Humeurs
19 janvier 2017

Chère Elisa…être père au foyer

F92A9744 (2)

Chère Elisa,

Il y a quelques temps, je lisais le message de Mathieu et je me suis dit que nous étions au moins deux hommes à te suivre.

J’ai plaisir à croire que nous sommes plus nombreux, même si tu t’adresses principalement aux autres femmes.

Ce soir, je ne viens pas demander de l’aide ou des conseils, mais j’aimerais te faire part de mon quotidien de père au foyer.

La vraie minorité c’est nous! Je lis souvent les messages de ces mères à la maison qui subissent clichés et méconnaissance  de leur rôle.

Je les comprends tellement bien!

Lorsque l’on est un homme, et que l’on prend la décision de rester à la maison pour s’occuper de ses enfants, on s’émascule aux yeux de la société.

Parfois on amuse, parfois on surprend mais bien souvent on ne récolte que mépris ou moqueries.

Comment un homme peut il choisir de ne pas travailler pour élever ses enfants? Il y a forcément un vice caché derrière…

Il est soit fainéant, soit incapable de trouver un job.

Mélissa et moi nous sommes sur deux planètes opposées et pourtant depuis 2005, nous nous aimons sans raison.

Je suis musicien, Mélissa travaille dans une grande banque. Lorsque je l’ai vue dans un bar la première fois, c’est ce qui m’a séduit, elle était la seule en tailleur au milieu de toutes ces filles en jean. Je l’ai amusée, j’étais son troubadour et puis on s’est mariés.

J’ai toujours gagné trois fois moins d’argent qu’elle mais on s’en foutait, cela ne m’a jamais empêché de l’inviter à dîner ou de lui offrir des fleurs. 

Et puis nous avons eu des enfants et lorsqu’il a fallu rester à la maison quand ils étaient malades, c’était plus simple pour moi.

Mélissa a été promue en salle des marchés, elle rentrait tard le soir, j’ai arrêté les concerts avec les copains.

Un jour, on s’est assis et nous avons décidé de rendre officielle la chose, j’étais désormais père au foyer.

Au début c’était top, on respirait à nouveau, je lui faisais l’amour avant qu’elle parte au travail et je l’attendais avec un verre de vin le soir.

Et puis les habitudes se sont installées, je suis devenu Monsieur Mitchelli, très vite j’ai arrêté d’aller à ses soirées boulot où les autres me regardaient comme un moins que rien.

Je me suis professionnalisé: j’ai mis des lingettes décolorantes dans la machine, j’ai fait des goûters aux enfants et surveillé les promos au supermarché.

Les gamins étaient trop chouettes et j’adorais les voir grandir.

Et puis comme la vie n’est pas un conte de fée, elle m’a trompé avec un trader de la salle des marchés.

Faut croire que sa cravate était plus sexy que ma sauce carbonara .

On a failli y passer, j’ai vraiment cru qu’elle allait partir pour un de ces abrutis de la finance.

Mais j’ai ressorti ma guitare, j’ai laissé les enfants à garder et on s’est fait trois jours à s’amuser tout nus devant la cheminée.

Le monsieur à cravate ne pouvait plus rien y faire.

Aujourd’hui, je suis toujours homme au foyer et Mélissa part chaque matin en salle des marchés.

On ne fait pas l’amour tous les jours, parfois j’ai un peu peur qu’elle trouve une autre cravate plus séduisante que moi, mais on rit comme des fous et Léopold et Pauline sont super fiers de leurs parents qui se tiennent la main dehors.

Je fais surtout bien attention, à ce que ma sauce carbonara et ma guitare ne soient plus jamais très loin.

Merci Elisa pour ton blog touchant, émouvant juste et vrai, même nous les papas poules on adore!

Alex

Ajouter un commentaire

56 commentaires

Génial Alex. Bravo ! Sincèrement.
D’assumer cette position et de rendre ta femme heureuse et d’avoir su lui pardonner.
Vous vous aimez en somme et peu importe ce que pensent ou disent les autres de votre façon de vivre.
Et puis homme ou femme au foyer on est bien d’accord qu’au quotidien c’est la même chose et en effet j’imagine très facilement que les clichés à l’encontre des hommes à la maison comme toi sont légions !
Alors encore bravo à vous deux et longue vie à votre famille.

