Enfants
18 juin 2015

De mère à mère: je ne demande que ça que mes enfants mangent sainement mais comment, bon sang?!!

Parce que je suis mère, je cherche à bien faire. Là ou j’ai pu être imparfaite toute ma vie, j’aimerais réussir. La nourriture est LE sujet que l’on met en avant à tous les stades du développement de l’enfant. Tout le monde nous le dit, des médecins aux médias:  nous devons nourrir nos enfants sainement. Et c’est vrai! Mais est ce si simple? Par ce que ce n’est pas tout de faire cuire des petits pois, faut il maintenant qu’IL (j’ai nommé l’enfant béni) accepte de les avaler …

C’est là que l’aventure commence!

IMG_3865.JPG_effected

Mon bébé commence la diversification, je fais tout comme il faut Jusqu’à présent j’avais un bébé qui ne faisait que téter et puis vient le temps de le diversifier. J’ai acheté un robot cuit vapeur, fait mes courses au marché et j’ai même un livre de recette. Exit les petits pots, mon bébé ne mangera que du fait maison….Bon on se détend, pensez bien aux soirs ou votre patron vous aura gardé deux heures de trop etc…J’avais pour habitude de tout préparer le week end pour la semaine et de congeler, mais il y a toujours une journée ouimaisnon. N’hésitez donc pas à conserver des purées de légumes surgelées industrielles elles peuvent vous sauver la vie, on a le droit et promis cela ne fera pas de nous une mauvaise mère. Juste une maman avertie. 

Les patates ça va, les épinards ça va mais pourquoi il me jette les poireaux à la figure? Les goûts s’affirment, se découvrent. Il y a des textures qui peuvent déplaire en un instant. Ne cherchez pas à forcer votre enfant, cela ne sert à rien. Cuisnez en toutes petites quantités au début, vous re proposerez plus tard l’aliment du dégoût, peut être sous une autre forme….Et puis acceptez que les enfants n’aiment finalement que peu de choses. le goût s’éduque et s’affine avec l’âge et vous en vrai vous aimez ça les salsifis?

Je lui donne trop ou pas assez? Vaste sujet, le propre d’une mère est de vouloir nourrir son enfant (tendance à donner trop) mais depuis plusieurs années on nous met en garde contre les risques de surpoids chez l’enfant, du coup là dedans on est perdues. Les enfants ne sont pas des machines, et je ne crois pas qu’un enfant ait les même besoins qu’un autre au même âge nécessairement. Certains ont un plus gros appétit, sont en phase de croissance. Un enfant qui tourne la tête et ne veut plus manger, pourquoi essayer, à tout prix, de lui donner une cuillère de plus? A contrario un enfant qui réclame a faim! Mon pédiatre m’a expliqué que la satiété est parfaitement régulée chez le jeune enfant. Je crois qu’il faut tâtonner pour découvrir les besoins de son enfant et ne surtout pas essayer de le forcer, la nourriture ne peut devenir un élément de conflit entre les parents et l’enfant.

Mon enfant a 3 ans, avant il ne voulait que manger et là plus rien? C’est très fréquent, c’est aussi l’âge ou beaucoup d’enfant très ronds se transforment en petites crevettes, l’âge ou ils courent beaucoup, découvrent une motricité plus habile et plus développée. Les réserves du gras de bébé étaient justement faites pour cette période, ils l’utilisent c’est normal.

Non mais je regarde et il n’a RIEN mangé de la journée? Pas d’inquiétude, un enfant ne se laisse pas mourir de faim. Tentez les smoothies aux fruits avec une banane dedans afin de lui donner de l’énergie. J’ai remarqué que les boissons à la paille passent souvent mieux et elles peuvent être aussi nutritives qu’un repas. Cela peut aussi être une bonne façon d’intégrer des légumes

Mon enfant peut il se nourrir exclusivement de kiri sans qu’on appelle la DASS? Jules s’est nourrit exclusivement de mini pilons de poulet spécial apéro pendant un an et demi…j’ai TOUT tenté, et puis un beau matin les pilons étaient devenus « beurk ». Et bien vous savez quoi? ni les services sociaux, ni la société de protection des mini pilons de poulet ne sont venus sonner à ma porte. et surtout aujourd’hui il mange de tout.

