tu me manques

In Enfants
Scroll this

Cela fait cinq jours que je ne t’ai pas vue, 

notre première séparation.

Je suis passée entre deux voyages à la maison, l’autre soir, tu dormais déjà.

Bien sûr j’ai embrassé tes joues, senti ton cou, mais tes yeux étaient déjà fermés.

IMG_1877.jpg_effected IMG_1885.jpg_effected IMG_1891

Tu me manques tant, ta peau contre la mienne, tes rires d’enfant, ta petite tête jamais coiffée.

Alors je compte les heures et réalise que demain à la même heure tu t’endormiras contre moi.

Demain à la même heure je serai enfin rassurée de t’avoir au plus près.

Je t’aime

Maman

Je vous souhaite à toutes beaucoup de courage, en ce moments difficiles. Nous nous inquiétons toutes beaucoup pour nos enfants, pour demain et pour bien après.

20 Comments

  1. Tout à fait Elisa, on est toujours inquiète pour nos enfants d’autant plus lorsqu’ils sont loins de nous. On les aime tellement. Allez, plus que quelques heures à tenir avant de les serrer dans vos bras et de les embrasser partout.
    Belle journée.
    PS: On ressent beaucoup d’émotion dans vos quelques phrases.

  2. Un post tout en Emotion et touchant..!!.Tellement craquante cette jolie Mia..!!.
    Passez une bonne journée et aussi un agréable week end..!!.

  3. Quelle délicatesse pour parler de ces jours loin des tiens. Je me reconnais dans chacun de tes mots. Plus que quelques heures avant d’être ensemble, vous avez sûrement tant de choses à vous raconter.

    “L’enfant reconnaît sa mère à son sourire.”
    Virgile

    (je ne peux m’empêcher de glisser cette jolie citation, parce que mon petit gars s’appelle ainsi – et parce que malgré les 2000 ans qui nous séparent, les écrits de Virgile sont toujours si justes )

  4. Oui penses à demain et à sa joie quand elle courer avec un Mamannnnnn!!!

  5. Je viens de déposer ma fille à la crèche, et elle me manque déjà, en ces temps troubles, nos sentiments sont multiplies par 100…
    Bon retour chez toi chère Elisa.

  6. Oui, nous nous inquiétons et en même temps c’est cette petite odeur chaude, cette petite main douce qui nous aident à tenir quand le monde semble s’écrouler sous nos pieds. Bon courage Elisa et vive demain !

  7. J’ai courru pour ne pas arriver en retard à l’école et je les ai retrouvé, lumineux et souriants. Leur innocence à cet instant m’a boulversé, leur sourire et leurs éclats de rire en pleine rue. Je me suis laissée un instant submergée par la tristesse… et puis nous avons repris notre course folle pour retrouver mon 3ème bonheur à la crèche. Merci à nos enfants pour leur joie de vivre et leur insouciance.
    Douces pensées

  8. Oh ma pauvre Elisa, comme j’imagine ta peine, 5 jours sans sa petite peau si douce… Courage !

  9. Dur dur… La première sortie scolaire quand Joseph avait 5 mois avait été difficile aussi. Mais quelle joie de se retrouver !

  10. Merci pour tes mots si justes, si vrais, si doux … Et oui l’inquiétude est là, pour aujourd’hui, pour les lendemains des jours heureux et moins heureux. Vu est cela être maman, aussi je crois. C’est inhérent à nos vies de mères, de femmes … il faut apprendre à faire “avec”, moi j’ai parfois du mal. Je t’embrasse Elisa.
    L

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *