un bout de temps que j’y pense. J’essaie aussi de changer mes habitudes et je commence à faire les biscuits pour mes enfants ainsi que les yaourts. Prochaines étapes que je souhaite mettre en place: la brioche faite maison, au four et les compotes dans des gourdes recyclables.
Belle fin de semaine.

Super Elisa, je me permet de partager ton post sur la page du groupe “zéro déchet family”

J’ai de la chance d’habiter une ville où il y a des Halles (viande, poisson, legumes … ) tout y est c’est notre balade du dimanche matin l’ambiance y est bien plus sympa qu’en supermarché même si on n’a pas encore laché le supermarché (je commande en ligne pour perdre moins de temps et pour le moment cela me va) Par contre je suis preneuse d’idées pour faire manger de la salade a des enfants ;P
Belle journée

Ce qui me fait enrager c’est qu’au coeur de ma campagne je n’ai pas toutes ces possibilités : le marché du week-end end est au cœur de la ville entre le trajet pour aller et les difficultés pour se garer c’est compliqué, il n’y a pas d’amap … heureusement il y a le jardin de Papy et mamie

On adore aller à la cueillette, mais c’est davantage une sortie “loisirs”, le marché et les petits producteurs aussi, mais cela demande de faire les courses plus souvent…

Je n’en suis pas encore à me passer du supermarché, mais c’est dans mes objectifs. Le soucis à la campagne c’est que bizarrement il y a plein de paysans mais aucun lien n’est crée avec les consommateurs, en milieu rural on est vraiment en retard pour toutes ces initiatives…
Par contre ici on est 100% fait maison, j’en parle ici, si ça peut intéresser tes lectrices: https://debobrico.com/2016/03/21/le-fait-maison-nos-petites-astuces/
On commence même à faire nos produits de toilette et ménagers maison!

J’étais inscrite à une amap, pendant 2 ans. Et puis j’ai arrêté, je trouve trop contraignant de ne pas pouvoir choisir la composition du panier et de se retrouver avec des légumes que personne n’aime à la maison et qui finissent à la poubelle (parce que, pour le coup, l’idée de base est quand même perdue de vue !).
Pour le reste je suis entièrement d’accord avec toi !

En Suisse, pour la viande, si on possède un congélateur, il est possible d’acheter un 1/8 ou un 1/4 de petit boeuf (entre le veau et le boeuf) directement au paysan qui l’a élevé. C’est de la viande d’excellente qualité (élevé avec la mère, bio) beaucoup moins chère vu qu’on l’achète en grande quantité, sans intermédiaire et surtout qu’on consomme tout les morceaux (aussi le bouilli par exemple).

Merci pour ces adresses! Maintenant que je suis seule avec les enfants en semaine (leur papa est dejà à Bordeaux où nous le rejoindrons cet été) , aller avec eux au supermarché est devenu très compliqué…
Je te pique également le lien de la livraison de viande, je doutais de la continuité de la chaine du froid mais si tu en es satisfaite je vais peut être tester!

Même chose chez moi ! Pâtisseries et gâteaux sont fait maison , les fruits et légumes soit au marché soit à un petit papi du quartier avec qui je troque un panier de légumes et fruits de saison contre un peu d’aide dans son jardin avec mes loulous (je suis assistante maternelle) soit contre un gratin , une quiche , une pâtisserie toujours accompagnés d’une bonne bouteille .
La viande est prise à la petite boucherie du coin , on en profite à fond avant le départ en retraite de monsieur le bouche tant adore des petits qui reçoivent une rondelle de saucisse à chaque visite .

J’ajoute que Mademoiselle Bio à des instituts à Paris qui propose des soins à des tarifs très accessibles avec leurs produits bio…

Découverte de la bougie auriculaire… fou ce produit ! Ca me fait penser au rhino-horn dans le même style, tout aussi chelou au premier abord… mais efficace ! 😉 Notre objectif à la maison : négocier un petit carré dans le jardin de la résidence pour planter un mini-potager ! Bonne journée !

J’habite en zone très rurale (village de 600 habitants, ville la plus proche à 20 kilomètres, et elle compte moins de 10 000 habitants, pas d’aire urbaine ou d’agglo) et il est très aisé de se passer de super marché : marché le dimanche matin, boutique de producteurs, épiceries fines et je fais beaucoup de choses moi- même. Les produits bruts sont moins chers qu’au supermarché (enfin bon, ça je n’en ai jamais acheté, mais je regardais les prix par curiosité) mais les produits transformés sont beaucoup plus chers (là je pense notamment au beurre fermier, à 14 Euros du kilo). Mais ne paye t on pas le vrai prix lorsqu’on sort d’un système de distribution qui écrase les producteurs et favorise les grandes entreprises de l’agroalimentaire? Pour la nourriture comme pour les vêtements, nous avons décidé de faire des efforts quant à l’apparente facilité de consommer tout et n’importe quoi et nous sommes extrêmement regardant sur la provenance des produits (assez difficile avec les vêtements d’ailleurs).

Oh oui donnes nous vite des nouvelles du Brunch troc!

