Enfants
20 juin 2016

Le bonheur, dans le fond, c’est con comme une fraise

Plus le temps passe et plus j’élimine tout ce qui est négatif, ou me paraît sans importance, autour de moi.

Ce n’est pas toujours facile, de choisir de ne plus voir certaines personnes, pas toujours évident de perdre de mauvaises habitudes. Pas toujours simple de reconnaître que l’on a eu tort, que l’on s’est trompée.

Mais cela s’avère salvateur, sur la durée.

Ces derniers mois, j’ai retrouvé des gens qui m’étaient essentiels, que je voyais moins, sans trop savoir pourquoi.

J’ai rappelé des membres de ma famille, je me suis remise à lire, j’ai commencé des cours de photos, je me suis inscrite dans une Amap.

J’ai retrouvé certains rendez vous que j’adorais et qui m’avait manqué, j’ai perdu moins de temps sur internet.

J’ai fait des photos, je les ai imprimées, j’ai commencé un album papier.

J’ai écrit sans me soucier de savoir, si cela serait lu.

19062016-IMG_8279 19062016-IMG_8283 19062016-IMG_8285 19062016-IMG_8288 19062016-IMG_8294 19062016-IMG_8296 19062016-IMG_8300 19062016-IMG_8309 19062016-IMG_8313 19062016-IMG_8323 19062016-IMG_8324 19062016-IMG_8326 19062016-IMG_8331 19062016-IMG_8334 19062016-IMG_8342 19062016-IMG_8343 19062016-IMG_8350 19062016-IMG_8353 19062016-IMG_8354 19062016-IMG_8356 19062016-IMG_8360 19062016-IMG_8361 19062016-IMG_8366 19062016-IMG_8376 19062016-IMG_8378 19062016-IMG_8395 19062016-IMG_8406 19062016-IMG_8423 19062016-IMG_8454 19062016-IMG_8461 19062016-IMG_8462 19062016-IMG_8463 19062016-IMG_8465

Je me suis soignée, j’ai découvert mon diabète et j’ai décidé de perdre, peu à peu, ce poids qui s’est mis à m’encombrer trop vite.

J’ai trouvé un travail qui me plaît, après deux années d’errance dans ce domaine, de stress et de fatigue.

Je me suis remise à marcher.

J’ai cuisiné moins mais mieux.

J’ai commencé à décorer notre appartement, exactement comme je le voulais.

J’ai donné ou vendu beaucoup de choses et vidé considérablement mon espace.

J’ai regardé tous les vieux films que j’aimais pour la centième fois.

Je me suis couchée tôt, parfois, en tout cas plus qu’avant.

J’ai eu de la peine, puis un peu moins et puis toutes ces bêtises ont même fini par me faire rire.

J’ai demandé pardon et j’ai eu un poids énorme en moins sur la poitrine.

J’ai recommencé mes cafés copines, mes déjeuners papotages et le bénévolat.

J’ai vu que certains disparaissent aussi vite qu’ils sont venus et que d’autres seront toujours là.

J’ai compris que ce n’est pas grave et que la vie ce n’est pas comme dans un film américain, avec un bon et un méchant à la fin.

Et puis parmi toutes ces petites choses de la vie, tout ces riens qui font que l’on se pose mille questions, j’ai regardé mes enfants rire et s’épanouir tout simplement, sans se poser de question.

Et je me suis dit que c’était eux qui avaient tout compris.

Merci à tous d’être là, chaque jour plus nombreux.

N’oubliez pas de vous arrêter pour souffler un peu, profiter de ceux qui vous aiment et regarder vos enfants grandir.

Parce que finalement le bonheur c’est con comme une fraise, que l’on cueille à même le champ, bon comme ce soleil dans le dos, savoureux comme le jus qui coule dans les plis du cou ou comme ces doigts tout sales qui se moquent des tâches.

Je vous embrasse

Elisa

Merci la cueillette de la Chapelle en Serval, vous l’aurez deviné: c’était parfait.

