Humeurs
27 avril 2016

Chère Elisa #10

Chère Elisa,

Je vous suis à travers votre blog adoré depuis longtemps, depuis votre grossesse de Mia je crois…
J’aime tout particulièrement votre douceur et votre optimisme! J’ai été très émue de lire un petit bout de votre enfance, et comment vous avez réussi à en faire un moteur pour votre vie d’aujourd’hui… Je suis très admirative aussi de votre créativité avec vos enfants! Bref, j’aime tout sur votre blog, des recettes aux photos, en passant par les conseils et les confidences entre mamans. Mais je n’ai jamais osé commenter…
Aujourd’hui, je me lance à vous écrire pour participer à votre rubrique « Chère Elisa »…
Alors voilà, je suis moi aussi une maman de 3 enfants, deux garçons de 7 et 4 ans,  et une petite fille qui va avoir 18 mois. Et avec mon mari, nous nous posons la question d’un quatrième enfant, un petit dernier… Nous en avons vraiment envie! Mais nous sommes submergés par les doutes et les questions. Je suis issue d’une fratrie de 4, et mon mari est enfant unique… Nous avons toujours voulu une famille nombreuse. Mais voilà, quand on en parle un peu autour de nous, les amis, notre famille nous trouvent complètement fous! C’est vrai, nos 3 enfants sont pleins de vie, le quotidien n’est pas facile tous les jours car ils ne sont pas autonomes, et demandent beaucoup d’attention… Nous nous demandons si notre envie de petit dernier est bien raisonnable, si ce n’est pas égoïste de notre part, car comme je l’ai lu quelque part, le temps n’est pas comme le coeur, il ne se multiplie pas avec le nombre d’enfant… Du coup, je ne sais plus. Ce qui est étrange, c’est que parfois, je me surprend à chercher une quatrième petite personne quand j’ai mes 3 enfants dans mon champ de vision!
Voilà, c’est un sujet moins grave que les précédents, mais il me semblait que c’était une question que vous vous posiez aussi… j’espère que vous me pardonnerez si vous me trouvez trop indiscrète.

Je vous souhaite de très bonnes vacances avec vos enfants!

A très bientôt pour vous lire sur votre blog…

Marion.

IMG_2782.jpg_effected

Chère Marion,

Merci pour votre mail.

Il est exact que ces derniers temps cette rubrique a abrité des confidences douloureuses, mais il est aussi important pour nous toutes de parler aussi, d’autres sujets, c’est un peu comme dans la vie finalement.

On aime aussi les choses plus légères.

Tout d’abord, oui j’aimerais bien avoir un quatrième enfant, il s’agit d’une envie, mais pas encore de quelque chose de concret. Pour le moment je me concentre sur Mia que j’allaite et qui est encore toute petite, sur Lou et Jules, mais aussi sur mon nouveau travail et sur le temps que je retrouve peu à peu pour mon couple.

Bien entendu, je connais comme vous, lorsque j’en parle, l’air atterré des gens qui ne s’imaginent pas que l’on puisse avoir de telles envies:

ceux qui pensent qu’il faut obligatoirement avoir une grande maison avec jardin pour être heureux avec une famille nombreuse.

Je connais aussi à contrario, des familles de quatre ou cinq enfants, qui me racontent le bonheur de cette vie fourmillante et gaie.

Je crois que si l’on s’arrête à l’avis des autres, on n’écoute plus ses envies à soi.

Si vous deux en avez très envie c’est déjà le plus important, non?

Après il est sain et naturel, de se poser des questions, d’avoir des peurs…

C’est signe que l’on n’est pas totalement inconscient.

Il est évident qu’une famille de quatre enfants nécessite du temps et une présence bien plus importante qu’avec un ou deux .

Vous aurez encore moins de moments pour vous, c’est évident.

A vous de savoir ce que vous avez envie de privilégier maintenant?

Certains couples sont heureux de retrouver un souffle après l’âge bébé, et préfèrent profiter de ces moments ou ils peuvent à nouveau voyager, organiser des sorties en famille.

Pour ma part, la seule question importante du quatrième enfant ou pas serait de savoir si je vais pouvoir offrir, par la suite, les même possibilités à tous. J’aimerais qu’ils puissent faire des études et ne manquer de rien et je dois déterminer si avec un quatrième cela serait possible. Je t’avoue que j’ai moins peur du temps qui risque de me manquer, je ne sais pas pourquoi mais je suis plutôt sereine à ce niveau là. Mais il s’agit uniquement de mon point de vue.

