La vie du bon côté

In Enfants, Humeurs
Scroll this

Aujourd’hui j’ai travaillé 12 heures d’affilées en courant partout, talons hauts et brushing impeccable.

(du grand n’importe quoi!)

En rentrant seule dans le métro, réalisant que ce soir je ne verrai pas mes enfants, je me suis dit qu’il y avait deux solutions.

M’asseoir et pleurer, pleurer et m’asseoir

OU

penser à dix choses qui me font sourire et me dire que tout ira mieux demain,

me rappeler que ce n’est que provisoire et que bientôt le rythme sera plus agréable.

Voir la vie du bon côté.

IMG_3507.jpg_effected IMG_3509.jpg_effected IMG_3512.jpg_effected IMG_3515.jpg_effected IMG_3516.jpg_effected IMG_3520.jpg_effected IMG_3521.jpg_effected IMG_3532.jpg_effected

Voilà ma liste:

1. Le matin Loulou se glisse toujours dans notre lit, elle commence par marcher sur son père qui grogne un peu, puis elle lui hurle un grand chut en disant « MAMAN DORT »

2. Il y a un monsieur au coin de ma rue qui vend du maïs grillé, parfois on discute un peu et quand il me parle de ses enfants, son visage s’illumine

3.  Mon amoureux m’apporte toujours mon thé le soir pendant que je travaille

4. Jules m’écrit des mots doux, qu’il abandonne pour moi en signant « monsieur mystérieux », à ce jour il croit toujours que je pense avoir un admirateur inconnu

5. Mia est à cet âge, ou si l’on ne voit pas les autres, on pense qu’eux, non plus, ne nous voient pas. La voir la tête cachée derrière en l’air, me fait toujours fondre

6. Mes deux voisins qui ont respectivement 87 et 89 ans partent toujours se promener, en se tenant la main comme de jeunes amoureux.

7. Mon boucher le dimanche me fait toujours le prix du poulet ordinaire en me donnant un poulet fermier

8. Quand je m’endors le soir, je regarde toujours cette photo de mes grands parents posée à côté, elle m’apaise énormément

9. La grand mère d’un de mes enfants (je ne citerai pas de nom) à découvert les émoticones depuis peu: je reçois des hybrides de messages avec une grammaire parfaite et des smileys façon pré ado!

10. Me dire que j’aurai mon concours et que, dans peut être un an ou deux, je pourrai aller chercher mes enfants à l’école

Non mais vous avez vu ces photos de Mia en train de se cacher?!

Forcément je ne peux pas déprimer!

Je vous embrasse fort

Elisa

49 Comments

  1. Allez Elisa, parfois on a le droit de regarder sa vie et d’avoir pitié de soi, de ce qui nous pèse…
    C’est sûr qu’une belle vie de famille rend plus solide, toujours, moi en ce moment je suis aussi soumise au stress