Comme quoi, tout cela n’est pas une question de déterminisme sexuel mais de dévotion parentale. On parachute des enfants dans la vie en se disant que la moindre des choses est de les accompagner aussi loin qu’ils auront besoin de nous, quitte à s’oublier un temps. Nous ne sommes pas tous aussi patients face à cette parenthèse où l’air, le soleil et le temps sont d’abord pour eux. Avoir la force d’en plus se battre pour son couple n’est pas donné à tous.
C’est bon de te lire Alex.

Bravo Alex, je lis avec plaisir ses quelques lignes très bien écrites.
Que la femme soit à la maison ou que se soit l’homme la même routine peut s’installer pas différentiation de sexe.
Soyez heureux sincèrement.
Belle soiree Lucie

Oh c’est touchant! Bravo pour ce message plein de sincérité, de vérité, d’amour et d’humour. C’est vrai qu’on oublie souvent les papas qui restent à la maison. Le principal dans tout ça c’est d’être épanoui par ce qu’on fait et d’être heureux…. il y aura toujours ceux qui regardent avec un air médisant, qui jugent et qui critiquent, mais sont-ils pour autant plus heureux? Bonne soirée…

J’adore ce Chère Elisa! Bravo de prendre ainsi la parole/le clavier! On sent que vous avez fait les bons choix, malgré le « qu’en dira t’on » vraiment trop présent, que vous êtes en accord avec vous-mêmes. Çà donne envie de suivre votre exemple, de faire ce qui nous convient sans penser à ce qu’en dira le voisin…Je vous souhaite plein de bonheur.

Et voilà Alex, j’ai les larmes aux yeux en te lisant. Ce que tu dis est si beau et touche à l’essentiel.

La vie est faite de compromis et je trouve que c’est une merveilleuse preuve d’amour que de permettre à l’autre de s’épanouir en lui facilitant son quotidien et en lui offrant une épaule sur laquelle se reposer – il en faut du courage pour faire ça, bien plus que pour porter la moindre cravate.

J’espère que Mélissa réalise la chance qu’elle a de t’avoir dans sa vie ! Je vous souhaite encore plein de soirées pâtes carbonara et guitare.

Rendons hommage aux Papas qui s’occupent de leurs Enfants à la maison..!!.
Très jolie post tout en Sincérité..Soyez Heureux Alex avec votre Famille..Bonne Soirée..

merci alex pour cette belle parole qui éclaire ma fin de journée
tu sembles écouter le bon son de ta guitare pour tracer ton chemin
cette « différence » est la tienne mais aussi la sienne.. .dans le regard des autres
alors prenez soin de vous deux , de cette fragilité qu’engendre toute différence

1 parent à la maison,
2 parents qui s’aiment,
3 repas par jour,
C’est tout ce dont un enfant à besoin.
On fait tous comme on peut pour tendre vers cet idéal…Et quelque soit la façon de faire, rien ne justifie la moindre comparaison ou jugement.
Je vous souhaite tout plein de Bonheur à vous et votre petite famille Alex!

Oh yeah Alex. C’est juste ce que tu dis, notamment sur l’émasculation des hommes par la société. C’est dingue. On viendra à bout de ces clichés si réducteurs, enfin je l’espère.
L’égalité homme femme est l’affaire de tous.
Je vous souhaite tout le bonheur, ensemble.
Célia

Combien de femmes rêveraient d un homme à la maison , même à moitié du temps . D un homme qui ose assumer le quart de ce que cet homme assume ? Ce me semble si beau que j ai presque du mal à le croire…. sa femme doit bien se rendre compte qu il n aurai pas de mal à en trouver d autres , des dulcinées qui aimeraient rentrer à la maison le soir pour un verre de vin. ..! Longue vie à eux 2.

Salut Alex,

Comme c’est touchant, vraiment..
Je suis devant mon thé et j’ai les yeux humides comme une andouille… Tu dois être fier de ce que tu fais, et je pense sincèrement que le mec à cravate n’est pas du au fait que tu sois à la maison mais disons que…c est un peu ce que l’on traverse tous lorsque on élève des enfants et que l’on se perd dans ses habitudes du quotidien.
Tu as su bien réagir, même s’il faut un certain courage pour faire l’impasse sur la cravate…
Je suis entourée de couples qui préfèrent jeter l’éponge à la moindre occasion au lieu de se battre pour sa famille, pour son couple… par contre effectivement, garde la guitare, c est important ces petits moments à deux..