J’espère que parmi les lectrices, il y aura de quoi étoffer mon propos. Je trouve en effet très intéressant d’avoir les avis de tous sur ce sujet: familles nombreuses ou pas.

Je t’embrasse bien fort et j’espère que si un petit quatrième venait à pointer le bout de son nez, tu m’écrirais pour me le dire!

ET vous toutes, qui suivez avec attention ce rendez vous, je vous dis un grand MERCI.

A très bientôt

merci à mon Julot pour cette si jolie photo

Ajouter un commentaire

38 commentaires

Je crois aussi que les gens nous prennent pour des fous avec nos 4 enfants. Mais nous les voulions, et maintenant nous nous sentons au complet, prêts à découvrir le monde avec eux et à retrouver notre couple. Ici aussi on espère toujours avoir de quoi leur offrir tout ce dont ils auront besoin, mais financièrement personne n’est jamais à l’abris de rien. Et puis l’important c’est le bonheur, on s’en fiche bien de ce qu’ils pensent une fois la porte de la maison refermée 🙂 <3

et bim ! Pile poil ma préoccupation depuis que n°3 qui a 3 ans actuellement dort (c’est-à-dire depuis 6 mois…) et que j’approche du n°40 (c’est-à dire dans 7 mois). J’avais toujours dit « plus d’enfant après 37 ans » ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas moi-même… Mon mari y est farouchement opposé et cela depuis le début de notre relation. Moi j’ai toujours été claire sur ce chiffre 4 que j’aime tant. Et pourtant… J’aime me répéter cette phrase que j’ai bien voulu entendre un jour : « le bon nombre d’enfants, c’est celui de la situation confortable +1 »

Ce n’est jamais raisonnable de faire un enfant : on peut toujours perdre son travail, se séparer du papa, avoir une maladie, connaître des attentats,… Mais c’est la chose la plus merveilleuse qui soit ! Le plus important est de savoir pour toi Marion, ce qui importe le plus. Personnellement j’aurais peur que chaque enfant ne trouve pas sa place et je sais aussi que terme d’organisation, je ne serais pas douée Il faut savoir se poser les bonnes questions, ne pas être inconscient mais il faut aussi ne pas trop réfléchir !!! Vives nos enfants ❤️

Bonsoir Marion,
Tout comme toi nous avons 3 enfants et tout comme toi j’aimerai un quatrième enfant. Oui mais voilà, l’amoureux n’est pas vraiment convaincu. Parce que le petit dernier va bientot avoir 3 ans et que nous sortons enfin des couches. Il imagine les sorties cinema et velo plus sereines et surtout tous ensemble. Tout comme Elisa, nous avons aussi toutes ces questions sur l’avenir, les futures vacances (pourrons nous toujours partir si loin tous ensemble, prendre l’avion ?) Mais mon coeur n’est pas aussi reflechi et raisonnable. Avec 3 enfants, nous faisons parti des familles nombreuses mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas. C’est NOTRE famille, un point c’est tout. Et je pense que quand on le vit, on ne se rend plus compte du nombre. Seule la multiplication du bonheur compte. Bref, si ton coeur te le dicte, si l’amoureux en a envie autant que toi et que toutes les questions un peu « raisonnables » ont des reponses qui vous conviennent, faites ce beau bebe . C’est votre histoire à vous !

Oups ! J’oubliais ! Que vous etes belles sur cette photo Elisa & Mia. Absolument magnifiques !

salut élisa & marion

ils ont 22, 20, 18 et 16 ans !
je n’ai jamais regretté , j’ai été fatiguée parfois, refoulée d’un resto une fois, j’ai du très vite conduire une grosse voiture, ils n’ont pas eu de chambres seuls avant leur ado.
nous avons inventé notre vie avec eux et l’album photo est magnifique !

la seule question que je me suis posée avant de mettre en route n°4 : ai-je encore assez de temps, d’énergie, d’attention, d’amour à partager entre 4 enfants? …. la réponse a été oui pour moi… et mon mari !
Et très vite après la naissance, j’ai su que là j’étais arrivée au bout de mes possibles. Il n’y aurait pas assez d’amour, d’énergie pour un 5°. 😉
j’avais fait le bon choix .et encore aujourd’hui .. un excellent choix