Ajouter un commentaire

56 commentaires

Le bonheur …. tout simplement…est le meilleur avec les meilleurs. Nos enfants le savent et l’expérimentent chaque jour. Pas de calcul, d’ambition, de quête juste la sensation de joie et d’être là au bon endroit gaies comme des pinsons !

Après un grand chamboulement dans ma vie et des soucis de santé, j’ai eu besoin tout comme toi d’appuyer sur le bouton pause et de me recentrer sur moi, sur nous… et ca fait un bien fou !!
Si tu veux tester la cueillette des fraises à la ferme du logis, je te ferai la visite bisous

Comme ce que tu dis résonne en moi, j’aspire de plus en plus à un mode de vie diffèrent. Un jour viendra où je mettrais toutes mes bonnes résolutions en action.
Tes photos sont très belles comme toujours.
Douce soirée lucie

Tout est dit !
Merci Elisa

Rho mais que c’est joliement dit. Je me retrouve beaucoup dans tes mots. Moi aussi je me recentre sur l’essentiel et je comprends tout à fait ce que tu veux dire par faire le tri.. Vraiment pas seulement dans ses affaires, mais aussi dans ses relations et ses propres désirs!

Merci pour ces jolis mots Elisa. Belle soirée.

Comme toujours, tes mots me donnent à réfléchir et m’apaiser n’y avant de dormir. Merci…

Elisettesaperlipopette lundi 20 juin - Répondre

Tu ne peux pas imaginer à quel point tes mots m’ont fait du bien ce soir : ton article tombe vraiment à pic ! Beaucoup d’états d’âme en ce moment qui polluent mon quotidien… Je dois encore apprendre à m’affirmer et surtout à ne voir que mon essentiel. Merci chère Élisa. Je t’embrasse bien fort et te souhaite beaucoup de bonheur.

C’est joli et profond. Merci! Vive les fraises et le bonheur!

J’aime bien ta comparaison aux fraises !
j’ai amené ma fille d’1 an et demi pour la première fois à la fête de la musique ce week pour le boulot (je bosse certains weeks pour faire des photos pour mon service com)
j’avais peur du bruit, qu’elle pleure, qu’elle ait faim tôt, qu’elle ait chaud , que je ne puisse pas changer sa couche…
et en même temps j’avais tellement envie qu’elle soit avec moi !
et finalement tout s’est bien passé, on s’est éclaté , elle a rigolé, joué avec d’autres enfants et sa marraine qui était là aussi ! Elle a mangé du chocolat et en avait partout mais je me suis dit que des vêtements s’étaient fait pour être salis. J’ai profité du soleil, de la musique, de ma fille, tout en « travaillant »…
parfois on se met beaucoup de freins finalement, et ça vient de soi-même !
Bon courage pour le diabète , mon compagnon a été dignostiqué sur le tard il y a moins d’un an et le plus dur c’est de trouver le bon traitement , il a aussi suivi le service « Sophia » (voir sécu)….

ps : j’adore les ceuillettes quand j’étais « jeune » en job étudiant j’y ai amené une fois les enfants du centre de loisirs et après on avait fait un sirop maison à la fraise ! miam

Tout simplement merci, Elisa, merci d’être toi!

Je ne te suis pas depuis très longtemps Élisa mais une fois encore j’ai l’impression de prendre une bouffée d’oxygène en te lisant, je peux aller me coucher maintenant l’esprit léger et le sourire aux lèvres. Merci pour tes jolis mots ♡

Merci, merci, merci beaucoup Elisa pour ces jolis mots si justes qui donnent à penser de belles choses positives!

Jolies photos, des mots qui font du bien, et un ménage qui semble salvateur. Contenter pour toi Elisa.
Bise

Merci Elisa ! Merci de valoriser cette si belle région.
Des fraises plein la figure, à chaque mois de juin, c’est mon bonheur depuis toute petite. Les roses, les groseilles, les confitures à la rhubarbe, le cidre, bienvenue chez mi !

Nos enfants grandissent si vite que je savoure chaque instant passé avec mes garçons. Tous ces moments ensemble ont un goût d’éternité, de souvenirs qu’on se construit, de fraises un peu écrabouillées avalées à même la terre de notre potager.

