7 bonheurs par semaine
15 novembre 2015

Etre heureux comme jamais

J’ai écouté tard dans la nuit, pieds nus sur les carreaux de ciment, un thé brulant dans les mains, cette émission de radio.

J’ai eu la sensation d’être vingt ans en arrière, dans la cuisine de mes grands parents, il ne manquait que l’odeur du pain grillé.

Et puis la conversation a dévié sur le syndrome de Lazare.

Le syndrome de Lazare, intervient lorsque vous avez vécu un choc traumatique profond, que vous avez eu la sensation de frôler la mort de près, s’ensuit alors un dérèglement psychologique profond. Une de ces particularités, en le subissant, c’est que l’on s’interdit d’être heureux, comme pour respecter ceux qui ont perdu la vie.

Ce soir je vais peu écrire, mais je voudrais juste dire que c’est le moment de réaliser (encore plus) la chance que nous avons.

Le bonheur de vivre, d’avoir sa famille, ses amis.

La joie d’être nés, dans un pays, ou l’on jouit de certaines libertés.

IMG_1459 (1).jpg_effected IMG_1470 (1).jpg_effected IMG_1478.jpg_effected IMG_1481 (1).jpg_effected IMG_1482 (1).jpg_effected IMG_1501.jpg_effected IMG_1507.jpg_effected IMG_1744.jpg_effectedIMG_1511.jpg_effected IMG_1794.jpg_effected IMG_1810 IMG_1819.jpg_effected IMG_1822.jpg_effected IMG_1824.jpg_effected IMG_1826.jpg_effected IMG_1828.jpg_effected IMG_1830.jpg_effected IMG_1845.jpg_effected IMG_1878.jpg_effected IMG_1932.jpg_effected IMG_1936.jpg_effected IMG_1963 IMG_1967.jpg_effected IMG_1969.jpg_effected IMG_1972.jpg_effected IMG_1973.jpg_effected IMG_1981.jpg_effected IMG_1986 IMG_2011.jpg_effected IMG_2015.jpg_effected-001 IMG_2024.jpg_effected IMG_2034.jpg_effected IMG_2035.jpg_effected IMG_2059.jpg_effected IMG_2064.jpg_effected IMG_2070.jpg_effected IMG_2083.jpg_effected

Le dit syndrome est à bannir de nos vies, car à mon sens, le plus bel hommage à ceux qui ont subit les attentats de vendredi, est de leur offrir nos pensées, mais aussi notre joie et notre amour de la vie.

La joie de vivre les choses les plus simples, les moments essentiels.

Nous avons passé un week end très particulier, comme beaucoup. Nous nous sommes lovés, réconfortés.

Nous nous sommes inquiétés, nous avons pensé aux victimes, à leur famille.

Nous avons pensé à la barbarie aussi, à l’avenir de nos enfants.

Et puis nous avons été heureux , nous avons fêté les dix ans de Jules et profité de chaque instant.

Je crois que lorsque l’on réalise à quel point tout est fragile, on a envie de tout vivre encore plus intensément.

Ce soir je pense à tous les enfants et les familles touchés par la barbarie, je me dis que si nous sommes atteints au plus près, nous ne sommes pas seuls: de nombreux peuples pleurent et souffrent comme nous, aujourd’hui et c’est bien cela le plus tragique.

Naïvement, je rêve toujours de bonté, de paix et de compassion.

Ce soir plus que jamais je veux pouvoir observer la beauté de ce qui m’entoure.

Je vous embrasse fort tous et vous souhaite une belle soirée avec les vôtres

Elisa

Ajouter un commentaire

29 commentaires

Ma première réaction serait aussi de ne pas être heureuse par pudeur, mais nous le devons pour nos enfants … pour leur avenir. Bises

Tout est parfaitement dit.La photo de vous,faites par Jules,je crois sur laquelle tu tiens un bol des tes mains est magnifique.bonne soirée *

Tout tout tout pareil. Comme disait mon neveu la semaine dernière, au chauffeur du OUI Bus qui nous avait emmené à la Capitale, je vous aime. Un je vous aime tout court, sans le « bien » du je vous aime bien. Parce que ce Monsieur avait été gentil. Je continuerai à aimer les gens, à respirer, à rire, à écouter de la musique, à boire du vin…. Zou Bisous bisous

Après la barbarie, la sidération, l’impression de tituber, le besoin de se blottir pour se réchauffer, ça fait tant de bien de lire tes mots si doux. Ce soir j’ai le coeur en miettes, mais c’est si vrai – seul l’amour sera la solution et on doit continuer à être heureux tout en gardant dans nos coeurs Thomas, Elodie, Hamila, Guillaume, Fabrice, Juan Alberto, Mathieu, Pierre, Asta, Cédric, Marie, Quentin, Aurélie, Manu, Valentin, Lola, Thierry, et toutes les autres victimes. Merci pour ces si jolies photos et ces mots si justes, prenez soin de vous.