Merci pour cette sincérité …
Emilie

Bonjour Alex, tes mots sont touchants. Tu en as du courage pour « rester » à la maison. J’aimerai pouvoir passer plus de temps avec mes loulous et pourtant je sais que je m’en occupe déjà beaucoup, mais je souhaiterai pouvoir conduire mes enfants à l’école (et pas au périscolaire) et les récupérer à 16h30 et non 18h. Je sais aussi que pour le moment je ne peux pas. J’ai eu une maman au foyer et lorsque qu’elle a divorcé de mon père, c’était en quelque sorte la fin de sa vie. Elle n’a jamais su tourner la page et les galères ont commencé et ce n’est pas fini. De ce fait, je n’ai pas une bonne image de la mère au foyer dans le sens où cela peut être un risque, mais rien à voir avec l’image en société.
Je vous souhaite de beaux moments avec toute votre famille en cette nouvelle année.
Hélène

Et ben Alex tu m’as fichu la larme à l’oeil!!
Je vous souhaite beaucoup de bonheur!!

Bonjour Alex,
Vous serez bientôt de moins en moins seul dans ce cas, je fais partie des trentenaires et les bébés naissent à une vitesse folle autour de nous. Et la plupart des nouveaux papas sont au minimum à 80% et rêve de s’arrêter de travailler pour rester à la maison (bien sûr leur vision est idéalisée pensant qu’ils n’auront rien à faire 😉 mais ils ne réfléchissent pas à ce qu’on pourrait penser d’eux).
Les mœurs bougent, doucement mais ils bougent. 🙂

Alex quel beau texte ! Émouvant et plein d’humour. C’est super d’avoir des textes de papas ici. Plein de fraîcheur. Tu es un papa qui assure ! Tes enfants doivent être très heureux d’avoir un papa comme toi ! Ta femme également ! N’oublie pas de ne pas t’oublier justement , tu mérites toi aussi de jouer de la guitare avec tes copains. Merci pour ce texte de bon matin. Bonne journée à tous les lecteurs et lectrices

Ah oui par rapport au message de Juliette moi aussi mon compagnon voulait prendre le congé parental pendant que moi j’allais au boulot . Il ne supportait pas de travailler en laissant notre bébé et de rentrer tard le soir sans la voir. Moi je voulais au contraire reprendre le travail (je rentrais plus tôt). J’étais 100% d’accord. Finalement on ne l’a pas fait mais il a pris un 80% et moi un 90% pendant presque 2 ans. Ainsi notre fille allait à la Creche que 3 jours et demi par semaine . Mercredi avec maman vendredi avec papa

F*** il est 8h passé, je suis dans le bus en route pour le travail, et joli ça ! J’ai eu la larme à l’œil tellement les lignes de cet homme m’ont touchées…
J’espère aussi pour lui qu’elle lui préférera la sauce carbonra <3

Notre petit bout est arrivé un mois plus tôt chambouler nos vies. Mon chéri, son papa avait pris un mois de congés à la date de mon terme. Nous n’avons pas changé. Je crois que si nous avions les finances ce serait lui qui prendrait le congé parental et voir après serait homme au foyer. Il serait comblé et très bon dans ce qu’il ferait…
Bravo à vous pour tout ce que vous faites et votre couple. Faites que les cordes de votre guitare raisonnent encore longtemps dans ces oreilles et le plus souvent possible, vous étiez un couple avant d’être des parents…

Salut Alex, et bien contrairement aux à priori mois je trouve ça super, tu aimes, tu assumes et en plus tu trouves encore le moyen de surprendre ta femme, elle a beaucoup de chance de t’avoir! Alors je te souhaite longue vie au foyer et beaucoup de bonheur!
PS pour Mélissa: la carbonara c’est mieux….. 😉

Parfois les gens sont vraiment cons… Comment peuvent-ils penser qu’un père qui choisi en conscience d’élever ses enfants est un moins que rien? Mon mec aussi est un artiste (un dessinateur BD de talent #groupie). Il gagne 3 fois moins que moi, bosse à la maison et s’occupe d’un tas de choses et ça en fait pas de lui un homme émasculé. Bien au contraire! C’est un homme qui s’assume et assume son rôle et il n’y a rien de plus beau!