Difficile mais salvateur de faire du tri pour se reconnecter à l’essentiel – demain, pour moi, ce sera un pique-nique avec mon petit gars, une heure grappillée au milieu de la journée.

Très joli article comme toujours
Le bonheur au quotidien dans l’essentiel des petites choses

Merci a vous elisa vous etes extras et vous transmettez les vraies valeurs encore merci pour votre présence quotidienne ici

Merci Elisa pour cet article tout à fait inspirant!
Je suis à un tournant de ma vie avec des changements importants qui sont survenus et de fait je me pose des milliards de questions sur mon devenir et celui de ma famille…et toi tu es une source d’inspiration.
Merci beaucoup Elisa de ces partages de bonheur, de quotidien, de simplicité et d’amour.
C’est un plaisir de te lire et de te suivre

Merci de nous (me)ramener à l essentiel ,le bonheur.

Merci Elisa pour cet article. Il me fait du bien et me rappelle l’essentiel de la vie même si au fond de moi je le connais. Ca me fait du bien, particulièrement en ce moment, où mon travail me prend beaucoup de temps et génère en moi une fatigue physique mais aussi morale (ça fait 3 mois que j’ai un rythme soutenu). Hier soir j’ai profité de mes enfants. J’ai vu mon grand faire son conte musicale et son petit frère de 2 ans être heureux d’y assister. Ca m’a rebooster pour la soirée de travail qui m’attendait.

J’adorerai faire une cueillette de fraises en famille! Sans parler du fruit lui-même! C’est un délice.. J’adore les manger au petit déjeuner.

Oui le bonheur c’est comme les fraises
Oui parfois il faut faire des choix pour un mieux
Très belle relecture de tes choix merci pour ce partage

Sauf qu’une fraise ce n’est pas con, c’est juste bon et joli aussi et surprenant avec sa colerette de petite fille sage . Elles sont mutines les coquines, il savoir les dénicher parfois dans les bois, elles se jouent de vous et se font attendre une fois par an … fidèles à un rendez-vous qui dure plus ou moins longtemps .
Une fois en bouche elles explosent d’un goût délicieux et nous ravissent, oh! tu as raison comme la vie en fait où le bonheur se tapit …
Belle journée à toi petite cerisette parce que les cerises vois-tu …. Bon j’arrête !!!!

Fabienne sacrée mamma Mia sur insta mardi 21 juin - Répondre

Merci du fond du cœur Elisa pour le texte de ce soir…qui résonne en moi comme tu ne peux l’imaginer…et tes photos sont toujours aussi jolies…du bonheur à l état pur.

Merci pour ce beau texte qui recentre sur l’essentiel de la vie, les enfants apportent beaucoup à ceux qui les écoutent.
Belle fête de la musique!

Oui, la vie est une fraise,
tantôt acide, tantôt sucrée,
dont on apprend un peu plus chaque jour la saveur !

Merci Elisa, très bonne semaine et take care !

tout à fait d’accord, comme c’est juste, j’essais moi aussi de faire tout ça et c’est vrai que c’est pas évident. hier encore je disais à mon fils de 6 ans: « concentre toi sur les gens qui te font du bien et ignore les autres »
le plus dur pour moi en ce moment , c’est le téléphone portable, je dois vraiment faire une cure de désintoxication, entre les groupes watapps, instagram et snapchat, ça te prend presque tous tes moments, cette semaine j’ai oublié 3 fois mon portable à la maison, c’est pas un hasard et ça fait du bien. Merci Elisa de bien écrire ce qu’on ressent , ça fait drolement du bien de se dire  » mais oui, c’est tout a fait ça » Merci

Merci Elise, pour dire le mots que j’avais besoin d’entendre. Je veux simplifier et vivre mieux!! je veux faire de choses pour moi!!
Je reste avec ta phrase:
« N’oubliez pas de vous arrêter pour souffler un peu, profiter de ceux qui vous aiment et regarder vos enfants grandir. » tout à fait d’accord!!!

