Si beau, que l’on en ravale sa nostalgie.

In Enfants, Humeurs
Scroll this

Sans prévenir, comme ça, tout à coup, elle a grandit. 

C’était elle la petite de la famille et la voilà, soudain, qui met les jeans de sa soeur.

Elle parle comme quinze, souffle sur sa mèche bouclée et rit avec ses yeux noirs.

Sans prévenir, elle les a tous rattrapés, poussée par la force invisible des derniers.

F92A1987 F92A2088 F92A2115 F92A2124 F92A2135 F92A2138 F92A2140 F92A2141

Passé un certain âge, c’est à travers eux que l’on regarde le temps passer,

et celui là va trop vite.

Je l’ai portée, bercée, allaitée.

Je lui ai tenu la main et maintenant déjà, elle n’en a presque plus besoin.

C’est beau un enfant qui grandit, si beau que l’on en ravale sa nostalgie.

Vole Mia jolie.

32 Comments

  1. J’adore votre texte, trop beau… elle grandit ma poupette aussi…
    Des Bises

  2. C’est fou comme ça pousse vite! On voudrait qu’ils aient besoin de nous pour toujours et on est si fière de les voir se débrouiller seuls. C’est sûrement le plus grand paradoxe des parents. Profites bien des tes beaux enfants, de leurs crinières sauvages et des embruns de la mer. Mathilde

  3. Je crois que c’est avec mes garçons que j’ai aussi compris à quel point la vie est précieuse. Chaque jour passé auprès d’eux ne reviendra plus; ceux qui hier étaient mes petits sont déjà presque prêts à s’envoler.

    Hier, je tenais un bébé rigolant dans les bras, aujourd’hui il apprend à conduire.

    Mais, un jour, j’espère tenir les bébés de mes bébés dans mes bras pour prolonger encore cette histoire.

  4. C’est vrai quelle grandit vite votre Petite Mia, Très jolie texte..C’est beau..
    Belle série de photos..

  5. Très beau texte! Merci pour cette belle lecture du soir! J’vais me coucher avec le sourire! 🙂

  6. Tellement joli ton texte. Et ta fille.
    Moi aussi je regarde ma petite dernière grandir et même si j’ai parfois la boule au ventre et les larmes qui coulent à l’intérieur, je sais que c’est une précieuse chance que j’ai là.

  7. La mienne , mon “bébé” a eu 2 ans en Novembre (il y a 2 mois) et inscrite à l’école en décembre (date limite, si tôt !!)
    ça m’a fait toute bizarre de remplir ces papiers…
    et elle est si grande, elle parle déjà très bien, me chante des comptines, chaque soir me dit de nouveaux mots, me fait des phrases, a du répondant…
    je suis si impressionnée !
    mais quand je la serre dans mes bras je sens son odeur de bébé, et ça sera pour toujours…

  8. Bijou ! Chou ( pinette ) ! Genoux ( tout écorchés ) ! Cailloux (au fond des poches ) ! Hou ! ( mais sans hibou juste parce qu’elle est si belle ! )
    Bisoux ? Oh non ! Juste des bisous et encore en voilà de sa grand-maman si chavirée …

  9. On a la fois envie de les garder bébé pour toujours… et n même temps rien ne nous rend plus heureuse que des les voir grandir… c’est le grand paradoxe maternelle je trouve! Et au milieu de ce grand écart des sentiment on apprend à aimer le moment présent: tout simplement!

  10. C’est si poétique et tellement beau! C’est le plus beau cadeau de pouvoir les voir grandir ! Belle journée!

  11. nous aussi nous avons une petite chérie de presque 3 ans et je me suis fait cette réflexion aussi, elle a grandit ! je vais bientôt remiser les jolis bodys, elle est passée au grand lit, à renoncé à sa tétine, affirme son caractère et s’impose en douceur auprès de son grand frère. Et ça me touche infiniment. Ma doucette devenue grande.

  12. magnifique…tes mots..la justesse de tes pensées…mon petit dernier a 3 ans et demi…et il pousse si vite…mais tu as raison…pas de nostalgie…c’est si beau un enfant qui grandit…nous avons encore tellement de choses à découvrir ensemble…!
    Belle journée Elisa

  13. Oh les larmes me montent et c’est si parlant …. pour le coeur d’un parent …

  14. Encore ce matin, mon grand de 4 ans m’a attrapé le visage et m’a fait une série d’enormes bisous qui claquent. J’étais dans mon lit, la couette qu’il avait enlevé, à mes pieds. J’avais froid et j’étais en train de me lever. J’ai pris ce moment, je l’ai bu, j’ai fermé les yeux et je l’ai inscrit tout au fond de moi. Parce que demain, il rentrera à pas d’heures et jamais plus ne lui viendra l’idée de venir me réveiller en soulevant la couette, et en m’attrapant le visage de ses mains plus si petites.
    Oui, volez, mes amours.

  15. C’est beau de les voir grandir et à la fois fait de petits déchirements ! ça passe tellement vite ! mais ils sont beaux nos enfants et deviendront j’en suis sûre de jolies personnes.

  16. j’adore voir grandir votre famille, et effectivement Mia a beaucoup grandi ces derniers temps… la mienne aussi et j’avoue être nostalgique de sa période bébé, même si j’adore la voir apprendre de nouveaux mots et l’entendre composer ses premières phrases… chaque étape mérite qu’on en profite !

  17. ooh mais elle est encore toute choupinette Mia bouclettes

    Le temps file ça aide à relativiser à beaucoup de choses et surtout d’apprécier le temps passé avec ses amours 😉

    Suis toujours aussi fan de tes photos Elisa et j’ai hâte de découvrir la collab avec le magazine

    Biz

    x LiLi Confetti x

  18. Je me suis fait exactement la même réflexion il y a même pas une heure, en conduisant la mienne à l’école… Et hier soir aussi, et la veille… C’est plus des bébés 😉

  19. Mon coeur de Maman n’est pas prête… L’est-on jamais ?
    N’est-ce pas au fond cela, la vraie épreuve d’un partent : préparer son enfant à prendre son envol et le voir un jour quitter le nid en lui donnant tous nos outils et tellement d’amour pour qu’il n’hésite jamais à revenir.
    C’est vraie qu’elle a les traits d’une petite fille et bien moins poupon qu’avant.
    Tu es belle Mia, très très belle.

  20. Pour n’être encore que l’enfant de quelqu’un. On a toujours besoin de sa Maman.

  21. Oh cette série de photo est sublime! (je viens de lire l’article précédent, et justement j’étais en arrêt sur la photo de Mia, que tu as remis en couverture d’article ) Je fais le même constat avec ma petite Tessa, elle a poussé, presque rattrapé sa soeur avec qui elle n’a que 17 mois d’écart… J’aime la liberté qui se dégage de tes photos, je sens presque l’air marin d’ici.

  22. C’est exactement les mots qu’il me fallait oiur accepter.
    Hier on a fait la fête pour les 2 ans de mon petit dernier.
    J’ai du mal à le voir grandir et peut-être au fond à me voir vieillir.
    merci elisa

Submit a comment