Ok pour cuisiner les compotes maison mais en fait le mien il préfère celles du supermarché. Règle n°1 la vexation maternelle tu ne connaîtras pas! Les enfants adorent le côté très « fin » des compotes industrielles. C’est un fait, dis toi qu’au lieu de compoter tes pommes tu pourras faire des choses bien plus importantes pour la postérité, comme te vernir les ongles….

Passer à table un défi? Surtout pas! c’est l’écueil à éviter. N’hésitez pas à faire manger vos enfants avec vous, afin qu’il n’y ait pas le côté face à face. Détendez l’atmosphère. Parlez, riez et si votre enfant ne mange pas, laissez le sortir de table en prévenant qu’en AUCUN cas il n’y aura de snack pour remplacer. Cela m’a valu pas mal de « regards » réprobateurs d’agir ainsi mais après tout la quiétude est à mes yeux plus importante. Et moi aussi j’ai besoin de manger sans avoir un noeud à l’estomac parce que je mène une bataille contre un enfant qui finira toujours par gagner, sur ce terrain. Il ne s’agit bien entendu que de mon point de vue, mais aujourd’hui les repas, à la maison, sont un vrai moment d’échange.

Ils sont mignons avec leur cinq fruits et légumes par jour, mais déjà UN petit pois c’est compliqué alors… Je suis bien d’accord! Je trouve qu’un légume présenté à chaque repas c’est déjà plus que bien, un fruit en dessert. Présentez les légumes, faites le marché ensemble, apprenez petit à petit sans vous mettre la moindre pression. Faire tout cela c’est déjà très bien. 

Mais toi pour de vrai tu manges tout BIO, mais tu es milliardaire? Non je ne mange pas tout bio, je pratique ce que j’appelle « le bio décomplexé » la viande par exemple vient de chez le boucher, je la trouve mille fois meilleure. En revanche pour le coût je ne suis pas d’accord, je ne trouve pas cela plus cher. Je consomme autrement, j’achète en fait beaucoup moins et je gâche beaucoup moins. Le bio en supermarché est cher mais sur le net ou en coopérative c’est carrément abordale, c’est juste une manière de vivre et d’acheter différente

Il ne veut qu’un biberon pour dîner! Et alors? c’est très nutritif, il est peut être épuisé. La seule chose est de bien se laver les dents après…

Et les cochonneries on en parle? Jules n’a pas mangé un bonbon avant ses quatre ans. Je me souviens d’enfants d’amis qui lui avait fait goûter un Mikado alors qu’il avait un an et je m’étais dit « mais pourquoi empoisonne t il mon enfant? » Et puis après j’ai eu deux autres enfants et ça a été relâche. Je n’achète pas de sucreries en dehors des anniversaires, mais il y a toujours un petit truc qui traîne dans les envois, ou lors de goûters. Je ne me stresse plus avec ça, tant que c’est ponctuel. On boit de l’eau, on n’ajoute pas de sucre dans les yaourts, je crois qu’il faut être détendu et qu’il ne faut pas diaboliser un aliment, sous peine de créer ce fameux goût de l’interdit. Pour ce qui est du mac do, c’est pareil, j’y amène parfois Jules pour lui faire plaisir, cela s’accompagne en général d’un film qu’il veut aller voir et c’est assimilé à un moment exceptionnel.

Je pense que mon enfant n’aime pas ma cuisine Peut être…mais je crois que même l’enfant de Paul Bauccuse lui a jeté ses purées à la figure. On en reparlera quand vous lui aurez fait vos fameuses lasagnes et qu’il en réclamera à tous les repas.

