Humeurs
16 novembre 2015

A place you can call home

Ce soir, j’avais prévu un très joli post sur l’anniversaire de Jules. J’avais envie de poser là ces photos de bonheur et d’enfance.

Mais ma journée et toutes les pensées qui l’ont traversée m’ont donner envie de repousser cet article à plus tard.

J’ai toujours aimé voyager, j’ai d’ailleurs vécu et connu beaucoup de pays,

mes parents m’ont fait parfois quitter l’école trois fois dans la même année.

J’ai vécu en brousse, au bord de la mer, dans de grandes villes et dans des bleds.

IMG_2091.jpg_effected IMG_2093.jpg_effected IMG_2100.jpg_effected IMG_2101.jpg_effected IMG_2106 (1) IMG_2108.jpg_effected IMG_2109.jpg_effected IMG_2114.jpg_effected

J’ai vécu à Ougadougou, à Douala et près de Yaoundé, je suis partie au bord de la méditerranée puis me suis envolée vivre à New York, Chicago, Los Angeles et San Francisco et tout cela sans jamais avoir vraiment de chez moi.

J’ai cherché longtemps, sans trop savoir d’ou je venais.

Ce soir en quittant, le travail, j’ai marché seule pendant deux heures, le nez au vent.

Et j’ai eu envie d’être chez moi, plus que jamais.

J’ai eu envie de l’odeur de mon bébé, de nettoyer les lunettes sales de Julot, et de la petite main de Lou dans la mienne.

J’ai eu envie de l’embrasser et de sa barbe qui pique un peu.

Ce soir j’ai eu envie d’être à Paris, là ou sont ceux que j’aime.

Ici ils disent « a place you can call home » et on dirait bien que je l’ai trouvée.

Je vous laisse avec quelques photos sur mon trajet du soir jusqu’à l’hôtel, dont les vitrines de Harrod’s.

C’est beau non?

Je vous embrasse fort Elisa

Aujourd’hui, toutes les personnes que j’ai croisé m’ont dit que leur coeur était tourné vers Paris et j’ai su que c’était vrai.

 

Ajouter un commentaire

17 commentaires

Mo coeur aussi est tourné vers Paris ! Bonne nuit Elisa.

notre maison est là où est notre coeur je pense, donc là où sont les personnes que nous aimons le plus, ça me semble logique 😉
bisous ma jolie

Mon petit garçon de quatre ans m’a dit hier qu’il habiterait toujours dans la maison de mon coeur. Toutes nos pensées vont vers Paris depuis vendredi et en te lisant je pense aux écrits de Victor Hugo en exil. Je te souhaite une douce nuit.

Merci à toutes ces personnes dont le coeur se tourne vers Paris. Merci du fond de mon coeur….

Harrod’s est toujours aussi magique, et quel beau billet !

Ce soir, Maxime du haut de ses 4 ans m’a dit que son chat allait réveiller tous ceux qui étaient disparus à Paris et qu’ensuite on serait tous amoureux. On devrait tous avoir un chat imaginaire magique avec nous, non ?

Belle soirée et douce nuit à toi elisa….

Les belles vitrines de Noel à Londres c’est Féerique et magique..!!.
Mes pensées vont aussi pour Paris..!!
Bonne nuit..!!.

Ah les anglais sont plutôt forts pour les décos de Noel. Et je comprends maintenant pourquoi partir qq jours dans une roulotte avec 3 enfants et un amoureux ne te fait pas peur! Jolie pensée du soir, c’est rassurant dans un sens de savoir que l’on a un endroit où l’on est bien et où des personnes nous attendent…

moi je pourrais être n’importe où, du moment que ce soit avec mon époux et mes 3 petits.

Comme je te comprends!
Et en même temps moi qui n’ai pas eu la chance de voyager étant enfant j’en rêvais et je rêve toujours autant de voyage aujourd’hui. Notre voyage de noces devait se faire l’été dernier mais j’étais enceinte jusqu’au cou donc nous reportons à l’été prochain. Nous nous disions que nous n’emmènerions pas petit Paul et finalement depuis qu’il est là on se dit qu’il sera impossible pour nous de le quitter 3 semaines et puis nous avons terriblement envie qu’il découvre avec nous le monde 🙂

..plus je te lis, plus j’ai envie de te connaître…!! ça n’arrivera sans doute jamais…mais j’avais envie de te le dire…tu me sembles être une bien jolie personne…et moi qui suis restée vivre là où j’ai vécu la majeure partie de mon enfants alors que je ne rêvais que de partir et de travailler ailleurs (à paris notamment..), je sais ce qu’est ce sentiment d’avoir ses racines quelque part..et j’y tiens beaucoup…mais au final..notre maison c’est celle qu’on a choisie soi ..et pas nos parents..et surtout celle où vivent ceux que l’on aime.

Je crois qu’en ces moments difficiles, plus que jamais nous avons besoin de nous réfugier dans le cou de nos petits..de prendre le temps de les écouter et de retrouver un peu de leur innocence et de leur bienveillance…

Belle journée Elisa

Voyager et connaître l’autre ouvre l’esprit! Tolérance et ouverture se lisent entre les lignes de ce billet. Je suis tournée vers Paris mais aussi Beyrouth et tant d’autres endroits où les êtres humains sont victimes de la barbarie de quelques uns. Bon séjour à vous!

Je te comprends tellement! Paris c’est ma maison depuis que je suis née. Mille fois j’ai eu envie de partir vivre ailleurs, mais l’idée de devoir loger chez des amis pour être « chez moi » est impossible! Encore plus aujourd’hui…

Très beau post. Bisous

Oh quelles sont féeriques ces vitrines…
J’ai beaucoup déménagé petite, j’en ai voulu à ma mère de m’éloigner un peu plus de mon père. Aujourd’hui voici bientôt 20ans que je vis dans la même ville, je ne l’aime pas trop cette ville pour plein de raisons mais c’est aussi la ville où j’ai rencontré mon mari il y a maintenant 15ans alors finalement qu’importe où je suis, je veux juste être à ses côtés et que l’on tienne la main de notre Bambinette et qu’on l’accompagne ensemble en l’inondant d’amour, de tolérance, de bienveillance et surtout, surtout qu’on lui apprenne que la violence aussi minime soit-elle engendre la violence…
Les tiens sont dans ton coeur ce soir et bientôt tu pourras à nouveau les serrer fort.

oh c’est superbe, ça fait du bien….

Ajouter un commentaire