Un des plus jolis articles publiés ici, merci merci merci !

oh comme c’est joli..et bien écrit…et je dois dire que je suis ravie de lire « un lecteur » ici…et comme tu as raison de rappeler que c’est aussi souvent bien difficile pour les hommes d’assumer ce choix…le mien est aussi « à part »…un peu père au foyer , un peu aventurier et touche à tout.. il ne rentre pas dans les cases alors que mon métier est très « normé » et véhicule tout un tas de clichés plus ou moins vrais…alors on surprend, on suscite l’incompréhension et les questionnements…ça n’a pas toujours été facile, pour lui comme pour moi..mais aujourd’hui je m’en moque, seul compte notre équilibre et celui de nos 3 enfants…et bien souvent je suis soulagée de pouvoir compter sur lui pour aller chercher les enfants et savoir qu’il sera toujours (ou presque) disponible pour s’en occuper si je ne le peux pas. l’essentiel n’est certainement pas dans nos choix professionnels, j’en suis persuadée. L’essentiel est ailleurs, dans notre liberté , la possibilité infinie d’aimer et l’ouverture aux autres et au monde…
la vie à deux, quels que soient nos choix, est fragile ..et tu as su reconquérir le cœur de ta belle, qui n’était sans doute pas parti très loin… et c’est juste beau et touchant.
Tes enfants peuvent être fiers en effet…et ta femme aussi.
Belle journée

Les larmes aux yeux ce matin ! Ce que les clichés peuvent me désespérer ! Et franchement entre une sauce carbo et une cravate le choix est vite vue ! Et puis la cravate c’est totalement has been !!!! Un noeud pap pour jouer un morceau de rock à la guitare c’est quand même mieux 🙂
Mais en ce qui concerne le cliché de la femme au foyer qui n est pas sexy, qui est incapable et qui n’a pas de vie je peux vous dire que a dessus la parité homme femme ça marche parce que je suis femme au foyer et je subit ce mépris très souvent !
Et en plus je ne fais même pas la cuisine puisque mon mari est chef alors bonjour le faux cliché de la femme au foyer en cuisine ! Pour mon mari la cuisine c est un truc de mec !
Belle journée et longue vie aux sauces maisons !

Les princes charmants, les vrais, sont des mecs comme toi Alex ! Suffisamment sûrs de leur virilité pour se risquer en dehors des zones « masculines », suffisamment sûrs d’eux pour aider à la réussite de l’autre et s’en réjouir, parfois au détriment de la leur, suffisamment solide pour affronter les bourrasques d’une vie de couple sans déguerpir à la 1ere alerte avec la jolie petite jeune du coin. On voudrait tous d’un monde meilleur, plus doux, plus égalitaire, sans avoir toujours la possibilité ou le courage de changer ce qui peut l’être à notre niveau. Toi tu le fais. Chapeau.
Aucune cravate, aussi belle et soyeuse soit-elle, ne peut rien contre ça. Ce qui ne retire rien à ta carbo et tes solos de guitare, qui sont certainement excellents également.

En effet, les clichés ont la vie dure et tu es bien courageux! Mais tu es aussi épanoui comme ça, bravo!

Alex, Melissa et toi avez une chance folle de vous être trouvés, vous êtes tellement complémentaires.
Je suis très heureuse de lire ton témoignage, empreint de courage et de sensibilité, qui met du baume au cœur et donne espoir

très belle plume, très bel exemple … belle vie à vous 4 ♥ (put***, à poil devant la cheminée pendant 3 jours, mon rêve !!! 🙂

Merci Alex, c’est sublime, vos mots ici posés sont justes, drôles, intelligents, bravo !!!
Longue vie à votre famille……….

Excellent récit, votre histoire est magique ❤️

Je rejoins les autres commentaires, wahou quel texte, tellement bien écrit. J’espère que votre bonheur familial et conjugal va continuer, merci pour ce texte.

C’est un témoignage vraiment très émouvant. Je pense que Mélissa a beaucoup de chance de t’avoir.
Garde bien ta guitare près de toi 🙂

J’aime beaucoup ce message ! Mais au final que l’on soit en jupe ou en pantalon, à barbe ou pas! cela ne change rien au rôle de parent au foyer !! c’est chouette ! chez nous c’est moi qui ait ce rôle et j’en suis ravie mais il aurait pu en être autrement si les salaires et le travail de chacun avait été différent ! ça se fait souvent naturellement !

j’adore quand je suis émue aux larmes ! alors merci monsieur !

Jamais je n’aurais imaginé qu’une histoire de carbonara puisse autant me toucher ! Bonne chance, belle vie à 4, Alex.