Le sourire de mes enfants mardi 21 juin - Répondre

Bonjour Elisa, voilà maintenant 3 ans que je viens quotidiennement, ou presque, ici. Han déjà !
Grâce à ton blog, je fais d’avantages de nos petits moments une fête pour les enfants. Je ne garde que le meilleur même si parfois les maux de la vie ne nous épargnent pas. J’organise des week-end. Je fais plus de photos pour se souvenir des belles choses… Et je profite des gens que j’aime, le noyau dur, ceux qui seront toujours là… Alors pour tout ses beaux instants que tu partages avec nous, Merci Chère Elisa et ne jamais oublier d’écouter son corps et son cœur. Bises Émilie

Merci pour ces jolis mots, bonne journée ^^

ce billet est doux et sucré comme les fraises. merci. have a good day

Oh Elisa, ce post me donne les larmes aux yeux… Mais tu as tellement raison… Le bonheur c’est con comme une fraise!
Merci de tes mots, tout ça résonne en moi. Depuis que je te suis, j’ai appris moi aussi à prendre le temps de regarder rire mes enfants et surtout rire avec eux.
J’ai appris à privilégier les relations avec les gens qui me font du bien. A chercher ce qui me rend heureuse et le garder en ligne de mire et avancer sereinement.
Je suis désolée de lire pour ton diabète, c’est une maladie contraignante, qui demande en effet de prendre soin de soi. Je pense que le corps nous parle, mais il faut du temps pour l’accepter. Je suis hypertendue, depuis ma 1ere grossesse (soit 6 ans) et j’ai réalisé il y a peu que ce boulot qui me donne trop de stress (pourtant je travaille avec mes parents, dans une fabrique artisanale, comme ça sur le papier c’est tout bon), n’était pas fait pour moi! Que mon corps me disait stop, mais que je n’avais pas su l’entendre…
Bref, il est bon ce temps des remises en question, car on en sort que meilleur.
Merci pour tout Elisa! Merci d’être là, merci d’être vraie, merci de partager!

Tes photos ont changé, comme toi.
Plus lumineuses, plus vives, plus vraies ♥

Je crois que c’est votre article le plus touchant et le plus beau que j’ai lu jusque là.

ça fait tellement de bien d’appuyer sur pause et de profiter de ses vraies personnes qui comptent plus que toutes celles qui se présentent à nous par intérêt au cours de la vie.

Le bonheur se trouve dans les choses simples n’oublie jamais ça ! profite de chaque instant même si tu les trouves sans interet !

j’ai demandé pardon à celui que j’ai blessé
vos mots me touchent
on a trop de choses négatives qui nous parasitent

Première fois que je vous écris et pourtant je vous suis depuis 2 ans tous les jours.
Ce texte me touche énormément,j’ai un petit garçon de 3 mois et deux petites filles de 5 et 7 ans et j’ai pris un congé parental de 2 ans pour la première fois et mon dieu,que c’est bien….de ne plus courir après l’heure,de PRENDRE LE TEMPS DE VIVRE et de voir mes enfants grandir…
Ce matin,je suis allée faire un coucou à mes anciennes collègues de travail (je travaille dans une crêche)et là je me suis dit mais qu’est ce que je suis bien chez moi…dans mon jardin… avec mon petit loulou, à boire mon thé au soleil au calme ,face au mont blanc.Je ne vois pas beaucoup de monde et pourtant je me sens si heureuse,de pouvoir enfin souffler et PROFITER.
Alors merci pour ces quelques minutes de bonheur, en plus ,à chaque fois que je vous lis.
Edith

Tes mots me touchent beaucoup, le bonheur est dans le quotidien et toutes les petites merveilles de la vie mais il est parfois si dur d’en profiter… Merci!

Merci Elisa pour cette leçon de bonheur! on a tellement tendance à oublier ces petites choses simples

ben moi, je voudrais bien une fraise s’il te plaît ?

Trop canon ce post encore!
Bouffée d air, on ouvre la fenêtre:))

Trop sympa ce post ça a l’air d’avoir plu aux anfants cette ceuillette.
ça fait une semaine que c’est dur avec mes enfants la fatigue et le temps qui passe trop vite aussi mais ton post me donne envie de me recentrer sur l’essentiel:eux ,mes trois garcons.