Bonjour Elisa,
C’est génial de véhiculer des messages comme celui la !!! et je vois que nous sommes de plus en plus nombreuses !!! Je ne me souviens pas de la dernière fois ou j’ai mis les pieds dans un supermarché. J’utilise encore le drive mais pour de moins en moins de produits ( jus d’orange, lait : j’ai de gros consommateurs à la maison !!!, ….). Depuis un moment maintenant, je fais mes courses de fruits légumes et fromages chez mon primeur qui possède un drive !!!! Ultra pratique et rapide. Il travaille avec des producteurs locaux et pour les fromages, essentiellement des AOP et AOC. Comme il est en circuit court cela ne coûte pas plus cher qu’en grand surface mais avec la qualité en plus… Pour la viande et le poisson, on essaye d’en consommer moi et quand j’en achète, je vais au marché !!! pas plus tard que ce matin avant d’aller travailler. Cela m’a pris 15 min max. Nous avons la chance d’avoir un très grand marché à Bordeaux et mon boucher a son propre abattoir; le suivi de la chaine est irréprochable et en plus c’est encore moins cher qu’en grande distrib. Pour les produits ménager, je réduit doucement mais surement ma consommation. j’avais déjà adopté le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude et pour le reste je commence à les fabriquer. C’est hyper simple ( je conseille à tous d’acheter le livre : la famille presque zéro déchet !), ou l’on y trouve les recettes. j’ai commandé sur internet les 5/6 produits de base dont on a besoin pour les faire ( http://www.bicarbonate-de-soude.com). tu les commandes en grosses quantités ( donc moins d’emballage) et c’est vraiment pas cher. J’ai encore un peu de mal avec les produits d’hygiène. On fini les stocks de gel douche achetés en grosse contenance et on passe au savon solide. Je n’utilise plus de coton pour me démaquiller et j’ai investit dans des réutilisables et c’est génial. Comme toi je fabrique mes yaourt et les gâteaux pour les enfants. Tous les produits secs, je les achète dans les magasins qui propose des produits sans emballage ( type Day by Day).
Au final, on consomme moins, mieux, moins cher ! et quel plaisir de ne rien jeter après avoir déballé tes courses !!!! Il faut continuer à en parler et espérer que ces nouveaux ( ou plutôt ancien !!!! ) modes de consommation soient pratiqués par le plus de monde possible. Chacun de nous et surtout notre planète ne s’en portera que mieux ….

Coucou
Ici c’est panier bio pour les légumes viande direct chez le producteur et livré à domicile. Biocoop ou vie claire pour le reste. Je fais un max maison pour les yaourts. Je ne vais pas svt au marché bien souvent je suis trop à la bourre ( j habite dans un bled paumé en haut d’une montagne) et j’ai mon potager
Je vais qd mm au supermarché et certains comme colryut il y a aussi des produits locaux comme la farine dans mon tout petit commerce de village il y a le miel de mon village
Il y a aussi des produits sympa

Après nous pouvons nous le permettre mais ça a un coup quand même de manger sainement ce qui est regrettable. Par contre livraison de repas ici ça n’existe pas et je pense que cela doit être pas donné.

Chez nous on est inscris dans une “ruche” (laruchequiditoui.fr) qui regroupe un grand nombre de producteurs locaux pour acheter des produits 1 fois par semaine (viande, œufs, beurre, fruits, légumes mais aussi d’autre artisans tels que des apiculteurs, des boulangers ou traiteurs, le choix est très vaste et le prix très compétitif au vu de la qualité. On consomme des produits de saison et de la viande élevée à l’herbe. Pour les repas je fais beaucoup par moi même, et on essaye au maximum de ne pas cautionner les multinationales et leurs saloperies! Je privilégie toujours les petits commerces aux grandes chaînes, mais je pense que c’est quand même difficile de se passer totalement des hypermarchés… Continuons nos efforts, chaque petit changement en engendre un plus grand à l’étape suivante! Mon prochain objectif est de faire un potager dans notre jardin, principalement pour apprendre à nos enfants à produire leur propre nourriture!

Merci douce Elisa de partager avec simplicité et sans moral toutes ses pistes qu’il fait bon de prendre pour devenir acteur responsable et éclairé de nos consommations. Tiens je ne savais pas que je pouvais faire du fromage blanc avec ma yaourtière, je vais regarder 😉
Félicitations à Jules, il a vraiment un talent ce jeune garçon. bravo à lui!

Hello, j’utilise aussi la Ruche qui dit Oui et j’en suis très contente.

Il y aussi La ruche qui dit oui qui est super !

Nous ne nous passons pas encore de supermarchés, mais cela fait parti de mes objectifs à très court terme. Manger sain et bon, pouvoir parler, échanger avec les producteurs, que ce soit au marché (ce que je compte faire), en amap ou avec la ruche. Je pense aussi faire du potager l’année prochaine, pour essayer de ne plus acheter certains légumes. Le fait-maison, c’est ma base ! Du coup le supermarché ce ne sera que pour acheter ce que je ne peux trouver que là-bas, certaines farines, de la levure de boulanger, le papier toilette etc.
Je suis ravie de voir que ce mouvement prend de plus en plus d’ampleur, et le fait que tu en parles ne peut être que positif !