Si Nadine de Rotschild venait chez moi, je pense qu’elle se suiciderait sur le champs Non elle est déjà morte en venant chez moi, Lou léchait délicatement la sauce tomate qu’elle avait dans les cheveux. Je lui ai dit « mais Nadine, c’est très délicat », elle a pas compris!

Mince il  (re) mangeait et maintenant c’est un ado, mais cela ne s’arrête donc jamais?!!! Voilà vous avez fini pas comprendre! BRAVO!!!!

Allez haut les coeurs, dans dix ans votre cuisine deviendra à ses yeux, la meilleure du monde!

Et promis bientôt je vous donne mes recettes secrètes de maman sioux qui fait manger des légumes

Alors elle est pas belle la vie?

Je vous embrasse fort

Elisa

Ajouter un commentaire

24 commentaires

Ah ah super article!! J’ai découvert ton blog via ton insta, et j’aime beaucoup tes photos. Et maintenant je découvre ton style d’écriture et j’adore, tu nous aides nous mamans à décompléxer alors merci! Bisou

Super texte! La mienne en ce moment se nourrit exclusivement de poissons pané, chocolat et biberons 😉

J’adore! Surtout la fin… Mon mari ne fait que des compliments sur les recettes de sa maman, pas sûre qu’il lui en faisait à 5 ou 15 ans!

Un seul mot Élisa! Merci!

bon, ben chez nous ce soir c’était barbeuc’, mais comme la chipie ne mange pas de viande (les knacki ça compte ??) elle a mangé… des chips…!
mais après des framboises du maraicher (elles poussent à 1km de la maison) et un yaourt (pas maison, yaourtière en rade, oups)
en tous cas ce joli article m’a fait sourire et je me suis complètement reconnue 😉
belle soirée Elisa !

Génial! Ma grande mangeait super bien jusqu’à ses 2 ans , des trucs faits maison des fois un peu farfelus (purée de rutabagas, de panais etc..), et puis d’un coup plus rien. Sauf les petits suisses natures et des coquillettes. Pendant des mois. On avait lâché l’affaire, on n’essayait même plus de lui cuisiner autre chose. Un jour, elle avait 2 ans et demi, on va au resto. Le serveur prend notre commande et demande « et pour la demoiselle? », je lui réponds « non, la demoiselle elle ne mange pas! » (j’avais un petit suisse dans mon sac quand même!). Et la voilà qui dit : « je veux du poisson ». Elle a mangé tout son poisson puis nous en a réclamé matin, midi et soir. On alternait poisson/brandade de morue! Pendant des mois. Aujourd’hui, elle a 5 ans et demi et mange toujours beaucoup de poisson, un peu de viande, du jambon, quelques légumes mais toujours les mêmes (épinards/haricots verts principalement), très peu de fruits (banane, fraises). Malgré tout, je suis contente car on arrive à des repas à peu près équilibrés, ce qui était loin d’être le cas à l’époque « coquillettes/petits suisses! ». Voilà mon expérience! Bises

Vaste et inépuisable sujet que celui des repas… Moi qui n’arrive pas a concevoir un repas sans légumes (je me sens mal sinon, il me faut de la verdure!!) et qui adore manger et cuidiner, ma fille de 3 ans est un moineau qui picore, refuse la plupart des plats que j’ai amoureusement cuisiné mais pour mon plus grand bonheur est une veritable frugivore! Je crois qu’il faut que j’arrête de mettre de l’affecte dans la nourriture mais c’est mon côté « mère nourricière ».