Coucou Marion.
J’ai 33 ans, mon mari 37 et nous avons 4 enfants de 12, 9, 6 et 4 ans! 2 filles et 2 gars!
C’est du sport c’est certain surtout quand maman travaille à l’extérieur!!! Mais étant fille unique de parents divorcés, j’ai voulu une grande famille style Caroline et Charles Ingalls.
Alors oui c’est prenant, fatiguant, oui la panière à linge déborde, oui par moment je suis découragée et je me dis  » tu les as voulu, ils sont là, assume » j’ai souvent envie de me sauver seule et loin. Oui c’est plus facile avec deux. On doit s’organiser plus, et quand on débarque quelque part, nous arrivons à 6!! (ça peut rebuter certains amis et ça se comprend).
Quand on va par exemple au restau, certains comptent nos enfants, mais ce n’est jamais méchant. Quand on veut sortir en amoureux ou entre amis, c’est 4 qu’il faut faire garder… (merci les grands parents)
Ils sont 4, car quand ma 3ème est née, devant la complicité de mes deux premiers, j’ai eu peur qu’elle soit un peu seule ( 6 ans d’écart entre mon premier et ma troisième) du coup on a vite fait un petit frère ils ont 22 mois d’écart, partagent la même chambre et jouent beaucoup ensemble.
4, c’est comme les 4 pieds de la chaise, c’est stable, c’est solide!!!!

Et perso, je trouve que l’on passe plus facilement de 3 à 4 que de 2 à 3 mais ça reste mon point de vue.

Bises
Claire

Pile dans ma préoccupation du moment aussi… Nous sommes une famille recomposée, mon mari a un fils de 7 ans et ensemble on a 2 filles de5 et 12 mois, j’ai toujours rêvé d’avoir trois enfants, alors c’est sur on en a trois on a les soucis pour trois la panière de linge de trois et on veut leurs offrir à tout les trois un avenir. Sauf que voilà je n’en ai porté que deux vous allez peut être me trouver insensible mais mon envie d’un petit dernier, c’est un sentiment d’inaboutis , la boucle n’est pas encore bouclé… On réfléchis mon horloge biologique ne tourne pas encore trop vite alors on prend le temps d’y réfléchir.
Je pense que si toi et ton mari en voulaient un dernier il faut le faire, et puis on ne regrette jamais de les avoir fait finalement, malgré qu’il n’arrive pas toujours au bon moment, ou avec la bonne personne on ne les regrette pas une fois qu’ils sont là.
Bonne soirée bises
Lucie

4 enfants ici aussi, et tout va bien ! On n’en aurait eu « seulement 3 » si les derniers n’étaient pas arrivés par deux, et finalement, c’est vraiment chouette d’en avoir 4 :). Si vous le voulez, lancez-vous ! Un peu d’organisation, un peu de patience, un peu de larmes, un peu de bruit et beaucoup d’amour… La même recette que pour un, deux, trois ou huit enfants finalement !

Je crois que cette photo prise par Jules répond déjà un peu à cette question… sans eux deux, elle n’aurait pas existé. On ne peut jamais savoir à côté de quel bonheur on serait passé si on n’écoutait pas notre cœur.

Et pourquoi vouloir tout formater ? La seule taille de famille idéale, c’est celle dont vous avez envie.

Passez une douce soirée, Marion, Elisa et vous toutes au coeur si grand.

Bonsoir,
J ai grandi dans une famille de 5 enfants ce n’était pas toujours facile surtout pour ma maman…maintenant adultes nous entretenons de très bons liens et je sais que malgré les différences d affinités je ferai n importe quoi pour eux car ils sont précieux. Avec mon mari nous avons fait le choix de ne pas agrandir notre famille (2filles) car j ai une aspiration professionnelle plus grande et je sais que je n assumerai pas physiquement. J espère que je ne regretterai pas…
cela reste des magnifiques souvenirs d enfance et même si nous n avions pas toutes les commodités, nous ne sommes pas souvent partis en vacances et les Resto n étaient pas fréquents n empêche qu on était heureux et la simplicité nous a rendu reconnaissants des choses….
Une amie m a dit un jour que l amour que l on donne à ses enfants s est comme la flamme d une bougie…. Si t en allume une deux trois quatre la flamme sera toujours là et de même grandeur….
S était sûrement plus poétique!!!! Mais le sens est là….
Alors bonne réflexion et belle vie
Veronique

Bonsoir Marion,
Si le désir est partagé, des 2 personnes concernées, les autres. .. font et pensent ce qu’ils veulent. Personnellement, j’adorerais une famille de 4 mais ce n’est pas le cas du papa de mes enfants. …
La photo est splendide! Quel appareil utilise t il ?
Caroline

