Humeurs
17 octobre 2016

Au fond d’un café

On s’est retrouvées au café du coin, juste après 11h. J’étais un peu étourdie, la tête pleine de mille choses, avec l’impression que c’était complètement brouillon, à l’intérieur.

Pourtant j’avais rangé tout dimanche, et c’était sensé mettre tout au clair.

Un esprit sain dans un corps sain, tout ça tout ça.

J’avais un peu le trac.

Elle a commencé à parler et j’ai vu sa petite fossette. La même que quand on avait six ans.

Elle m’avait pris la main, dans la cour et ne l’avait plus lâchée.

C’est à ce moment là que cela m’a fichu un coup, que je me suis souvenue réellement d’elle, de nous, du jour ou je lui avais couru derrière alors qu’elle quittait l’école à jamais.

J’avais neuf ans et je n’ai plus eu une amie comme elle avant longtemps.

Le jour où elle est partie, mon enfance s’est terminée. Peu de temps après on repartait vivre avec papa et l’enfer commençait.

Petite je séchais la cantine pour manger chez elle, on déjeunait à l’arrière de la boulangerie et on piquait les croissants qui séchaient devant le four.

On s’est retrouvées et on ne savait pas vraiment par où commencer. On fait comment pour raconter 30 ans de sa vie?

f92a5953

J’avais envie de lui dire à quel point elle m’avait manqué et que mon premier chagrin d’amour c’était elle.

J’avais envie de lui raconter que lorsque c’était vraiment dur après, je m’enfouissais dans le peignoir à fleurs de maman qui sentait toujours bon, et que je rêvais de l’avoir encore à mes côtés.

On se serait imaginé que mes parents divorçaient et qu’Il disparaitrait à jamais.

J’avais envie de lui raconter que plus tard en pension, des années après, j’avais retrouvé une vraie amie et que c’est d’elle que j’avais parlé en premier.

Mais quand on est adultes au fond d’un café, ce n’est pas ce qui jaillit en premier.

Pas après 30 ans.

Alors que je ne savais par où commencer, soudain reprise par ma foutue timidité, au moment précis où je refoulais toute l’humidité dans mes yeux, elle m’a pris la main et m’a dit: « je me souviens que tu voulais plein d’enfants, tu en as eu?! »

Et alors j’ai commencé à lui raconter, pour ne plus m’arrêter.

30 ans c’est long.

Aujourd’hui, j’ai retrouvé une vieille amie. Ma première.

Je vous embrasse fort

Elisa

La photo est de Julot et je l’aime tout particulièrement

Ajouter un commentaire

54 commentaires

Et bien j’en ai les larmes aux yeux … et j’espère que vous vous reverrez souvent. Je rêve de retrouver la mienne …

Ce texte est magnifique, Elisa! Vous m’avez émue jusqu’aux larmes. Bonne soirée.

Magique !
Et cette photo … bravo Julot pour le portrait de ta soeur, il est superbe. On la voit grandie sur cette image.

Wouhaaa super fort. Je suis très heureuse pour toi et pour ton amie.

Tout simple et quel beau récit! Quelle chance d’avoir de telles amitiés ❤️

La photo de Lou est fascinante : Julot a un don c’est certain .. Quand au texte de ce soir: mes poils de bras en tremblent encore vous parvenez à faire cohabiter le beau, le gaie, le triste le doux et le corsé… Tout ça à la fois de la plus jolie des façons… Elisa : fille de feu , fille des cieux

j’avais 12 ans et je quittais mon premier pays . Nos larmes ce soir là étaient celles de deux petites filles qui savaient que la vie les séparait pour longtemps. nous nous somes revues très vite il y a vingt ans . je rêve de la retrouver pour de vrai. Cela fera 34 ans dans quelques jours. Elle habite dans le sud mais tant d’années ont passé…merci de tes mots.

