Enfants
9 avril 2015

Je t’aime tout court

Est ce que, lorsque l’on devient la maman d’un grand garçon, on change un peu?

Certainement.

Notre amour est là plus que jamais, beau et pur mais peu à peu s’installe entre nous une pudeur que je ne connaissais pas.

D’un accord tacite, comme si nous l’avions murmuré chacun avec nos yeux, il y a des choses que nous ne ferons plus jamais ensemble.

IMG_5412.JPG_effected IMG_5415.JPG_effected IMG_5418.JPG_effected IMG_5424.JPG_effected IMG_5463.JPG_effected IMG_5469.JPG_effected IMG_8200.JPG_effected

Cela ne me peine pas, c’est beau de te voir grandir!

En effet même si tu te détaches peu à peu de moi, même si les contacts physiques deviennent plus rares, il y a cette nouvelle complicité d’esprit qui s’installe.

Finalement nous sommes plus proches, nos rapports s’égalisent.

Nous parlons, échangeons, tu n’es plus toujours d’accord et j’adore ça.

J’apprends à devenir une autre mère, celle dont les mains et les bras ne servent plus autant,

et qui pourtant doit rester aussi présente. 

J’ai abandonné tous tes petits surnoms un jour à l’angle de la rue, avant l’école, et puis finalement je t’y ai laissé aussi. C’est bien plus classe d’arriver seul, juste avant que la cloche sonne.

J’ai compris que peu à peu tu ne me racontais plus tout, mais que si tu avais besoin de parler je devais être là, entière, attentive.

Oubliant parfois même de donner mon avis, pour simplement écouter.

En fait, nous grandissons ensemble, je tatônne, j’hésite, on ne m’appelle plus ta maman, tes copains disent « voilà ta mère! »

Alors parfois lorsque l’on rit ensemble, je retrouve cette fossette de tout petit garçon qui m’émeut tant,

et puis tu relèves la tête et j’ai le vertige de te voir si grand et moi chaque jour un peu plus petite.

Je t’aime mon grand, mon tout petit.

Je t’aime tout court.

Ta maman

Je porte un gilet long, un t shirt d’homme, des chaussures et des bijoux C&A

Jules lui porte un sourire fabrication maison!

Ajouter un commentaire

34 commentaires

Ton texte est si joli. Bien que je ne sois pas maman, j’ai ressenti la même chose avec un petit bout que j’ai gardé de 3 ans et demie à 7 ans.
Je l’ai vu peu à peu se détacher, prendre son envol, sans pour autant me désaimer, mais il me le montrait moins, et à sa façon.
Tu es une maman pleine de sagesse, beaucoup de petits garçons de son âge aimeraient que leur « mère » comprenne qu’il est temps de changer de façon de s’aimer arrivé à un certain âge. Il t’en sera reconnaissant, cet c’est grâce à ça que tu conservera certainement une vraie et belle relation de tendresse et de confidence avec ton grand petit garçon.

Mère/Fils mais que vous etes beau tout les Deux,ses photos sont sublimes et vous,vous avez un look très stylé..!!.
Un Post très Tendre et pleins d’Amour..!!.

Une très belle écriture.

Heuu tous tes bijoux sont canons, où as tu eu ces pièces? je suis faible ^^

A l’adolescence, l’enfant grandit et la maman aussi et je crois que c’est aussi ce qui explique que les mamans trouvent cette période difficile 😉
Et sinon, un jour, je me suis rendue compte que je n’utilisais plus les « petits noms » pour parler à ma grande fille si ce n’est un seul : « ma Manon »…

Oh, ces photos et ce texte sont vraiment trop jolis. <3

très joli texte comme toujours, des bisous

Belle pudeur et pourtant tant de choses exprimées. Et tes bijoux sont sublimes !

Miaouuuu ! Faut que j’en profite avec mon petit troisans : ça va trop vite !

Ces photos sont superbes, quelle belle complicité, bisettes

Je suis touchée par tes mots, je suis une jeune maman, mon petit bout a tout juste six mois, mais parfois je pense à ce moment, ce moment où il se détachera, où il n’aura plus autant besoin de moi, ne plus lui faire des bisous dans le cou, et des chatouilles sur sa peau douce, en écrivant ces mots, les larmes montent, mon tout petit j’aimerais le garder près de moi mais je sais qu’il faudra le laisser prendre son envol, et je serais là pour l’accompagner dés qu’il aura besoin, l’aimer un peu plus chaque jour, et voir des étoiles dans ses yeux et l’amour nous porter toujours, merci pour tes mots si doux, si juste, une belle complicité…

Magnifiquement beau ce post…

Vous êtes super touchant tous les deux !
J’appréhende un peu ce moment avec mon grand qui a déjà 7 ans. Ca passe trop vite, où sont nos bébés ????