Bonjour!j ai également 4 enfants,et notre famille de 6 fourmille de moments heureux,de complicité forte entre les enfants.Ils sont souvent par binomes,les deux gars et les deux filles,ou par age,les deux grands (une fille et un garçon de 15 et 13 ans),et les deux petits (une fille et un garçon de 8 et 6 ans).Cela varie,toujours dans le mouvement et généralement dans la bonne humeur! Nos finances sont moyennes,mais nous avons du temps car nous avons les vacances scolaires,et cela est pour moi l essentiel….De mon côté,mon quatrième bébé etait une surprise,un véritable bonus vous direz je aujourd’hui!alors,a vous de voir! Donnez nous des nouvelles par l intermédiaire d Elisa!Amitiés,Elise

J’ai trois enfants, et je me pose aussi la question…
Pour le clin d’oeil, j’ai lu le livre de Marielle Blanchier, une maman de 12 enfants, pendant ma troisième grossesse, pour relativiser les angoisses… (« Et ils eurent beaucoup d’enfants »)
Voici le replay d’une émission dans lequel elle est passée, son discours est super inspirant! Sa famille est complètement hors-normes… (Ils’ont 13 enfants maintenant!) mais sa manière de voir la vie, son organisation, sa philosophie… Te donneront peut être des clés pour une chose: te détendre!
Ce choix sera le votre, pas celui des autres… Et si dans la vie tout était rationnel, tout dans le cadre, pour faire comme tout le monde, boulot-métro-dodo-points retraite-un pavillon-un chein-deux enfants, ça serait tristounet, non? 😉

https://m.youtube.com/watch?v=Njps0r6a8hU

Je suis une maman de 4 enfants (qui souhaitais 4 enfants et peut-être plus, qui sait ?) : 8-5-3 ans et 4 mois, notre petit bébé de Noël !
J’ai allaité mes 3 premiers enfants jusqu’à l’âge de trois ans (faisant parfois du co-allaitement) et bien sur, j’allaite mon petit dernier.
J’ai eu beaucoup (trop) de commentaires négatifs lorsque j’étais enceinte du troisième et du quatrième bébés, commentaires souvent très blessants. Mais je me dis que nous n’avons pas 4 enfants pour les autres, c’est notre famille et nous sommes très heureux ainsi. Et lorsque nous avons annoncé aux plus« vieux» que nous attendions un petit bébé ils étaient tellement heureux que leur bonheur et leur joie a effacé tous ces commentaires désobligeants !
Au niveau de l’organisation, nous trouvons qu’il y a une plus grande différence de passer de 2 à 3 que de 3 à 4…
Et de voir les plus «grands» prendre soin et tant aimer leur tout petit frère, c’est magique !

Bonsoir,

les seules personnes qui peuvent décider sur ce sujet là : ce sont… toi et ton conjoint.
J’ai une petite fille de 2 ans 1/2 et on n’arrête pas de me demander quand est-ce qu’on va faire un 2eme bébé. Lorsque je leur dis qu’une seule nous suffit on me regarde avec de grands yeux et on me dit que 2 c’est mieux pour qu’elle ne soit pas toute seule (comme si on devait faire obligatoirement un 2ème enfant pour le premier, sympa la raison de l’existence du 2ème… !)
C’est notre choix du moment, peut-être que l’on voudra un autre enfant plus tard mais ce sera notre choix de couple et non pour suivre une norme.
Enfin bref, je voulais dire que ce n’est pas aux autres de décider de sa propre vie. Discute bien avec ton conjoint pour voir si vous êtes tous les 2 vraiment prêts pour avoir un nouveau né.

Bonne réflexion 😉

x LiLi Confetti x

    C’est mon questionnement du moment aussi.
    J’ai une petite fille de 14 mois, et tout le monde, y compris mon horloge biologique (bientôt 35 ans) me pousse à me questionner sur un deuxième enfant. Et l’argument « Ben oui, pour qu’elle ne soit pas toute seul » me hérisse les poils. S’il s’agit d’occuper un premier enfant,on peut peut-être trouver mieux comme envie d’un deuxième.
    Et il y a aussi mon envie de rester encore un peu dans ce monde de la toute petite enfance, qui est pour moi, douceur et émerveillement. Mais là encore, ça me parait un peu faible comme argument.
    Plus jeune, j’ai beaucoup échanger avec les copines sur « les mauvaises raisons de faire un enfant ». On en trouvait beaucoup. Mais les bonnes, il n’y en a jamais : c’est toujours une envie, un besoin irrépressible, un désir inexplicable caché entre le cœur et les tripes.