Oh quel joli texte… Cet été moi aussi j’ai retrouvé une amie de petite enfance.. On a bafouillé deux minutes, et puis c’est tout revenu d’un coup comme si on s’était jamais quittées.. Ce genre de retrouvaille met vraiment du baume au coeur

La vie est pleine de surprise! Très joli texte!

Waouuu! Tu m’as fait pleurer… Moi aussi j’ai eu ce genre d’amie. Puis la vie est passée par là et nous a séparée. Aujourd’hui je ne sais pas vraiment ce qu’elle est devenue, mais j’aime à me dire que l’on pourrait se retrouver.

Tout est jolie et émouvant…le texte, et la jolie photo, son modèle parfait et son photographe expert.
Merci Elisa pour votre joli blog.
Bonne semaine
Mélanie

C’est génial! Surtout de retrouver une vraie relation après 30 ans. Belle soirée.

Emouvant et belle retrouvaille avec votre Amie ..!!.Et cette photo de Lou prise par Julot juste sublime il à du talent ça c’est certain..!!
Bonne soirée..

J’ai retrouvé la mienne au lycée un hasard de la vie maintenant 700 km nous séparent mais on ne se quitte plus

Joli!!! C’emouvant !! Tu escris tellement bien…
Besos

Mais peut-être depuis 30 ans cette amie n’avait-elle pas vraiment lâché ta main ?

Si tu pouvais la convier en pensées pour t’accompagner dans une journée sans saveur, même l’absence peut faire un peu de bien.

La vie a tant d’imagination, quel bonheur de lire vos retrouvailles sous ta plume si délicate.

Bons préparatifs pour ce départ qui approche – tu m’as aussi donné envie d’embarquer mon grand pour une virée à deux.

Ce texte éveille en moi des échos et me rend nostalgique de ces amitiés si fortes de l’enfance. Comme beaucoup d’autres, nous nous sommes perdues de vues et elle me manque si fort parfois. Vos retrouvailles sont précieuses et doivent avoir une saveur particulière 🙂

Oh ! Mon dieu ! Tu l’as retrouvée…

Oh que c’est beau ! Votre phrase sur le premier chagrin d’amour me parle beaucoup et m’émeut…la frontière est parfois mince entre l’amour et l’amitié ! Mon amie est partie pour de bon rejoindre les étoiles après un accident de voiture, nous avions 15 ans mais elle reste chaque jour auprès de moi et je mesure la chance que j’ai eu de la rencontrer car c’est elle qui, grâce à sa spontanéité, m’a appris à apprivoiser ma timidité, à m’ouvrir aux autres et je lui dois ainsi toutes les belles amitiés qui l’ont suivie !
Belle journée à vous Elisa !

C’est émouvant!!! Vous deviez être très heureuses toutes les deux.
Bonne journée Elisa.

Quelle jolie déclaration

tu es une fée de l’âme….merci pour ce cadeau de tes mots, tes souvenirs, les chauds comme les durs…. merci pour ma larme du matin , et le chaud au coeur qui va m’aider aujourd’hui….

c’est précieux l’amitié et on en a tout le sens dans ton billet… bravo pour ces retrouvailles

Tellement beau… Aux larmes oui. Si vrai.

Voilà… moi aussi j’ai versé ma larme devant mon ordi au boulot…. vous réussissez toujours à nous émouvoir chère Elisa….
Belle journée à vous…

Merci beaucoup de partager cette histoire. Ça a dût être un grand moment !

wow…c’est dingue ce que tu es touchante Elisa … ♥ l’amitié c’est quelque chose qui me manque tellement ….

J’ai la larme à l’oeil ce matin chère Elisa. J’espère que votre amitié renaîtra comme au premier jour ! Quelle magnifique photo. Ton fils a un réel talent!!!!

