Humeurs
23 septembre 2015

Couper court

Après toutes ces journées à me sentir vidée. littéralement.

J’ai eu besoin moi aussi de faire le tri, de couper court et me préserver.

Cette rentrée a été beaucoup moins cool que prévu, et j’avoue m’en mordre un peu les doigts.

Mais c’est comme ça, maintenant il n’y a plus d’autre choix que d’affronter et trouver des solutions.

Heureusement elles se profilent à l’horizon.

Je remonte les manches et travaille à ce que tout aille très vite mieux.

Mais en attendant de nouveaux changements et pour garder ce positivisme auquel je tiens tant.

IMG_4676.jpg_effectedIMG_4680.jpg_effectedIMG_4682.jpg_effectedIMG_4704.jpg_effectedIMG_4711.jpg_effectedIMG_4718.jpg_effected Je coupe tout, de 10h à 20h: téléphone, connexion, mails, we chat et autres instantanés.

Je me suis désinscrite de nombre de newsletter, je dis non à presque tout: invitations, évènements et même une réunion parents prof.

Je n’ai pas le choix, mon travail me dévore, le peu qu’il me reste je le garde pour moi, pour les enfants.

Je ne cours pas, je me préserve au maximum.

Histoire de tenir le coup.

J’ai mon petit rendez vous le soir sur le blog, et le matin au moment ou je poste une photo voire deux sur Instagram.

Rien d’autre.

Je rentre vite dans ma bulle.

Et puis comme une bouffée d’oxygène, je programme week ends et vacances et je me prends à rêver à d’autres aventures bientôt.

Merci pour tous vos messages ces derniers temps, ils me touchent toujours autant.

Je suis toujours émue de lire les témoignages d’autres mamans aux rythmes improbables, qui en souffrent un peu, parfois beaucoup.

Ne vous inquiétez pas, tout finit par s’arranger…N’oubliez pas de vous préserver.

N’oubliez pas votre bulle et ce qui vous est essentiel.

Je vous embrasse fort

Elisa

ps: j’adore cette série, prise lors de notre dernier week end, et pour des moments comme celui là, je suis prête à tout affronter!

 

Ajouter un commentaire

40 commentaires

Courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage courage

Ç est la première fois que je laisse un commentaire mais a chaque fois tes mots me touchent.. Je ressens la même chose que toi et comme toi ma bulle d oxygène reste les quelques minutes volées avec mon fils, les week end et les doux moments..Que la vie de wonder maman peut être difficile parfois! Mais heureusement je garde précieusement son regard près de moi toute la journée avant d attendre impatiemment de sentir son odeur de bébé (de 5 ans) le soir collé contre moi…

Tout couper, la seule solution pour vivre NOTRE vie et cesser de sombrer peu à peu dans un monde virtuel beaucoup trop présent à mon goût. Monde dans lequel on perd d’ailleurs peu à peu ses repères ! Pour ma part je ne suis plus que 3 blogs ( dont le tien qui est number one sur le podium !), je me sentais polluée par tout ça j’ai donc dis stop et j’ai l’impression d’avoir beaucoup plus de temps pour autre chose… ( ma famille, mes amis, mon mari…)… J’espère que ton projet aboutira vite, tu le mérites !

Courage wonder Elisa! je t’embrasse!

Bon courage et … bon courage
Plein de douceurs !

Bon courage, tes mots sont touchants. Merci de nourrir ce blog quotidiennement, avec ces photos toujours superbes de tes enfants.

Courage Elisa, tu as bien raison, il faut garder le cap et se rappeler l’essentiel. Pleins de pensées !

Cette baignoire Waouh.!!.Mia et Lou sont trop Choupettes,il faut bien laver le chocolat qu’il y a sur leurs jolies p’tites bouilles.!!!.Très beau moment..!!
Vous faites bien de vous préservez,de couper court..!!.Pleins d’ondes positives et ça va s’arranger.
Toujours de très belles photos.

Bon courage pour la course quotidienne et profite bien des moments de calme !

Comme je te comprends. … Pourtant, je suis enseignante en maternelle. … avant j’étais au collège et là j’avais vraiment beaucoup de temps pour mes enfants. Contrairement à ce qu’on croit prof en maternelle ne nous permet pas de passer toutes nos soirées, nos mercredis avec eux. j’accuse le coup en cette rentrée et ma petite famille aussi….

Oh Elisa je suis triste pour toi ce soir mais en même temps très optimiste aussi car j’ai l’impression que tu as une force incroyable en toi qui te permettra rapidement de trouver des solutions et un meilleur équilibre. Courage. Gros bisous.