Naïvement je crois en la bonté, en l’amour, en la paix et en la compassion… Merci pour tes mots Elisa. Et plus fort que tout, je crois en l’humain, en l’amour qui unit les peuples. Et plus fort que tout, je crois en nos enfants, en leur insouciance, au message d’espoir qu’ils représentent.. Et plus fort que tout, demain, devant mes élèves, j’espère pouvoir faire passer ce message d’espoir que tu nous donne à lire ce soir…
Merci .

domi

tu apportes tant de douceur dans chacun de tes articles que la vie paraît plus belle à chaque fois….
merci

De même, une grande reconnaissance malgré la sidération. Nous sommes ensemble, nous sommes en vie. Et l’espoir que l’avenir soit beau pour nos enfants…malgré tout

Ce soir je n’ai pas de mot,juste une grande tristesse..!!.
Le plus important c’est la Vie,soyons tous Ensembles..!!.

Un week-end amère … et venir te lire pour trouver de la douceur …

Les mots qu’il faut.

toujours des mots justes… merci pour cette bulle de douceur

Oui être heureux plus que jamais il le faut !

Merci pour ce billet qui est tellement vrai!… On oublie trop souvent les petits bonheurs qui nous entourent, pris par le tourbillon de la vie, mais il ne le faut absolument pas et je m’efforce d’y penser chaque jour, et encore plus dans des moments comme celui-là… Toujours vivre chaque jour comme le dernier, à fond! Après avoir erré tout le weekend pour ma part, je vous souhaite à tous une bonne semaine, faite de plein de petits et de grands bonheurs et je me permets de reprendre votre statut : « être heureux comme jamais » <3
Caroline

Merci pour ce billet qui est tellement vrai!… On oublie trop souvent les petits bonheurs qui nous entourent, pris par le tourbillon de la vie, mais il ne le faut absolument pas et je m’efforce d’y penser chaque jour, et encore plus dans des moments comme celui-là… Toujours vivre chaque jour comme le dernier, à fond! Après avoir erré tout le weekend pour ma part, je vous souhaite à tous une bonne semaine, faite de plein de petits et de grands bonheurs et je me permets de reprendre votre statut : « être heureux comme jamais » <3
Merci, Caroline

pas les mots ce matin…alors j’adopte les tiens..je prends un peu de ta douceur ..et je m’enroule dedans…
soyons heureux..et libres..aimons nos enfants plus que tout…
Prenez tous soin de vous

Je ne comprendrais jamais pourquoi des êtres vivants (que l’on ne peut pas qualifier d’humains) fassent de tels actes de barbarie… Le bonheur ou le malheur des autres ne changeront rien à leur propre condition. La vie est déjà compliquée, dure parfois sans avoir à y ajouter cette cruauté…
Merci pour ces photos qui respirent cette simplicité de vie, ces petits bonheurs au quotidien qui font tant de bien et qui finalement sont les seuls à nous raccrocher au goût de vivre… Merci, merci, vos posts me font tant de bien!

Cet article fait terriblement du bien 🙂
Les photos sont magnifiques!

Seigneur fais de moi un instrument de ta paix
Là où est la haine, que je mette l’amour
Là où est l’offense que je mette le pardon
Là où est la discorde que je mette l’union
Là où est l’erreur, que je mette la vérité
Là où est le doute que je mette la foi
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance
Là où sont les ténèbres que je mette la lumière
Là où est la tristesse que je mette la joie
Essayer de ne pas être effondré

Mais oui!! Après la sidération, j’ai ressenti la même envie intense : Profiter. Aimer. Merci!

je dois être naïve , alors !
Peace & Love

Cet article me réchauffe le coeur, merci.

Je passe à pas de velours et file vite profiter des miens…

Quel merveilleux blog…

Bouleversant.
Tes mots sont justes et tes photos magnifiques.
Merci 🙂
Sarah

ou est cette maison magnifique ?
merci !

Ajouter un commentaire