J’épate les gens qui viennent pour la première fois à la maison : le placard à gâteaux et le bocal de bonbons sont à portée des petites mains. Souvent, on me dit que je tente mes filles sauf que… non, elles ont tellement l’habitude de les avoir sous les yeux qu’ils ne représentent aucun interdit à braver! Elles ne mangent du coup que peu de bonbons (ceux que j’ai leur sont souvent offerts) et sont en plus très sélectives. Quant aux gâteaux, elles ne se servent qu’à l’heure du goûter quand maman n’a pas eu le temps de faire des crêpes ou un gâteau. Résultat, on prépare le goûter ensemble, on dresse un joli plateau, on boit dans de jolis verres, elles peuvent participer.
Et j’ai souvenir d’une amie qui mettait les gâteaux en hauteur, ça lui a valu de retrouver son fils de 3 ans debout sur le plan de travail à farfouiller dans le placard. A tout prendre, je préfère un gâteau avalé même en dehors des repas qu’une gamelle du haut du plan de travail 😉

Tout est parfaitement dit . Bon ici c’est un autre combat qu’on a dû surmonter … Bien évidemment en rapport avec l’alimentation. Mais les troubles de la déglutition ont leurs avantages … Les légumes c’est beaucoup plus simple à manger , les bonbon ça n’a pas été avant les anniversaires chez les copains vers 4ans et il n’aime pas les sodas …parcontre le TOUT fait maison au debut c’est bien c’est beau mais on se rend vite compte qu’il y a des jours ou on est pas des machines a cuisiner et puis dans le cas de mon fils … Il y a des choses sur lesquelles ont a pas eu le choix question »industriel  » à cause des textures. et aujourd’hui il mange de tout car les restrictions alimentaires lui ont donné envie de goûter ce dont il avais pas le droit avant

Comme toujours, super conseils ! Merci Elisa ! ♥

On commencera la diversification dans quelques mois avec Garance, je vois que ça va être la folle aventure ! (c’est bon, j’ai le cuit vapeur !)
Bises
Laura

Tellement de pression mise sur les épaules des parents…!
Déjà si on arrêtait de nous focaliser sur leurs courbes de poids qui quand elles sortent de la moyenne entrainent avertissements, culpabilisation, suspicion, conseils soit disant bienveillants mais stressants pour les parents, et examens en tout genre.
Dès leur naissance on met la pression aux enfants pour qu’ils fassent partie d’un standart et les professionels ou l’entourage ont du mal à accepter qu’il puisse y avoir différentes morphologies déjà tout petits…
Merci pour ce billet décomplexant, c’est amusant de savoir que Jules a mangé des pilons de poulet pendant 1 an 🙂

MERCI Elisa pour ce billet plein de bon sens 🙂
J’ai la chance d’avoir une morfale à la maison, à 2 ans elle aime absolument tout (sauf le pamplemousse), mange tout et veux toujours tout goûter (pourvu que ça dure!!!). On voit qu’elle mange avec plaisir, et ça je pense que c’est vraiment important.
Mon pédiatre m’avait conseillé de commencer la diversification par des petits pots industriels (justement très mixés, presque liquides), et de ne donner des purées maisons qu’après quelques mois. J’avais moi aussi un cuit-vapeur, que j’ai beaucoup utilisé (en congelant des portions à l’avance), mais je dois aussi vraiment remercier mon ami PICARD, et ses purées de légumes natures portionnables (pas forcément destinées aux bébés) dont j’avais toujours des sachets au congélo en cas de oui-mais-là-jai-pas-envie. Trop pratique!! Encore aujourd’hui j’ai toujours des sachets de légumes vapeur dont je me sers régulièrement en cas de grosse flemme le weekend.
Bref comme pour le reste je pense qu’avec le rythme métro-boulot-dodo il faut aller au plus pratique, et surtout arrêter de culpabiliser face à des modèles pré-établis (qui sortent d’où?). On a assez de pression au quotidien, non mais! 😉

Super article pour déculpabiliser les mères et les pères et ça ça fait du bien 😉
Ici j’aime beaucoup cuisiner pour les grands et les petits et avec mes 3 loustics j’ai vécu 3 diversifications différentes, 3 alimentations différentes dès les premiers mois …. donc je me suis adaptée, j’ai rusé, j’ai pris mon mal en patience …. J’ai toujours essayer de ne pas faire du repas un enjeux de l’amour parental …. et ça ne c’est pas trop mal passé ouf

