Humeurs
15 juillet 2016

A pleines dents

J’ai toujours su que je ne vous laisserai ni titre ni fortune,

je m’en fichais bien, je savais que vous offrir une enfance aussi belle que possible, l’assurance d’avoir été aimé plus que tout, et un millier de jolies expériences était tellement plus important.

Aujourd’hui, alors que je doute et que j’ai peur, je me rassure en me disant que je vais vous transmettre cette philosophie de l’instant présent.

Celle de continuer à voir le beau en tout, d’être heureux de ce que l’on a, de ne pas perdre son temps à regretter ce que l’on ne possède pas.

IMG_0821

Je ne peux malheureusement pas contrôler ce que l’avenir vous réserve, je ne peux même pas me battre contre les méchants, alors que vous me croyez assez forte pour combattre les dragons.

Mais je peux vous apprendre à savourer, à rire, à danser et à écouter de la musique.

Je peux vous éveiller à chérir et défendre votre liberté.

Je peux vous suggérer aussi, de choisir ce qui vous fait du bien, et de vous entourer de ceux qui sont bons pour vous, de ceux qui vous acceptent tels que vous êtes.

Je ne demande que ça: que vous gardiez toujours cette joie, la seule capable de vous donner l’énergie de croquer la vie…

…A pleines dents!

Je vous embrasse tous bien fort.

Toutes mes pensées vont à Nice et aux victimes de ce carnage aveugle

Elisa

Ajouter un commentaire

21 commentaires

Croquer la vie et en savourer chaque instant. C’est la seule chose à faire aujourd’hui, oui.

Hier, on a profité de notre escapade parisienne pour écouter le concert de musique classique et admirer le feu d’artifice depuis le Champ de Mars. C’était magnifique, aucun illuminé ne pourra nous voler ces souvenirs.

Ne cédons pas à la peur et à la haine, be kind & nice.

Merci de Nice.

Et leur laisser leur innocence le plus longtemps possible …. bises

Merci pour tes jolis mots, chère Élisa, comme toujours.
Prends bien soin de toi.

Merci de Nice[ bis ]

Des jolis mots qui font du bien… Ici aussi on se pose ces mêmes questions et on a ces mêmes peurs… Des belles bises de vie à toi et ta famille!

Ce sont de jolies mots. Aujourd’hui je suis triste, certainement encore demain mais il faudra bien retrouver sa joie de vivre, car justement la vie peut s’arreter à tout moment. Il faut la savourer!!

J’ai bcp pensé à toi Elisa aujourd’hui, car comme beaucoup, je partage cette crainte de l’avenir, et me suis efforcée à rendre cette journée aussi belle que possible pour ma princesse, pour profiter de l’instant présent, du plaisir d’être ensemble.
Merci pour tes jolis mots.
Bise

Fabienne mamma Mia sur insta vendredi 15 juillet - Répondre

Tu sais toujours trouvé les mots justes….merci.

C’est tellement vrai et si bien écrit. Il console un peu ton post et redonne espoir en nos coeurs de parents si inquiets pour nos banbins….Bravo Elisa.

Il faut profiter de l’instant plus que jamais..
Bon weekend

Tes mots sonnent très justes Elisa, je crois que c’est ce que nous ressentons tous et toutes en ce moment. Il faut continuer à avancer, à vivre, à essayer de trouver des petits bonheurs partout et s’en renforcer, ne pas céder la place au désespoir et à la panique, même si c’est très difficile, être solidaires, et essayer de transmettre ce petit bagage léger et fondamental à la fois à nos enfants pour qu’ils retrouvent toujours le bon chemin dans la vie.
Enormes bises à toi Elisa et à vous toutes, ses lectrices !

Mon papa est parti brutalement le 12 janvier en nous laissant juste assez d’argent pour l’enterrer dignement. Je n’ai eu ni titres, ni biens. Mais je me suis entourée de ses objets qui racontent toute sa vie. Des trésors pour nous, tellement précieux. Et pour le reste mes frères et sœurs et moi sommes heureux de savoir qu’il a croqué la vie. Heureux d’avoir été autant aimés, d’être riches de tout ce qu’il nous a fait découvrir.
Et tellement tristes aussi qu’il ne soit plus là…

Ils ont de la chance que tu sois leur maman. Tout est dit, simplement, humblement. Merci Elisa!!!

Je suis entrain de lire La petite maison dans les grands bois et j’ai tout de suite pensé à vous Élisa! Je partage l’extrait:

 » Elle regarda Ma, qui se balançait tranquilement en tricotant.
Elle pensa:  » C’est le présent.  »
Elle était heureuse que cette maison douillette, et Pa et Ma et la lueur du feu dans la cheminée, et la musique, soient le présent.  » On ne pourra pas l’oublier, pensait-elle, parce qu’il n’y a rien de tel que le présent. Non, on ne pourra jamais l’oublier.  » ( Laura Ingalls Wilder. )

Carpe Diem….
Merci pour votre beau travail!

Émilie

Très beau texte.. Entièrement d’accord avec toi Elisa.. Il faut profiter des instants présents… 🙂

Croquons la Vie a pleine dent et profitons de chaque moment de Bonheur et de Douceur..Grande pensées aux Niçois..!!. Cela fait un moment que je n’avait pas commenter içi,je suis en Vacances depuis un mois dans le sud ouest et j’ai couper avec internet,ça fait du bien..!!.Passez de bonnes Vacances avec votre jolie Famille..!!.

Tes mots sont toujours justes et touchent au coeur! Merci Elisa

A pleines dents…

ce texte est vraiment beau

Vos mots, si justes et essentiels, sont comme du baume à l’âme. Merci.

Ajouter un commentaire