Tout comme toi elisa je cours. Je suis débordé, je n’ai le temps de pas grand chose. J’ai repris à temps complet le travail depuis septembre, par obligation financière. Et depuis je cours. Je n’ai qu’un enfant, mon gaspard, un seul enfant et elle est débordé, me direz vous. …mais oui c’est comme ça. Du coup le week end je fais tout ce que je n’ai pas le temps de faire et du coup je culpabilise de ne pas avoir assez de temps pour mon fils . Et je repense aux vacances de cet été qui furent les plus belles de ma vie. J’ai profité de mon fils de mon chéri à chaque instant, j’ai été présente pour eux au maximum et j’ai adoré ça plus que tout. Alors comme toi je rêve aux prochaines vacances, au prochain break, même si la réalité financière, me rattrape!

on t’embrasse aussi ma Douce, prends bien soin de toi!

Se souvenir des bons moments pour affronter les moins bon… des bisous de courage <3

Je fais presque pareil mais j’ai moins de mérite : je n’ai pas de smartphone… Ça aide !

juliette (lillyandjules) mercredi 23 septembre - Répondre

Oh j’aurais pu écrire ce billet…
C’est tellement difficile d’être loin d’eux…
Le travail me dévore aussi mon temps mais aussi un peu mon esprit…
Vite que les choses s’apaisent. Et n’oublions pas, jouons au loto ! 😉

courage il est important de se préserver !
j’ai souffert pendant 3 ans de ne pas voir mon fils , ou du moins deux heures par jour , je me suis prise à calculer le nombre d’heures passées avec lui par semaine, et c’était pas glorieux, j’en étais devenue jalouse de cette relation qu’il avais développé avec son père avec qui il pouvais passer plus de temps…Mon esprit mais surtout mon corps a dit stop…Aujourd’hui je reprend tout à zéro et je prend du temps pour moi quand il est à l’école, pour nous quand on est tous les deux, tous les trois….On oublie souvent de penser à nous notre préservation, et que cette bulle est importante…Encore courage !! cesphotos sont sublimes comme toujours !

Comme je comprends, c’est un dilemne permanent, mais pour pouvoir bien prendre soin des autres, il faut déjà prendre soin de soi. Je suis toujours interpellée par les consignes de sécurité en avion – en cas d’avarie, d’abord mettre son propre masque avant de mettre celui de son enfant pour être sûr d’être capable de prendre soin de lui. Cette métaphore est si loin de notre instinct de maman mais si juste. Merci de partager ces instants de bonheur, ça va s’arranger !

Bon courage Elisa!

Tu es courageuse Elisa. En effet, il en faut du courage pour écrire cela, de la même façon qu’il en faut du courage pour réussir à faire ce que tu as écrit.
Tu as raison, il faut se préserver pour préserver ses enfants, sa famille. Le travail a tendance a nous prendre toute notre énergie. Pour ma part, après le travail, j’ai quelques heures pour enchainer les douches, le repas… et j’ai toujours un petit temps de jeu et de lecture avec mes enfants. Ces moments là sont précieux. Après, je suis fatiguée. Parfois, je lis ou je regarde un peu la TV avec mon homme, mais je n’ai plus le courage de faire autre chose.
Bonne journée.

Je ne sais pas si tu mesures à quel point tu nous fais du bien, je dis nous car je suis certaine que nous sommes nombreuses à penser ainsi. Ton positivisme me booste, me redonne le sourire lorsque les nuages pointent au loin, me donne envie de plus, de meilleur, de stopper ce qui m’étouffe,… Que de changements pour moi depuis que je te suis ici. Alors aujourd’hui je voudrai te dire merci de nous porter comme tu le fais, de manière totalement inconsciente mais oui tu nous aides, tu m’aides à affronter tous ces petits tracas et surtout à me reconcentrer sur l’essentiel, à me plonger dans ma bulle dès que nécessaire…

Mais comment fais tu pour arriver à me faire avoir les larmes aux yeux dés le matins?
Courage…la vie appartient à ceux qui croient en eux et en elle…
Tu as beaucoup de talent, ne l’oublie pas 🙂

Bonne journée dans la jungle:)))

Emilie

je suis sûre que tu vas trouver en toi la force nécessaire pour affronter ces difficultés et …. avec classe et sourire 😉
plein de courage à toi

C’est vrai, on court souvent dans tous les sens, plein de choses à faire pour les mamans que nous sommes en oubliant de penser à soi… Alors tu as bien raison de créer ta bulle, je devrais m’en inspirer!

Je crois que beaucoup d’entre nous se retrouvent dans vos mots. Sachez, que personnellement, vous me touchez (votre petite tribu, votre sensibilité, vos photos…). Cela fait des années que je tente de préserver ma vie de famille, et les personnes qui m’entourent ne comprennent pas toujours : les amitiés passent, les gens s’éloignent…mais au final, il ne reste que le plus important : nos proches 😉
Bonne journée.