J’adore l’idée du vernis!!!! 😉 tous tes posts sont géniaux et doux bienveillants (je commente pour tous ceux que je lis tout le temps). je t’embrasse (rinadan d’IG)

Avec ton article tu me rassures ! Ma Louise qui mangeait très bien jusqu’à maintenant ne fait que picorer désormais… Elle aimait tout mais du jour au lendemain tout est devenu beurk. Elle ne mange plus du tout de viande. Je ne change rien à nos habitudes, c’est légumes tous les midis, je demande juste qu’elle goute avant de dire qu’elle n’aime pas. C’est comme tout, ça passera 😉

Merci Elisa pour ce billet, comme toujours plein de bienveillance !
Voici, si ça peut servir à quelqu’un, un conseil que je n’avais pas suivi à l’époque. C’est d’habituer le bébé, de temps en temps, à manger des petits pots industriels, car si un jour vous en avez besoin, pour dépanner, le bébé risque de le refuser tellement le goût est différent des purées maison. Nous nous sommes mordu les doigts, pendant tout un week-end, de ne pas avoir suivi ce conseil !

Mais que j’aime ces rubriques de conseils de super-maman 🙂 Merci Elisa !

En voilà un article qu’il est plein de bon sens!Nous « les mamans » on se sent toujours coupable de tout ,parcequ’on prend les choses trés » à coeur »!J’ai eut la malchance d’avoir une maman qui se voulait trop parfaite et qui du coup nous mettait une pression terrible sur le poids et l’alimentation,résultat je suis trés cool de ce coté là,il n’y a que des produits sains dans la maison et je cuisine beaucoup mais quand on dérape et qu’il ya un repas crepes //haribo et pas l’ombre d’un fruit,légume de la journée je n’en fais pas une maladie!Partager les repas dans la joie sans trop regarder le contenu de leur assiette rend la vie toute jolie…

Et alors les « on mange quoi en… » ils mangent ou pas les plast préparés?

Super texte ! Moi aussi j’ai arrêté de stresser sur les conseils du médecin qui m’avait dit comme quoi que de toutes façons un enfant se laissait pas mourir de faim et cela se passe beaucoup mieux, tout n’est pas parfait loin de là mais en souriant les repas sont plus chouettes !

Moi, perso, je me prend pas la tête. j’ai la chance qu’elle aime les légumes (haricot vert, brocoli ses préférés, tomate, concombre, carotte (que râpé et que celle du supermarché ! lol) et fruits, fraises, melon (c’est nouveau), pomme, banane ….
Pour ses annivs, je lui fait des superbe gâteau (comme le rainbow, le pinata, ses héros préférés …) pas une miette elle ne mange ! grrrr (2/3 jours de boulot tout de même) lol
Elle mange ce qu’elle peut, quand elle n’en veut plus, c’est stop. quasi pas de bonbons, enfin le rêve (pourvu que ça duuuur)

Elle est parfaite ma sirène (dixit le pédiatre)
– en mode maman fière – ^^

Super article! Je suis en plein dans la diversification avec petit Paul et je m’éclate à lui faire moi même tous ses petits pots 😀
Pour nous également nous changeons petit à petit nos modes de consommation. Cela a commencé par le bio puis par l’envie de diminuer nos déchets et donc forcément d’éviter le plus possible les hypermarchés. Je t’avoue que je n’arrive pas encore à faire autant de choses maison que toi comme j’ai pu le lire dans ton dernier article. Mais je ne désespère pas 😉
Mes rêves:
– avoir une yaourtière
– trouver une recette de pain sans machine à pain, j’en ai testé une dizaine mais aucune ne me satisfait! Si tu as je suis preneuse.
– continuer à accumuler des bocaux et autre tupperware (en verre) afin de préparer d’avance, conserver, congeler etc
– réaliser plus de gâteaux qui se conservent quelques jours (sablés, cookies, madeleines…)

Ajouter un commentaire