Je comprends tes réflexions et ton questionnement. Je pense qu’on se les ai toutes posées pour en avoir un, deux, trois….. Pour ma part, j’en ai 2 et j’aimerai bien en avoir un 3ème. Mais ce n’est pas le cas de mon conjoint. Alors on s’arrêtera à 2. Pour moi, le plus important dans ce type de réflexion, c’est la partie avenir. Est-ce qu’avec 3 enfants nous arriverions à leur assurer des études et en cas de coup dure est-ce qu’on y arriverai déjà pour 2 enfants. J’ai connu des galères enfants, et je n’ai pas envie que ça arrive à mes enfants. Je me bats pour ça, mais j’ai tout de même des moments de stress quand mon conjoint fait une année difficile (il est en libéral), quand mon entreprise annonce une restructuration (je m’imagine déjà être au chômage alors que rien n’est fait).
Bref, si vous êtes prêts tous les 2 alors foncez pour ne pas regretter. Et on s’en fiche du regard des autres.

Au fait, Elisa, Julot a vraiment beaucoup de talent: la cuisine, la photographie. J’ai cru que la photo de ton article était faite par un professionnel. Elle est magnifique!! Vous êtes belles!

Bonjour, comme le dit Elisa c’est naturel de se poser des questions, mais la seule chose importante c’est vos certitudes et vos doutes à tous les deux. Les gens projettent simplement leurs propres angoisses sur les autres. A chaque fois que l’on veut prendre une décision importante, se marier, se séparer, faire 1 ou 8 enfants, faire le tour du monde, peu importe il y aura toujours des gens pour vous dire que vous êtes fous de le faire, ce sont leurs projections! Ce ne sont pas les autres qui vont s’en occuper et les élever.
Si vous et votre homme êtes surs de vous alors GO.

Les photos de Jules sont magnifiques, il est très doué.

Chère Marion,
L’essentiel est réuni pour l’arrivée de ce 4ème enfant : l’envie commune de son papa et de sa maman!
Tout est dit dans les commentaires précédents, de toute façon quel que soit le nombre d’enfant que tu aies, tu essuieras toujours des critiques, car certains voit leur idéal avec un enfant unique, d’autre avec une famille nombreuse, mais l’essentiel à mes yeux est le nombre d’enfants désiré! C’est ce qui définira par la suite le temps et la volonté mise en œuvre par les parents pour élever leur(s) enfant(s)! Ce qui est déjà merveilleux c’est qu’avec ton mari vous êtes sur la même longueur d’ondes!
Pour la petite histoire, ici pour ça ce n’était pas si simple, nous avons d’abord eu deux enfants d’âge rapproché (18 mois) pour ça nous étions d’accord tous les 2, ensuite nous avons également voulu du temps pour profiter d’eux, mais concrètement quand ma petite a eu 5-6 ans j’ai eu très envie d’un 3ème enfant, ce qui n’était pas le cas pour mon mari, qui cependant ne faisait pas une croix définitive sur une envie d’enfant! il me disait plus tard, plus tard… Puis l’an dernier j’en ai reparlé, et là il m’a dit « non je me sens trop vieux je crois » je lui ai expliqué que je le trouvais injuste de m’avoir fait espéré inutilement, il a réfléchit à la situation et m’a dit que j’avais raison, que tout était réuni pour accueillir un 3ème enfant! Que notre idéal à nous 2 c’était les sorties avec nos enfants, c’est ce que nous aimons par dessus tout, nous sommes tous les 2 un papa et une maman poule, ne lachant pas notre progéniture, les sorties entre copains ne nous manquent pas! Notre petit garçon est né en janvier, il est notre rayon de soleil à tous les 4! Nous ne pourrions être plus heureux qu’à 5 et nous nous sentons au complet!

C’est fou comme finalement les mots, les idées reçues nous influencent et formatent notre pensée. J’ai toujours dit que je voulais 4 ans et puis j’ai arrêté de le dire et petit à petit j’ai arrêté de le penser car je me confrontais à des regards et des discours trop opposées qu’ils m’ont presque convaincus que c’était un choix fou. Aujourd’hui j’ai deux enfants et déjà quand nous parlons de notre désir du troisième, j’ai l’impression que nous passons pour des extraterrestres. Peut être que la solution c’est juste de ne pas se confronter aux autres, de se poser la question uniquement à deux, de faire ce choix intime dans l’intimité tout simplement.