Que c’est dur et touchant… Quelle émotion ce doit être!
Bises
Marion

Chère Elisa, je lis ton blog régulièrement depuis 2 ans, je ne manque aucun de tes articles et certains me font monter les larmes aux yeux.
Ces retrouvailles avec ton amie évoquées de la plus douce des manières me donnent des frissons, la chaire de poule, l’envie de pleurer et de sourire, le tout mélangé.. C’est beau. Merci tout simplement pour donner autant aux autres.
Tu es une fée, tu fais du bien à tellement de monde ! Je n’ai pas l’habitude de laisser ici des commentaires, mais pour une fois l’émotion est trop forte pour la laisser filer alors j’avais envie de partager cela avec toi et toutes tes lectrices.
Merci Elisa !
Anne

J’ai une amie…ma meilleure amie…pas la première…mais la plus chère à mes yeux… Celle que j’ai choisie, alors que nous étions au lycée dans la même classe,..celle qui était si réservée et timide…celle que j’ai aimé à la 1ere seconde…celle qui connaît tout de ma vie ou presque …celle dont j’ai besoin pour avancer…celle dont je n’ai pas eu de nouvelles pendant 3 ans…parce qu’elle avait besoin de ce temps loin de moi pour se construire et se trouver…Lorsque nous nous sommes retrouvées…j’ai ressenti cette émotion…ces souvenirs qui remontent et qu’on ne peut plus arrêter…ce sentiment que c’est elle et pas une autre…Cette impression de reprendre la conversation là où on l’avait laissée…Celle que j’aime d’amitié plus que tout…Celle avec laquelle j’aime plus qu’avec n’importe quelle autre parler de nos vies et du monde… au fond d’un café….Belle journée Elisa

Mais comment vous êtes vous retrouvées ? Pas via le blog visiblement puisqu’elle ignorait que tu avais des enfants.
Les enfants, c’est toujours la meilleure amorce d’une conversation, non ?

Moi, il y avait une copine à laquelle je tenais très fort quand j’étais petite et l’inverse était vrai aussi (je m’en souviens très bien). Puis elle a déménagé. Quand on s’est retrouvées à l’adolescence, on n’avait vraiment plus rien à se dire elle et moi. Pire, je crois qu’elle me détestait… A se demander comment on avait pu être aussi proches pendant l’enfance…

Pareil avec mon amoureux de la maternelle. Lui aussi a déménagé. J’ai eu beaucoup de peine et le coeur brisé à ce moment-là, mais là ça a été l’inverse. Je n’ai souhaité le revoir lorsque à l’adolescence alors que je savais qu’il le souhaitait.

Par contre, à l’âge adulte, je crois que c’est différent. J’ai retrouvé des copines d’enfance via facebook et avec certaines, c’est vrai que rien n’a vraiment changé ! <3

Ce sont des belles retrouvailles pour ton amie et toi en tout cas !

Une beauté ta fille 😉

Et maintenant je renifle cachée derrière mon écran au bureau…
Merci Elisa, par tes mots mes émotions me rattrapent, et même si ce n’est pas toujours du positif, ça fait du bien de sentir vivante.

C’est fort ça !! J’ai eu la chance de ne jamais être séparée de mes amies étant enfants, après mes meilleures amies pour la vie je me les suis fait durant mes études et là les destins varient et on finit par partir en province pour certains à l’étranger pour d’autres ! Adultes c’est plus facile à gérer, c’est une moindre déchirure !

Et bien moi aussi j’ai refoulé l’humidité de mes yeux en te lisant Elisa, c’est très beau cette histoire d’amitié, tellement touchant, on ressent à travers tes mots toute l’émotion, comme si on y était…
Vous avez prévu de vous revoir ton amie et toi ?
Quant à cette photo elle m’a elle aussi émue, elle est belle, comme toutes les photos de Julo et de toi aussi, mais elle dégage autre chose, ce je ne sais quoi qui en fait … un chef d’oeuvre ? je ne sais pas quels mots choisir pour la qualifier tellement elle m’a saisie.

Il me semble que je ne t’ai jamais laissé de commentaire ici encore, mais voilà cet article m’a touché à tout point de vue.
Je t’embrasse,
Géraldine

Magnifique. J’ai suite aux événements récents de ma vie, eu au téléphone une amie de fac, avec qui on avait fait les 400 coups. Partagés bien des galères familiales aussi . 15 ans que l’on s’était pas vu, parlé….