Merci elisa

Je me revogue dans chaque mot. Merci Elisa! 🙂

voilà…c’est ça…ce que je ressens en ce moment..ce besoin de revenir à l’essentiel et de se poser les bonnes questions…de retrouver le temps de vivre simplement..en prenant ce temps si précieux qui nous file entre les doigts…
Besoin de fuir le négatif et les gens qui polluent mon espace vital…ne retenir que le meilleur de mon travail même si c’est loin d’être évident…regarder mes enfants pousser comme les plantes de mon jardin…vite si vite…eux ils savent..ils ont tout compris…ils ne s’encombrent pas du superflu…cette part d’enfance en moi que je veux garder précieusement…ces moments de vie que je veux partager sans penser à demain…
voilà…moi aussi je vais emmener mes enfants cueillir des fraises ..il y a une merveilleuse » ferme » à côté de chez nous parfaite pour cela…
je m’en vais fabriquer des souvenirs pour mes loulous que j’aime plus que tout.

Belle Journée Elisa

Vive les fraises 🙂
grosses bises avec plein de tendresse
Marie

Mais comme ce post me fait du bien !!! Le bonheur c’est con comme une fraise comme tu dis! On s’em***** souvent à contenter tout le monde, mais on devrait penser d’abord à soi et à ces petits riens qui font du bien, qui nous font du bien! Merci Elisa

Le bonheur, c’est aussi de s’émouvoir de ces coquelicots au milieu des fraisiers: ils ont l’air si fragiles, avec leurs pétales si fins, leurs immenses tiges…. et pourtant, ils résistent aux vents, aux orages, ils conservent grâce et dignité une fois la pluie passée, et même s’ils courbent un peu le dos, il en faut plus que quelques gouttes qu’ils rompent. C’est un peu la même chose parfois avec mon diabète, vieux de 36 ans, il y a de sacrées bourrasques, il n’y a surtout pas de répit à la vigilance et à l’écoute de ce corps, mais ça n’empêche pas de vivre, de vivre heureux, en éliminant le superflu parce que justement, la maladie aide à relativiser et à mesurer plus justement ce qui est important ou pas.
Merci pour cette flopée de coquelicots gourmands!

Trés touchée par votre post : certainement parce qu’il y a 11 ans on a fabriqué notre aînée à la la Chapelle en Serval ( un hotel de princessse), qu’ont suivi 2 autres enfants.
Certainement aussi parce qu’il y a presque 9 ans, on découvrait un diabète chez mon mari et que l’on s’y attendait pas : surtout avec une épouse infirmière ayant travaillé dans un service de diabéto, c’est con la vie quand même.
Jamais trop simple cette maladie, mais connaissant de l’intèrieur cette maladie, le moral est primordial; profitez des votres.

Deja la troisième fois que je lis ce post et comment je me retrouve, merci Elisa pour votre texte pour vous mots. Maintenant je vais me sentir moins un E.T! 🙂
Make up by Monica Leite

merci… juste merci car pure coïncidence ou non ton post, comme beaucoup d’entre nous apparemment, réponds à toutes les questions que je me pose en ce moment et me donne juste le déclic de commencer cette nouvelle vie à laquelle j’aspire tant…. merci elisa

 » répond » … et merci encore de partager tous ces bons moments avec nous

Je suis tombée sous le charme de tes photos (insta) et puis à la lecture de certains commentaires, j’ai compris qu’il y avait un blog. Il est à l’image de tes photos et je me suis reconnue (parfois).
Et ton texte là, j’aurai pu l’écrire, noooon écrire est un don que je n’ai pas 😉 .
Par contre comme toi, j’ai décidé de faire table rase du néfaste (même si ce n’est pas toujours facile) et et et de savourer la vie 😉

Bonjour Elisa,
Je me lève ce matin avec un pincement au coeur et avec beaucoup de « pourquoi » en tête!
Votre post est un pur bonheur et fais du bien au coeur!
Merci
Belle journée

Ajouter un commentaire