C’est amusant parce que moi je suis entourée de familles plutôt nombreuses, de 3, 4 ou 5 enfants, et c’est moi la maman d’une enfant unique qui passe pour une folle, qui ne se rend pas compte à quel point ma fille souffre d’être « seule », à quel point la priver d’une fratrie va créer une carence qui la marquera douloureusement, à quel point être enfant unique va faire d’elle une enfant capricieuse, mal élevée et associable (rien que ça !!!), à quel point on est égoïstes de privilégier notre confort matériel plutôt son épanouissement (ah bon, faire des enfants c’est altruiste ??), etc.
La réalité c’est que la composition de chaque famille est un savant mélange entre les désirs et les contraintes (matérielles,sentimentales et médicales parfois) de chacun. Je suis convaincue que quel que soit le nombre d’enfants, on est heureux si on est serein avec sa situation, en phase au sein du couple parental, et si on fait fi du regard des autres.

On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait ! Je pars du principe que tout le bonheur que nous avons eu et que nous avons actuellement, on ne pourra plus nous l’enlever. Nous avions 3 enfants et moi je ne voulais pas d’un 4ème malgré le désir du papa et des enfants. Mais c’était sans compter cette petite fille qui, elle aussi, avait décider qu’elle voulait faire parti de la famille ! Et à presque 40 ans me voilà enceinte d’un 4ème bébé, ça a été dur à accepter mais depuis ( elle a bientôt 4 ans) elle fait le bonheur de toute la famille, je suis heureuse tous les jours, j’en ai les larmes aux yeux en pensant que j’aurais pu passer à côté de cette harmonie et de cette joie que nous vivons depuis qu’elle est là. Et pourtant les conditions matérielles ne sont pas exceptionnelles : nous vivons dans le centre d’une grande ville, dans un petit appartement, les enfants n’ont qu’une grande chambre pour tous les 4 et moi je viens de lâcher mon poste d’enseignante pour me lancer dans l’entreprenariat ! Qu’importe, nous sommes heureux, nos enfants sont joyeux et bien dans leurs baskets, une vie toute simple…
Et pour finir j’aimerais partager la petite phrase de mon fils aîné quand j’ai annoncé ma grossesse, c’était en décembre et il m’a dit les larmes aux yeux : « Maman c’est le plus beau cadeau de Noël que tu pouvais nous faire ! »

Je viens d’avoir un quatrième enfant. Nous sommes longtemps restés sur trois enfants, j’avais envie d’avoir quatre enfants mais le désir n’était pas partagé par mon conjoint. Et puis finalement ce petit bébé a poussé la porte et elle s’est invitée toute seule cette dernière petite fille pour notre plus grand bonheur à tous! J’ai un peu appréhendé l’idée de l’annoncer à mes proches car pour beaucoup un troisième enfant était déjà une folie….beaucoup de gens moins proches s’imaginent que c’est pour tenter d’avoir un garçon que j’en ai fait un autre car j’avais déjà trois filles! J’ai tout entendu à ce sujet….c’est fou les gens ne se rendent pas compte de ce qu’ils peuvent dire….je ferme mes oreilles et je reprécise à mes filles que je suis très contente d’avoir que des filles !
Pour la question du temps, mes trois premières étant déjà grandes je dirai que ce n’est pas trop un souci, ceci dit l’arrivée de ce petit bout a bien bousculé nos vies, mais je crois que c’est dans le bon sens (je dis je crois car je manque un peu de recul), ce serait un peu long à expliquer mais nous avons dû revoir notre organisation d’un point de vue professionnel et seul l’avenir nous dira si nous avons bien fait de choisir de faire comme ça!
Pour moi le plus dur est en effet la question financière, puisque nous ne gagnions pas très bien notre vie et la question de pouvoir offrir à chacune ce dont elle a besoin se pose chaque jour, mais on trouve toujours des solutions finalement, donc je tâche de ne pas trop m’inquiéter !
En conclusion je suis vraiment contente de ma jolie famille, je remercie chaque jour mon bébé d’être là et de m’offrir ce bonheur une nouvelle fois! C’est tellement merveilleux! Elle s’est endormie sur mes genoux pendant que j’écrivais ce message, je la regarde et je fonds…que la vie est belle oui vraiment !

