Enfants
7 juillet 2015

Au revoir mon chéri

Chaque année, à la même époque, nous nous disons au revoir avant ton été chez papa.

Le grand départ,et toujours cette inquiétude pour moi.

Hier , j’ai reçu une gifle, en pleine figure en réalisant que cela faisait dix ans.

Dix ans que je maudissais ces instants à te souhaiter un bon départ.

P1010020.JPG_effected P1010022.JPG_effected P1010023.JPG_effected P1010064.JPG_effected P1010068.JPG_effected P1010075.JPG_effected P1010079.JPG_effected P1010083.JPG_effected P1010094.JPG_effectedMais cette année les choses ont changé.

J’ai décidé qu’il était temps que je nous libère tous les deux de ce poids du départ.

Tu es grand et j’ai confiance en toi. Tout ira bien.

Je te regarde et je sais que tu es prêt à ce que je m’inquiète un peu moins pour toi.

Pars, envole toi, amuse toi et reviens vite tout me raconter.

Cette année, j’y ajouterai mes souvenirs à moi, eux aussi heureux.

Au revoir mon chéri

Je t’aime 

Maman.

J’ai pris ces photos, pendant notre soirée à Jules et moi avant son départ, notre tradition à nous!

Ajouter un commentaire

18 commentaires

quels beaux mots, quelle belle leçon de courage ! je suis admirative et je me retrouve un peu, ces dimanches soirs où je pars en mission de 5 jours, et laisse mes 3 chatons et leur papa. confiance est un mot merveilleux et salvateur. j’imagine ton impatience quant au récit des vacances de ton fiston chéri. courage élisa et merci de partager tous ces moments et sentiments.

Tellement d’Amour dans ce post et très Touchant aussi..!!.C’est un Grand et Beau garçon..!!.
Bonnes Vacances à Julot..!!.

Enfant de parents divorcés, je comprends, à présent que je suis moi-même maman depuis peu, ce que doivent ressentir les parents au moment des au revoir..
Courage à toi et à ses petites sœurs aussi qui ne verront plus Julot pendant un petit moment, mais qui reviendra avec 1001 choses extraordinaires à leur raconter !

J’ai vécu cette séparation d’un mois avec ma mère quand j’étais petite : plus je grandissais, moins c’était douloureux mais quel que soit l’âge, les retrouvailles ont toujours été un pur et doux moment de bonheur…

nan mais qu’il est beau et…grand. Ti coeur.

Joli post…plein d’amour. C’est vrai que les séparations avec nos enfants sont douloureuses. La semaine dernière j’ai dû m’absenter 5 jours et c’était la première fois que je les laissais. Je n’ai pas eu de mal à les laisser, car le 1er jour je les ai conduit à la crèche et à l’école comme d’habitude. Mais le manque est apparu au fil des jours. Et quand je suis rentrée le dimanche après-midi, j’étais heureuse de les serrer dans mes bras.
Belle journée.

Ce post est touchant…mais rassure-toi, à travers ces photos, on devine un Julot très à l’aise dans ses baskets d’ado !!!

j’adore tes photos, Jules est trop beau…
j’imagine ces moments là cela ne doit pas être facile en effet…
bises

Très joli message d’amour, bonnes vacances Jules 🙂

Quel beau garçon ton fils. Un texte très touchant. du courage pour vous deux son retour sera encore plus merveilleux.

Vraiment touchante… maman de 3 enfants, j’ai la chance de ne pas vivre cette situation. Mais j’ai été l’une de ces enfants et maintenant que je suis maman, je comprends la douleur de mes deux parents à l’approche des grans départs. Ton courage m’émeut beaucoup.

très joli et très touchant.
Je comprends bien tes sentiments moi qui travaille à Paris depuis 2 mois (heureusement c’est seulement pour 6 mois) et laisse mon bébé de 20 mois avec son papa pour les retrouver le week end… vivement les vacances ensemble !
+++

Super touchant….. J ai une question qui j espère n est pas indiscrete le laissez vous autant de temps des sa naissance et toutes les autres années mon petit doigts me dit que je m vais malheureusmenet pas tarder a me poser ce genre de questions et j ai besoin d entendre des choses rationnelle et censée d une maman poule comme moi merci

10 ans ? Je pensais que Jules n’avait que 9 ans. En tout cas il est beau et rayonnant, même si on sent qu’il hésite entre la tristesse passagère de laisser sa maman, Lou & Mia et la joie d’aller en vacances chez papa avec l’autre petite sœur. Bonnes vacances Julot !

Etant maman solo, j’ai la  » chance  » de n’avoir ma louloute que pour moi (à 300%). Malgré tout (une histoire douloureuse difficile à expliquer), je vois le manque dans son quotidien (je ne peux pas encore répondre quand elle me demande  » Quand est-ce que j’aurai un papa, dis oui s’il te plait  » : aïe)
Disons qu’elle est « tombée du ciel » (c’est ce que j’aime me dire pour éviter d’affronter la réalité). comprenne qui pourra…

Chaque cas est différent mais difficile de vivre tout ça. :/

Mes parents se sont sépares avant ma naissance mais j’ai toujours vu autant l’un que l’autre la moitié de la semaine 2 week end sur 4 et la moitié des vacances scolaires! C’était dur de quitter ma mère pour le mois d’été mais je crois qu’avec le recul le plus c’était de la savoir triste de ce départ de savoir que je lui manquais lorsque j’étais loin… J’ai vécu ces 2 vies, ces 2 maisons, ces 2 éducations comme une grande richesse!

Ajouter un commentaire