Merci Alex

Ton témoignage me met du baume au coeur. Je suis une maman inquiète pour son amour, le papa de son fils.
Père au foyer par choix et nécessité.
Je le sent perdu incompris et doute de lui de plus en plus alors j avoue ton texte ma touché et il a un but, tes mots sonnent juste alors peut-être devrais tu les partager via un blog pour la mère perdu face à ses maux, pour lui et tant d’autres autres j en suis sûr.
Merci à toi

Krystel

Moi je pense qu’il n’y a pas que la sauce carbonara et la guitare qui a séduit Mélissa. ..vous êtes si touchant Alex. Et si vous êtes comme Tony Michelli, aussi sexy, madame a de quoi être servie 😉

C’est tellement vrai ça… Les papas solos, les papas au foyer, on en parle pas, vous n’existez pas… Et je me rends compte que dans ma réalité c’était pareil jusqu’à ton message à Elisa. Ça me fait réfléchir. Merci.

Bravo! C’est super bien écrit vrai et évident. J’aime beaucoup. Et puis ça nous rappelle bien qu’il ne faut pas se perdre de vue dans un couple. Merci:)

Oh j’adore cette lettre qui change tellement ! Quelle belle histoire et en même ! J’avoue qu’un homme au foyer me surprend, ce n’est tellement pas ancré dans nos mentalité que la femme puisse faire vivre la famille et l’homme rester à la maison ! Et en même temps… quel homme !

Ahhhhh Alex….! Comme ton poste fait du bien tellement concret ; tellement vrai. Un ptit shoot de powerpatate dans ce monde si formaté. La cravate aurait pu être un tailleur décolleté si vos vies étaient inversées mais ca, tu le sais ; comme la jolie maman du banc d’à côté . Alors n ignorons pas la concurence, mettons de la musique dans les carbo , des paillettes sur le tailleur ; embrassons nous , aimons nous, soutenons nous et puis …recommencons. Les contes sont réservés aux histoires du soir. Et au détour d’une trop grosse volatilité, pense à souffler un peu dans les voiles, sors ta guitare et laisse toi admirer par la working mummy qui t’a choisi. You rock.

Oh wow….
Elle en a de la chance cette femme…
Et ils ont aussi beaucoup de chance ces enfants…
Merci pour ce beau témoignage 🙂

Mais j’adoooooore ce nouveau post! Vraiment! Des mots justes, sincères, touchants. Monsieur de musicien, il faut écrire un livre! Merci en tout cas pour ce beau moment…;-)

J’adore !
Et ça me rappelle encore plus la chance que j’ai d’avoir un homme avec du temps libre. Le mien travail en horaires décalés et a plus de temps à consacrer aux enfants. Et je suis fière de pouvoir dire que Non ! Ils ne sont pas chez nounou mais avec leur papa !
Des supers papas comme ça, c’est magique ❤️

Et bien, quel post… merci de nous Ouvrir les yeux….
un super papa!

Que les gens sont cons… Homme, femme, papa ou maman au foyer, au travail, on fait tous du mieux qu’on peut pour nos enfants. Ici c’est moi qui ai pris, « traditionnellement » le congé parental à la naissance de notre fille, parce que je ne gagne qu’un tout petit salaire, mais je sais très bien que mon mari saurait gérer aussi bien -voire, bien mieux, mais ça me fait un petit peu mal de le reconnaître!- que moi le quotidien à la maison avec un bébé.
J’espère que votre Melissa reviendra toujours à la sauce carbonara. <3

Super cet article, un papa héros 🙂
xx Charlotte

Wha… Quel témoignage…

Merci Mathieu,
Mon chéri est un jeune musicien et on a encore du mal à trouver un équilibre.
Pourtant nous n’avons pas encore d’enfants et nos rythmes respectifs m’inquiètent déjà beaucoup.
Je vais lui faire partager ce témoignage et croire que nous aussi, on sera assez forts pour vivre une vie de famille « presque idéale ».

Nadja Patris de Breuil samedi 28 janvier - Répondre

Très touchant et je pense que vous êtes loin d’être le seul père au foyer.
Mais ça devrait pouvoir aider les autres et je vous comprends car j’ai été une maman qui travaille mais plus disponible que le papa alors je sais ce que c’est que d’avoir des moments où l’on ne se professionnalise que dans le quotidien.
Par contre, le mercredi, travaillant avec des enfants, mon mari « taxi » prenait le relais pour les activités pour la joie de tous c’est un vrai papa poule et c’est aussi ce qui m’a séduit.
Je n’aime pas trop les cravates non plus
Bon vent à toute votre famille !

Tu m’as fait pleurer… Quelle justesse!

Ajouter un commentaire