Le fait que vous vous posiez des questions montre deja que vous n’etes pas inconscients et que vous etes responsables. Si vous en avez tous les deux envie, ne vous bloquez pas a cause de du regard des autres. Vous seuls savez ce que vous etes capables d’assumer, et personne d’autre. Nous vivons dans une societe tres standardisee: 1 enfant c’est pas assez et vous etes egoiste, 2 enfants c’est parfait surtout si c’est un garcon et une fille, 3 enfants ca va surtout si vous avez fait le 3eme apres avoir eu 2 garcons ou 2 filles de suite pour tenter le sexe oppose, mais alors a partir de 4, vous etes irresponsable et inconscients. Je suis l’ainee de 7 enfants, et mes parents en ont entendu des vertes et des pas mures. Mais ils ont suivi leur instinct: nous n’avons manque de rien, ni materiellement ni en temps et en attention. Alors n’hesitez pas si vous le sentez: de toute facon, il y aura toujours des grincheux pour trouver a y redire! Et quand il y en a pour 3, il y en a pour 4! Et puis ca permet aux aines de gagner en autonomie et en general ils aiment qu’on leur donne des responsabilites (a leur niveau bien sur)

Hors norme (2 enfants) les choix semblent incompréhensibles. Si tu ne veux pas d’enfants on te demande pourquoi. Alors que ce choix peut relever de raisons douloureuses. Comme le disent les commentaires il suffit d’être en accord avec son conjoint. On ne trouvera jamais de bons arguments pour les autres.

Elisa je suis étonnée que ton frein soit l’argent alors que dans tes écrits (ce n’est qu’un aspect ta vie) tu disais souffrir du manque de temps l’année dernière je crois. Et que pour le manque d’argent tu trouvais toujours de quoi te débrouiller.

oui en effet, l’année dernière je manquais énormément de temps, raison pour laquelle j’ai changé de travail. Aujourd’hui, j’ai du temps à nouveau et un travail qui me plaît, en revanche mon conjoint a repris ses études et du coup oui je réfléchis d’avantage à être sûre de pouvoir assumer pour tous mes enfants

Quand on s’est mis en couple nous ne voulions que 2 enfants. Puis finalement ça se passait tellement bien que le 3e est devenu une évidence et finalement nous avons parlé du 4e. 4e qui est en route pour octobre et qui malgré une grossesse épuisante (hospitalisée 2 fois déjà) je ne regrette pas. Quand nous parlions du 4e avant il n’y avait que de l’inquiétude du côté de mon père et de ma grand mère. Aujourd’hui tout le monde se réjouit. Les amis sont heureux pour nous et la famille également. Et puis si ca en gênait certain tant pis pour eux, c’est notre choix et nous avons toujours fait comme bon nous semblait. Nous avions cette impression qu’il nous manquait quelqu’un dans cette famille. Les enfants sont totalement heureux et impatients et c’est là qu’on se dit que nous avons fait le bon choix.

maman de deux ( j’ai eu mes enfants très tard (39 y 43)) avec l’envie du troisième mais, avec mon âge je pense que ce n’est pas trop raisonnable (dommage!! même si je pense tous les jours) si tu peux et tu veux pourquoi pas…. décider seulement toi et ton mari, ça c’est comme les « prénoms » tout le monde a une opinion différente mais c’est vous à décider….

WOuah déjà je suis super ravie de lire ici autant de parents de 4 enfants. On est pas rares. On nous sommes toutes de sortie ? lol
Nous avons également eu beaucoup de reflexions dans l’entourage et pas d’encouragement du tout. Mais c’est l’histoire de notre couple.
Nous ne sommes pas toujours d’accord avec mon mari mais sur le nombre d’enfants oui, on l’est.
Si cela peut tu rassurais nous avons vraiment trouvé notre équilibre à 6. Mais comme avec 1, 2, 3 ou 7 enfants, la vie comporte sont lots de moments heureux et tristes. J’ai fait un long billet sur mon blog, le titre est :
Alors, dis-moi ! C’est vrai que passer de trois à quatre ça ne change rien ?

J’ai 31 ans pas d’enfants mais j’adore ce blog, ça me donne envie de construire ma famille. Je voulais réagir au commentaire de Claire qui m’a fait reflechir. Je viens d’une famille de 4 enfants et parfois j’aurais voulus avoir ma maman pour moi toute seule. Cette maman avait choisis d’avoir 4 enfants et a convaincu mon père, qui est très fière de sa petite dernière. Aujourdhui ma maman chérie est morte et ce qu’elle nous a laissé de plus chère à nous ses quatres enfants et bien c’est cette chaise solide et stable… Alors merci Claire, j’ai envoyé ton commentaire à mes frères et sœurs qui vivent dans différents coins du monde et ils trouvent aussi cette image tres vrai.

