Ne plus jeter!

In l'Astuce Naturelle

F92A2297 F92A2308F92A1777F92A0433

J’ignore si j’ai trop de tout ou si l’appartement est trop petit? Peut-être un peu des deux?!!

Toujours est-il que ces derniers temps, je range, je trie…

Mais je ne jette pas!

J’essaie d’alléger mon dressing afin qu’au quotidien le choix soit plus facile et puis je l’avoue humblement, parce que je suis un peu “addict”. J’ai trouvé plusieurs solutions pour donner une deuxième vie à mes vêtements: l’année dernière j’avais organisé une vente au profit des Petits Frères des Pauvres, je prends soin de tout: en réparant, raccommodant et en les offrant autour de moi, parfois je les transforme en les customisant et enfin je dépose tous mes anciens TLC (Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures) à un point d’apport volontaire afin qu’ils soient triés et valorisés par des professionnels. Je prends juste soin de tout préparer correctement: 

 

Pourquoi agir ainsi?

 

·Parce que cela permet de réduire le volume des déchets, en préservant les ressources naturelles et en limitant les pollutions,

·Mais aussi d’éviter de refabriquer des matières déjà̀ disponibles grâce au recyclage,

·On favorise aussi la création d’activité́ induisant l’embauche, notamment des personnes en difficulté́ au regard de l’emploi,

·Et enfin, on permet le développement de produits innovants, redonnant de la valeur à ce qui, sinon, serait détruit.

Est-ce de la bonne conscience de ma part? Je ne crois pas, je pense juste que l’on apprend peu à peu à tous agir différemment et que ce sont ces petites actions mises bout à bout qui auront un vrai impact.

J’achète souvent aux enfants des vêtements de créateurs de très belle facture et il serait vraiment dommage, de ne pas donner la possibilité à d’autres, d’en profiter, ce sont des pièces qui peuvent avoir plusieurs vies!

Je me dis que j’achète plus cher, de jolies choses fabriquées main, mais qu’en retour elles servent à plusieurs enfants et qu’au final, le coût en paraît bien moins élevé.

Lou revient chaque jour de l’école, porteuse de ce message visant à protéger, chacun à notre manière l’environnement et cela me touche. Et ce même si je suis très loin d’être parfaite à ce sujet. Alors ensemble, on s’amuse aussi à faire avec nos mains, du recyclage: de vieux t-shirts se transforment en coussins, les jeans troués s’ornent de jolis patchs qui les rendent bien plus drôles.

Alors, si l’idée de leur donner une 2ème vie, vous aussi, vous séduit? Sachez que vous retrouverez tous les informations, sur les points de collectes ou la manière dont les TLC doivent être déposés sur  :  www.lafibredutri.fr

23 Comments

  1. je suis dans le même mouvement.
    J’ai fait récemment le tri dans les vetements de bébé (ceux que je garde au cas où). J’ai donné 10 sacs de vetements. Certains sont abimés, d’autres ne me plaisaient plus. Les “boites à vetements” prennent tout. ce qui est abimé peut-être réparé ou recyclé.
    Ne pas jeter, c’est une autre manière de penser l’économie.

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi Elisa. J’ai également fait du tri (pendant mes vacances d’avril) et tous les vêtements qu’on ne portent plus je les ai mis au point de collecte. Je fais cela depuis très longtemps, car j’ai toujours eu une fibre pour la protection de la nature et l’environnement. J’espère aussi qu’en faisant cela, je donne l’exemple pour mes enfants.

  3. C’est très bien Elisa surtout si tu sais que ce site est sérieux.
    Malheureusement, en Belgique, les vêtements déposés dans les conteneurs de collecte ne sont bien souvent pas DONNÉS, mais REVENDUS dans les pays pauvres. Je trouve ça scandaleux. Alors que la personne qui dépose les vêtements souhaite et pense de bonne foi faire une bonne action, un organisme malhonnête se fait du blé sur le dos des plus démunis.
    Soyez donc vigilants et renseignez-vous consciencieusement sur l’organisme à qui vous donnez si vous ne souhaitez pas participer à ce type de pratiques.

    • C’est la même chose dans les containers en France… ils sont récupérés par des sociétés qui les envoient en Tunisie, où ils sont triés puis revendus aux friperies et au poids pour le recyclage. Dans le fond, c’est toujours mieux que de les jeter à la poubelle où ils seront ensuite incinérés. Mais je suis d’accord avec toi, le message n’est pas clair !
      Par contre, le site La fibre du tri dont parle Elisa différencie les différents points d’apport. Assos caritatives, points de dépots/conteneurs, magasins proposant du recyclage (comme H&M).

      Ce n’est pas parfait, mais c’est toujours mieux 😉

      • Bonjour,

        Je souhaiterais apporter un complément puisque c’est un sujet que je connais bien.
        Dans le grand ouest (en Bretagne du moins), c’est le Relais qui s’occupe de récupérer les vêtements. Ils sont triés localement.
        Ce qui est correct est revendu, d’une part pour financer les emplois (le relais est une entreprise de réinsertion), par exemple le personnel qui vide les containers et d’autre part parce que même les personnes avec peu de moins ont besoin de dignité. Alors certes les vêtements sont revendus pour quelques centimes mais ce n’est pas de la charité.
        Ce qui est vraiment en très mauvais état est recyclé pour faire de l’isolant (l’usine est à Lille) ou des revêtements de salle de sport (par exemple).
        Quant aux filières à l’étranger elles existent mais restent très minoritaires : le Relais est très regardant sur les commissions et le travail des enfants (entre autres).
        Pour finir il est possible de déposer des vêtements mais aussi du linge de maison, des chaussures, de la maroquinerie et des peluches. Le tout doit être dans des sacs bien étanches (ce qui est mouillés est complètement inutilisable) et pas trop lourds. Les vêtements doivent être propres (pas de sang, ni de graisse) mais pas forcément repassés 😉

  4. Pareil ici, je donne régulièrement et essaie d’acheter de manière raisonnée des vêtements de qualité qui résisteront à l’épreuve du temps.