« Rappelez-vous que tant qu’on est petit, la mère sur nous veille, mais qu’elle aura besoin, lorsqu’elle sera vieille, d’un homme qui soit son enfant »
Voilà, de mémoire, un extrait de poème qui était accroché au mur chez ma grand-mère et qui m’a marquée. J’aime beaucoup cette évolution des rapports, je la ressens aussi avec mon grand petit garçon de 7 ans, et c’est maintenant que je réalise que j’ai donné vie à une autre personne, bien plus que quand il était tout petit.

Wahooooo. …..no comment!!!

Merci le mascara qui coule de bon matiiiin!!
Trop joli texte et tellement juste!
J ai eu par hasard une discussion de ce style avec mon petit garçon de 5 ans ce matin.
Ça pique des fois de le voir grandir…

Poufff….que d’émotions…ma maman m’a toujours dit « on ne fait pas des enfants pour soi »… Maintenant que je suis à mon tour maman je comprends mieux… Voir évoluer, grandir sont enfants…est merveilleux et demande aussi un détachement pas toujours évident.
Merci à vous pour ce récit qui respire l’Amour

OUF !! trop émue par tes mots !!!

Tes mots sont beaux. De la douceur encore et encore dans ce monde de brutes. <3

Cette série de photos est incroyable ! et les mots assortis sonnent tout juste…
Très émouvant.

jai ausi un garçon. je redoute le jour où les mots de mon fils vont être dosés. Ici, dès qu’il ouvre la bouche, je l’écoute. Aucun parasite ne vient et ne viendra s’interposer entre lui et moi. Alors effectivement, il faut être attentive et entière quand les enfants ouvrent la bouche. Décidement, lexperience des autres mères est appreciable, alors je te dis merci!

Oui c’est un peu pareil avec ma 9 ans et demi même si c’est une fille 🙂

J’aime pas……. j’adore !!

quelle émotion à la lecture de ce post……j’en ai les larmes aux yeux et le cœur tout retourné….. je suis moi aussi prise de vertige et de bouffées d’amour quand je prends le temps de les voir devenir grands …….ils resteront pour toujours nos bébés mais il faut savoir leur laisser la liberté de pouvoir nous quitter …….merci pour ces mots ….si beaux et si justes ; ))))))

Quel beau texte… magnifique.
J’en ai des frissons et je me projette à quelques années en plus et j’imagine la même chose avec mon loulou .

Fabuleux…et tellement bien dis.
Mon dieu que c’est précieux d’avoir un formidable!

Quelle bouffée d’émotions!!! mon fils a juste 6 mois de moins que le tiens, et j’ai l’impression que les 6 mois à venir vont changer tant de choses chez mon petit garçon, bien sûr lui aussi est devenu déjà plus distant, il réclame moins de bisous, même si moi je ne veux pas que ça s’arrête! Mais encore il a si souvent besoin de rester mon bébé! je me prépare, mais j’ai vraiment du mal à me dire que ça arrive si vite!

Pfiou, après avoir fêté les 4 ans de mon grand, cet article me met la larme à l’oeil et la chair de poule! C’est beau ce que tu dis! Un jour quelqu’un que j’aime beaucoup m’a dit que le but final de chaque parent était de devenir un confident, celui qui est là pour écouter, toujours; réconforter, parfois; conseiller, si on lui demande… C’est exactement la relation que j’ai avec mes parents, et si je réussis ça avec mes garçon, je serai la plus heureuse!
Des bises jolie Elisa.

Beaucoup d’émotions à te lire ma chère Elisa, et que de jolies Photos, belle complicité entre vous !!
C’est vraiment très drôle, On se reconait bien ici, je dois vivre la même chose en ce moment avec mon fils de 10 ans
C’est frustrant et tellement bon en même temps.
Bises

Qu’il est beau ce sourire fait maison !!!
Tu verras bientôt comme cela fait tout drôle quand ton fils de 13 ans te dêpasse d’une tête et que tu confonds sa voix avec celle de ton mari !!!

Je découvre votre blog et… j’aime ce que je vois, vos photos, vos mots… votre façon touchante de raconter votre vie. Je suis maman de grands enfants (24 et 19 ans) et oui les enfants nous font grandir et changer et bienheureuses les mamans qui savent le faire et le comprendre. A bientôt pour une autre visite !

Bonsoir,

Je vous suis de loin sans pour autant oser commenter mais je me lance cette fois-ci. Ce texte m’a ému tant il est bien écrit. Mon conjoint et moi n’avons pas encore la chance d’avoir d’enfant mais nous sommes impatient que ce moment arrive et ce texte est si justement que j’ai eu l’impression de ressentir ce que vous ressentez au quotidien avec votre fils en le lisant et cela m’a permis de mesurer une des difficulté du rôle de maman : accepter que son enfant grandisse.

Ajouter un commentaire