Bon courage, je compatis car même si on s’est enfuis cet été de la cavale parisienne, ici aussi de nombreuses nouveautés repoussent ce moment confortable où on « trouve le rythme de croisière »… tellement douillet!

PS : c’est le bon moment pour booster les défenses immunitaires de tout le monde : probiotiques, spiruline, légumes de saison à gogo!! Histoire de ne pas être fauchée par la crève de derrière les fagots au moment où on croit pouvoir souffler.

Tu as bien raison de te préserver. Petit chat qui fait le dos rond pour mieux gambader quand l’obstacle sera passé 😉
Courage et garde bien ton optimisme à toute épreuve, c’est la seule clef du bonheur. Après la pluie, le beau temps. et chez toi l’arc-en-ciel est au rendez-vous.

Tiens bon, courage ! Bisous

Cela me réconforte un peu de voir que je ne suis pas la seule à ressentir tout cela… Le sentiment que le temps passe trop vite et que je n’en profite pas assez avec ma fille, sans parler de cette fatigue qui gâche parfois les meilleurs moments… Le fait de ne pas réussir à tout mener de front et d’être souvent découragée face aux tâches ménagères répétitives qui s’accumulent. D’ailleurs as-tu une femme de ménage ? Comment trouves-tu le temps pour que tout soit si bien rangé et propre chez toi en rentrant si tard ?

Je te trouve courageuse. J’ai fais le choix il y a 3 ans de ne pas retourner vivre le monde de l’entreprise qui m’a laissé une plaie qui ne se referme pas depuis 9 ans…J’ai râté 3 fois un concours pour être auxiliaire de puériculture. Mais je ne baisse pas les bras. Je suis assistante maternelle maintenant et pour une tranche de vie comme une transition. Ce n’est pas tous les jours facile d’ouvrir son domicile et sa famille aux autres, ni d’accueillir les autres. Et avec tout ça je m’investis dans beaucoup trop de choses avec certainement l’idée que ma vie de femme aura plus de sens (de reconnaissance ?). Et tout ça avec cette envie de réussir le concours de professeur des écoles…et oui !! Prends soin de toi Elisa

Oh ces quelques mots me rendent si triste.
Je n’ai que 25 ans et pas encore d’enfants mais j’ai déjà pris en considération tout cela.
Faire face à un travail, et organiser en même temps une vie de famille. Etre présente sur tout les fronts.

Ah si nous étions riches, si riches..pour seulement profiter de notre famille!

Courage Elisa et merci pour ces mots car je vis la même situation en ce moment. Changement d’emploi pour mieux mais au final une nouvelle charge de travail et beaucoup d’heures à réaliser…j’essaie de préserver ma petite famille et moi…
des beaux rêves
bises
Marie

Courage Elisa dans cette période qui a l’air intense et fatigante. Je vais régulièrement voir ton blog qui est un vrai condensé de petits bonheurs, j’adore tes photos et ta conception de la vie de famille. Tes mots me parlent car moi aussi en ce moment j’ai besoin de me réfugier dans ma petite bulle familiale et de me préserver. Merci encore de nous faire partager ta positivité ^.^

L’an passé, c’est à la lecture de votre blog que j’ai su trouver les moyens nécessaires pour me « rebooster ». Se recentrer sur les choses essentielles, la famille, nos bambins…est certainement la clé à tous nos tracas d’adulte ! et surtout continuer à se projeter pour ne pas « s’enfoncer ». La vie professionnelle est souvent parsemée d’embuches,mais c’est pour mieux tester toutes les ressources que l’on a en nous, et devenir meilleur… ce que je me dit souvent c’est que la roue tourne, il y a des moments difficiles à passer, mais le meilleur est devant ! et les enfants sont tellement plein de vie, qu’on a pas le temps de s’apitoyer sur notre sort! on avance, comme on peut 😉 et on arrête de se mettre cette pression de fou, on pro-fite !
plein de courage à vous et profitez bien de vos week-end si désormais vous les avez ?

Comme je te comprends. Pour ma part j’ai désinstallé Instagram.
Et ça m’a fait un bien fou de ne plus aller regarder ce qu’il se passe dans la vie des autres.
Je préfère garder les yeux bien grands ouverts sur la mienne, pour être sûre de ne pas en rater une miette 🙂

ahhh tout couper, un vaste programme, même si des fois j’ai envie d’ailleurs, notre caillou au milieu du pacifique est agréable car loin de beaucoup de tentations et d’hyperconnections , sans télé ou 4g pour nous, juste le wifi quand on le capte …et ça fait du bien …bonne journée à vous

Ajouter un commentaire