    Mes vêtements tiennent dans une armoire d’un mètre de large et ça me suffit maintenant amplement. À l’image de notre société de consommation, on se laisse trop souvent envahir par des objets superflus.

    Alors plutôt que de les laisser trainer au fond d’une armoire, je préfère donner à une association de confiance. Pour moi, c’est le plus souvent la communauté Emmaus de ma région qui fait un travail formidable.

  5. Nous mettons aussi dans les boîtes de collecte ou chez emmaus comme ça on est sûr d’où ils vont.
    Et en amont nous achetons de moins en moins de vêtements dans les grandes enseignes pas très éthiques et où la qualité laisse vraiment à désirer…
    Je couds pas mal et commence à avoir plusieurs pièces home made. Et c’est tellement plus simple de réparer un vêtement que l’on a cousu !

  6. Ici aussi nous donnons le plus possible mais surtout j’essaye d’acheter moins, et plus utile, d’être moins dans l’opulence juste pour le plaisir d’entasser!!

  7. Chez moi c’est beaucoup plus facile et plus vite vu ! J’échange beaucoup avec ma fille Eugénie et quelquefois avec des amies, ça renouvelle la garde robe . Tout dernièrement j’ai reçu un merveilleux pantalon en pagne d’Aline, une beauté en soi et de souvenirs …

  8. Oui on s’y met tous, chacun son rythme…! Super démarche, ici on donne et on revend aussi.
    Continuons!!
    Des Bises

  9. Je ne jettes aucun textile, je les déposes également dans les conteneurs a collecte que l’on trouve partout.
    Virginie

  10. mais complètement! Même démarche ici, je passe mon temps à trier mais je ne jette pas, je donne ou j’apporte à la collecte ou la croix rouge. Et ce que tu dis sur Lou est à souligner. Les enfants sont vraiment conscients de l’impact sur la nature et chez moi elles parlent aussi très ouvent d’écologie, c’est bon signe!
    Bises et bon week-end,
    Marion

  11. Grosse prise de conscience et tri par ici depuis quelques semaines aussi… Je donne aussi ce qui est encore en bon état, je jette le moins possible, et faire un peu le vide fait un bien fou !!!

  12. Ici aussi les vêtements des enfants sont donnés, auparavant à notre nounou originaire d’Haïti et qui faisait un container tous les étés, et maintenant les petits cousins et cousines étant venus agrandir la famille, les vêtements leurs sont transmis, et c’est bête mais lorsque je vois d’autres enfants dans les vêtements des miens… ça me réjouis!
    J’essaye de réparer dans la limite de mes capacités (changer une fermeture éclair est juste impossible pour moi)!
    Et pour les miens cela va dans les recyclages!
    Et puis le reste suit aussi, tri des déchets, compost, consommation raisonnée…
    Tu as raison, c’est tout cela mis bout à bout qui aura de l’impact, il ne faut pas se dire que l’on est qu’une goutte d’eau, il faut le voir comme un devoir de citoyen du monde!!

  13. Je suis 100% d’accord et adepte. Je n’aime pas consommer pour consommer et dans l’autre sens, je n’aime pas jeter des choses qui pourraient avoir une seconde vie surtout quand on a acheté des produits de qualité qui mérite mieux que d’être jetés.

  14. Ici aussi on donne , à Emmaus en particulier. Je garde juste quelques vêtements “doudous” ou souvenirs , pour chaque enfant , dans une malle. Je les imagine déjà ouvrir cette malle dans 15 ou 20 ans.
    J’ai une vilaine tendance à tout garder ( oui oui tout , même les centaines de cailloux que j’ai entassé depuis ma tendre enfance et dont je ne me souviens même plus des lieux que j’espérais tant garder près de moi.)

    PS: Je n’ai pas non plus hyper confiance aux containers à vêtements …

  15. Chez nous aussi on s’essaye au zéro déchet. Ce qui est encore beau est donné ou vendu, le reste part aussi à la fibre du tri. Même les chaussures abîmées, ça peut servir d’isolant ou rembourrage.
    Avec les anciens vêtements des enfants troués ou tachés, je fais des chiffons cousus en essuis-tout ou mouchoirs.
    J’espère que pour nos enfants ces gestes seront naturels!

  16. Ici on ne jette jamais (sauf si vraiment le vêtement est au bout, au bout de sa vie!!Et encore bien souvent il fini sa vie en chiffon). Je donne beaucoup à Emmaüs qui se trouve à côté de chez moi. Les vêtements sont revendus mais dans le but de créer du travail… enfin tout le monde connait. Mais moi j’aime ce principe 😉

  17. Merci pour cette adresse que je ne connaissais pas ! T’es vraiment dans une bonne dynamique de changement, c’est bien ! :) Et très inspirant.

Submit a comment