La brioche, c’est facile?! J’ai essaye une fois et c’etait une catastrophe. Mon frere en fait une bonne mais me dit que ca prend du temps. Tu n’aurais pas la recette par hasard? On a la chance d’avoir un marche bio tous les samedi a 10 min de chez nous. On y prend la plupart des fruits et legumes, le reste chez le primeur. La viande chez le boucher (rarement, c’est cher). Pour le reste, je commande en ligne et je me fais livrer – tellement pratique.

C’est super !! et merci pour ces bonnes adresses je vais aller voir terre de viande !
J’ai une ruche qui dit oui à côté de chez moi mais je n’ai pas encore pris le temps de tester.
LE vrac commence à s’imposer et c’est bien !! J’ai aussi testé récemment la lessive pour le linge maison , du coup ce matin je me suis réapprovisionné en savon en copeaux ! je poursuis l’expérience. C’est chouette et motivant de voir ses poubelles diminuer de volume et en plus manger des bonnes choses !
Et c’est bientôt la saison des fruits à cueillir aux fermes chapeau de paille !! le bon moment pour préparer les confitures pour l’année qui suit !

GENIAL!!! Merci Elisa.

Bonjour, j’adhère complètement à cette démarche alimentaire, pour ma part je suis à la recherche de l’équivalent pour l’habillement enfant. Je cherche à habiller mes enfants de vêtements ne comportant pas de matières nocives et fabriqués dans des conditions décentes ce qui exclue H&M, Zara, monop’, etc… Du coup je fais les soldes de marques fabriquées en France/europe, vente privée, ebay etc mais parfois c’est compliqué alors si vous avez des pistes je suis preneuse!!

Tu as toujours de superbes idées! Merci de les partager avec nous!

Je ne supporte plus les supermarchés!
J’ai donc changé de routine pour mes courses:
– je suis inscrite dans une ruche et j’y achète la plupart de mes produits frais
-j’achète mon épicerie en vrac chez biocoop
-je fais mes yaourts et je n’achète quasiment plus de produits industriels
C’est fou comme mes poubelles ont diminué en même temps que mon budget courses. Je n’y croyais pas et pourtant j’ai des produits de bien meilleure qualité et je dépense moins.
Pour Qui toque je regrette vraiment qu’il y ait autant d’emballages, j’ai donc stoppé. Dommage car le concept est très sympa.
Bonne soirée Elisa!

Petite précision pour les économies. J’achète en ne passant plus par le supermarché beaucoup moins de cochonneries.

même chose ici aussi par contre il est difficile de s’approprier de nouvelles habitudes. Je serai ravie de pouvoir échanger des recettes avec toi même si je suis sur lyon lol merci a toi

Depuis 3 an, je ne vais plus dans les supermarchés qu’une fois tous les deux mois. Sinon j’use des circuits-courts. En combinant la Ruche qui dit oui, les Amap, quelques producteurs locaux et l’épicier du coin, je suis comblée et pour moi la sensationd’avoir perdu des heures et de ressortir avec un chariot plein alors que j’étais entrée pour 1 pauvre truc, c’est finiiiiii !

Ton article tombe à pique, c’est exactement ce que j’aimerais faire en ce moment. C’est top, merci

ça fait plus de 22 ans que l’on agit ainsi, en poussant la démarche bcp plus loin, le végétalisme est une clé majeure à nos yeux, on pratique également la permaculture, de juin à novembre, on est en autonomie alimentaire à 90%, de plus le marché est sublime, on a la chance d’avoir plein de fruits naturels et l’on peut glaner, notamment dès l’automne, on part avec nos sacs à dos chercher des noix, on fait sécher les herbes, etc

Merci Elise pour ces idées!! une petite question, je sais faire des yaourts avec une yaourtière, mais comme tu fais pour le fromage blanc??

Hello la douce Elisa,

Une amie s’est lancée dans un tour de France de l’agriculture, afin de se former et d’apprendre à “reverdir” nos villes. A mon avis, son projet pourrait plus que te plaire, si tu as le temps et l’envie, je t’invite à aller faire un petit tour sur son blog ainsi que sur sa page facebook : Happy Cultors. En attendant, voici le lien d’une petite vidéo d’une minute, pleine de vie et qui t’en dira un peu plus !
Bonne et douce journée à la fête à la grenouille !

Beaucoup de commandes en ligne dans ces conseils, c’est amusant de voir comment l’on peut renouer avec le “bio” et la nature sans forcément s’y déplacer. +1 pour biosudis, suffit de motiver les personnes autour de soi et ce sont des économies en plus de produits de meilleures qualités…

bonjour moi je fais mes courses au marché bio près de chez moi , j’y trouve de la très bonne viande ayant du gout , sans pesticides ni conservateurs, d’excellents légumes, et fruits bio. il faut queles gens redécouvrent leur marché plutot que daller se perdre dans les allées desgrandes surfaces et d’acheter des produits avec conservateurs colorants et pesticides.. qui détraquent leur santé.

Ajouter un commentaire