Je suis suis maman que d’une petite fille de 18 mois, et à priori, elle sera fille unique. Les remarques vont bon train quand on décide de faire un enfant unique aussi. Moralité, deux enfants c’est parfait selon la société, trois passe encore, pourquoi pas, mais un ou quatre, ça dérange! donc FAISONS CE QUE NOUS VOULONS COMME NOUS LE SENTONS, c’est là le plus important, puisqu’après tout, cette famille, ce sera à nous de la porter, pas à ceux qui se permettent de donner leur avis!

Chouette post, ça tombe à pic. Je voulais écrire dans cette rubrique pour: Un numéro 3 ou pas… La question tourne dans ma tête, en boucle. Mon conjoint serait ok. Mais je me dis que nous voulions une famille nous l’ avons et sommes heureux. J’ai peur qu’un numéro 3 attise mes angoisses, ou fasse basculer notre équilibre ( ma soeur a fait une dépression du post partum au 3eme)…

Je pense qu il faut suivre ses envies viscerales. Si tu as envie d un enfant , fais le. Moi, je n ai qu un enfant et c est un choix. Je ne desire pas et je ne m imagine pas avec un autre enfant meme si on a des boulots, du temps etc etc. J avais tellement envie d etre enceinte que je voudrais ressentir la meme envie pr un deuxieme mais non. Noah a 5 ans et les gens posent tjs des questions. On a trouve notre harmonie comme ca.
La vie est courte, faut s ecouter et faire ce qu on a envie de faire.
Bisous

Nous avons eu la chance inouïe de ne pas avoir à réfléchir, nos 3 enfants de 5 ans et demi, 2 ans et demi et 1 an se sont tous installés par surprise, la 3ème nous obligeant à réviser plus sérieusement nos cours de SVT. Le prochain devra donc être un choix cette fois, on verra… Je ne me suis jamais imaginée avoir des enfants et maintenant je ne m’imaginerai pas sans eux, et on savoure les moments avec les copains où les enfants sont plus nombreux que les grands.
On est débordés, par le linge et la vaisselle et les bousculades oui mais aussi et surtout par les idées, les projets, les fossettes, les yeux qui pétillent, les regards curieux, les mentons au chocolat et les baignoires qui débordent. La vie quoi!
Et en plus on tente de vivre avec de moins en moins d’argent, là aussi c’est compliqué mais passionnant. Les plus belles ressources sont celles que l’on porte en nous et qu’ils ont déjà en eux, faisons leur confiance aussi.
Merci Elisa pour ce partage et ces échanges*

Oh ben moi à 40 ans tout rond, j’ai toujours rêvé d’u petit 3 ème. Nous travaillons pour une compagnie arienne et nous avons toujours voyagé, bcp voyagé sans nos enfants , puis avec eux par la suite même si le côté routard a été un peu mis de côté… Sauf que depuis 2 ans mon amoureux est soigné pour un cancer, son traitement se termine en sept! Ouf! On va pouvoir respirer, car évidemment je vous passe tous les effets secondaires qu ‘il faut supporter!Le pb c ‘est que cette maladie nous a fait perdre du temps, j’ai désormais mes 40 ans depuis peu (le 17 avril! presque comme ton amoureux lol) que mon mari va sur ses 44 ans et que même s’il n’est pas négatif sur le sujet il freine des 4 fers. Ce traitement nous a usé fatigué, on a envie de repartir voyager, je rêve de retrouver mes paysages d’Asie et Le Costa Rica, faire un grand voyage au Tibet et faire une retraite yoguique… Bref, ma tête est en ébullition, je regretterai toute ma vie ce petit 3ème, mais il faut être honnête cette maladie nous a tellement épuisé à tous les niveaux que nous avons besoin de liberté, d’air même si nous ne sommes pas malheureux du tout et que nous avons bien profité mais d’une autre manière ces dernières années!
Voilà, mon état d’esprit, est très ambiguë depuis qq temps, je passe par des phases de déprime et de joie, un peu perdue avec mes casserolles que je traine…et mon âge qui avance… Vient en tout dernier l’aspect financier comme tu l’évoquais…Elever, 3 enfants, continuer à voyager à les gâter … est ce vraiment possible? Nous étions 3 dans ma famille, mon père me dit toujours que les conditions sont plus difficiles de nos jours pour élever 3 enfants , on a bcp de besoin que l’on avait pas lorsque nous étions petit, ce qui n’est pas faux!…il est vrai que même si je ne fais que l’écouter, je vois bien que nos besoins ont changé et que si je m’arrête de voyager je serai malheureuse… Quel dilemme…Quelle solution prendre…. Je ne commente pas bcp, pourtant je consulte régulièrement ton blog et ton IG… j’adoore… Merci Elisa!

Ajouter un commentaire