Cette sensation d’ivresse de se retrouver m’a fournit du baume au cœur pendant longtemps. Depuis on ne se perd plus. On se mail , et ses messages sont bons bons bons.
Je crois qu’il n’y a pas plus précieux que cette bienveillance douce la. De plus nous nous sommes aperçues que des galeres un peu semblables nous etaient arrivés presque au même moments en parallèle. Et que chacune avait pensé beaucoup à l’autre à ces moments là. Cela nous a bien fait sourire après coup !

Tu as raison de lui déclarer ta flamme ! Se voir, se sourire, en profiter.
Un grand MIAM à la vie !

Que c’est beau ces retrouvailles!
L’amitié qui résiste même à l’absence est très forte.
Savoure bien!

Ce texte est magnifique, magique! Cet été j’ai retrouvé mon amie d’enfance! Cette amie que je retrouvais tous les étés lors des vacances… nous nous sommes perdues de vue il y a à peu près 12 – 13 ans…. et lorsqu’on s’est retrouvées c’était une évidence! Elle a toujours eu une place spéciale dans mon cœur malgré toutes ces années. Je vous souhaite de belles années de bonheur à toutes les 2

Une magnifique déclaration d’amour ❤ Quelle chance vous avez toutes les deux de vous être retrouvées. Ton texte est très émouvant

Merde, j’ai la larme.
Bravo et merci pour ces jolis mots.
Célia

Je suis vraiment heureuse pour toi que tu aies pu retrouver une personne si précieuse de ta vie … Encore une belle revanche sur ce dur passé .. C’est vraiment beau ..,
au passage je te souhaite un merveilleux séjour à NY avec ton julot !

Il n’y a rien de plus précieux que ses amitiés d’enfance. J’en ai une et une seule. On s’est connue alors que nous avions 3 ans. Et notre amitié dure depuis 35 ans. On vit chacune à un bout de la France. On ne se voit pas souvent. Quand on s’appelle, c’est comme si nous nous étions quittées la veille…
J’espère que vous arriverez à renouer des liens durables.
Bon voyage avec ton julot.

c’est très beau !

Elisa,
Je vous suis depuis quelques semaines seulement et vos intentions et mots, si délicats, m’ont déjà émue aux larmes plus d’une fois. Ce billet est un uppercut de plus. Vous avez ce talent rare de nous faire vibrer, avec vous et pour de beau, en quelques lignes seulement.
Continuez surtout. J’attends avec impatience le jour où vous publierez votre premier livre !
Bon voyage et bonnes vacances à votre jolie tribu.

J’ai retrouvé Toinon à laquelle je pensais souvent après … 45 ans, d’abord sur Facebook, puis en vrai dans notre ville natale. J’y vis encore mais elle, par amour, a construit sa vie en Tunisie. Quel bonheur de s’être enfin retrouvées!

Elisa,
Je lis ce post au travail (pas bien !) et j’ai les yeux remplis de larmes… merci.

Quel texte plein d’amour et si joliment raconté….
C’est émouvant ces retrouvailles et je me dis que moi aussi j’aimerais bien retrouver mon amie d’enfance avec qui je jouais pendant mes vacances.
Comment l’avez-vous retrouvé?

Et pour les photos magnifiques bravo Jules
et bonnes vacances à vous deux

Pfiou… J ai les yeux tout mouillé…. C est beau ce que tu écris, on sent ton émotion du moment à travers ces lignes, alors je n imagine même pas dans quel état tu devait être toi!
Ravie que tu ai pu renouer avec une partie de ton passé heureux!!

<3 Pfiou ! C'est fantastique…

Mais on a toutes la larme à l’oeil il me semble d’après les commentaires ? … et aussi le sourire et la joie pour vous !

Ajouter un commentaire

  • Top Tags