Chère Elisa…Je me suis dit que cela allait être plus compliqué de barouder.

In Humeurs

F92A5581Bonsoir Elisa,

 

merci pour cet éclat de rire en voyant ta photo dans le métro – transformer ces quelques mots amers en blague carambar, c’est trop fort. En vous regardant toutes les 3 face à la mer, j’ai eu envie de partager cette soif d’aventure. Je ne sais pas si c’est un cher Elisa, ou pas, tu sauras qu’en faire. <3

 

Quand mon fils est né, il y a 17 ans, je me suis dit que ça allait être plus compliqué de barouder, avec un bébé dans les bras. De mon enfance en pointillés, j’avais hérité de deux aspirations, plutôt contradictoires : lui offrir une maison où grandir – et voyager pour lui faire découvrir le monde. Alors, j’ai eu une idée. Quelques mois plus tard, je me suis lancée. J’ai acheté un ordinateur, avec lequel j’avais royalement droit à 20 h d’internet par mois. J’ai scanné une poignée de photos de ma maison et rédigé mon annonce. Cet été-là, on a fait notre premier échange de maison, au Canada.

Le premier d’une longue série; je suis immédiatement devenue accro. C’est devenu mon mode de vacances préféré, celui qui remet l’humain au coeur du voyage. Notre société a fini par transformer jusqu’au voyage en produit prêt à consommer. Mais ici, il n’est question que de partage. N’importe quelle maison dans le monde peut devenir mienne le temps des vacances – il ne me reste plus qu’a financer le trajet. Mais au fil des échanges, j’ai compris que le vrai trésor de ces voyages, ce sont les rencontres qu’on fait. En échangeant ma maison, je ne suis plus un simple touriste de passage, je peux réellement me projeter dans un autre quotidien. Et quel plaisir d’accueillir à la maison, chaque année, d’anciens échangeurs de maison devenus amis.

 

Quand il avait 2 mois, j’ai embarqué mon second fils pour son premier échange de maison à Sydney, suivi de nombreux autres. Franchement, le plus compliqué fut de réussir à faire sa photo de passeport. Mais comment peut-on demander à un bébé de 2 semaines d’être en même temps réveillé, inexpressif, tête droite et bouche fermée, les oreilles dégagées sur fond gris ? 

 

Ce week-end, on est rentrés de notre dernier échange de maison; 3 semaines à Montréal. Alors certes, ce ne sont pas les vacances aseptisées des clubs préformatés mais à Montréal on a :

 

donné des morceaux de bagel à une marmotte

regardé les surfeurs dompter la vague immobile du Saint-Laurent

écouté une Marylin cambrée dans ses esarpins taille 45 fillette inviter des hommes à danser ensemble

pris un cours de trapèze volant

mangé le meilleur hot-dog de ma vie ( oui, meilleur encore que chez Nathan’s )

roulé en vélo sur une ancienne décharge transformée en parc

déchiffré le rébus de Dany Laferrière devant la bibliothèque nationale

écouté Suzanne au pied de l’immense murale de Leonard Cohen

 

Là-bas, j’ai pensé à vous et me suis dit que cette ville vous plairait ( et il y a du street art partout ). J’ai savouré chaque minute de ce voyage atypique, loin des rêves standardisés. Et puis, j’ai suivi vos échappées belles en Roumanie et Normandie et je me suis dit que ce sont justement ces destinations pas vraiment cliché qui font les plus beaux voyages. Ceux où on part sans aucune idée préconçue, le coeur ouvert à l’aventure. Ces endroits où se crée des souvenirs uniques, qui ne ressembleront à aucun autre. 

L’aventure est là, elle nous tend les bras. Que ce soit pour un jour ou pour un mois, dans son quartier ou à l’autre bout du monde, embrassez-là. Parce que « , » Paulo Coelho

Je vous souhaite un bel été et range ma maison; ce week-end on la prête à une famille Suisse 😉 . 

Et vous souhaite surtout un bon retour à Paris, loin de toutes ces galères de coiffeur et photographe tous sur le même pédalo !

Puis-je t’embrasser ?

Daphné

32 Comments

  1. Oh Daphné dans le chère elisa… J’adore!!
    Moi j’ai adoré te suivre au canada, tu rentres quand je pars alors à mon tour de te faire rêver avec le Portugal.
    Des bises à toutes les deux

  2. Daphné, une jolie découverte humaine, une belle personne qui respire la bienveillance. Tu sais que je meure d’envie de te rencontrer “en vrai” depuis que je te “connais” ? Des bises de Finlande !

  3. Merci Elisa pour le partage de cette lettre toute fraîche de Daphné.
    Vous êtes toutes les 2 des voyageuses et pour cela je vous admire. Je voyage un peu, mais j’aimerai parfois le faire plus et même seule avec mes enfants, car l’été je prends 3 semaines de congés (c’est d’ailleurs mon 1er jour aujourd’hui) et pourtant je n’ai que 4 jours en commun avec mon conjoint du fait de son métier. Bien sûr je ne reste pas chez moi sans rien faire. Demain, je prends le train direction Lille avec mes 2 loulous. Mais j’aimerais tellement voyager plus loin avec eux, en terre inconnue. Je suis quelqu’un qui, quand je ne maitrise pas quelque chose, n’ose pas. Et entres autres, je ne maîtrise pas l’anglais alors je ne tente pas de le parler et j’ai peur de partir à l’étranger seule. Ceci dit, je ne désespère pas de reprendre des cours d’anglais (et aussi apprendre l’espagnol, car j’aime beaucoup les pays hispaniques).
    Daphné, j’ai vu tes photos sur IG, et elles sont belles, tu as dû faire un beau voyage.
    Je vous remercie toutes les 2 pour ce partage de vos moments de vie précieux, de vos bonheurs en famille. On a envie de faire comme vous, vos articles et cette lettre donnent des ailes et quand je n’ose pas, j’essaie de penser à vous et me dis que tout est possible avec un peu de courage et de volonté.
    Je me permets de vous embrasser et vous souhaite une bonne journée.

    • @Hélène, bienvenue à Lille! si tu veux des bonnes adresses à lille n’hésite pas!

      • Oui, avec plaisir. Surtout si tu as connaissance de lieux sympas avec et pour les enfants. Merci d’avance.

        • Salut Hélène,
          je te conseille le musée de la Piscine et le parc Barbieux à Roubaix, le Parc Jean-Baptiste Lebas à Lille, le Zoo et la promenade le long de la Deule, le Jardin des Géants qui se trouve juste à côté de la gare Lille-Europe, la ferme pédagogique Marcel Dhénin, le Vieux Lille … Bonne visite de Lille !

          • Merci pour tous tes conseils. J’en ai suivi quelques uns (zoo de Lille, Vieux Lille, parc Jean Baptiste le Bas. J’ai fait aussi le parc du Héron). Le site que tu m’as indiqué est génial et je le garde précieusement dans mes favoris. Encore merci. Belle semaine.

  4. Moi je vous suis toutes les 2 régulièrement et je voyage à travers vos photos et vos jolis mots .

  5. J’adore ! Vu le pays où je vis l’échange de maison c’est compliqué parce que ceux qui viennent ici ne restent pas à Kigali , mais du coup j’utilise Airbnb et c’est clairement idéal. Un vrai pied à terre pas une chambre aseptisé, notre rythme, l’impression de vivre la vraie vie et pas d’être touristes ❤ et avec une grande de 5 ans et une petite de 1 an c’est top !

  6. Tu m’as donné envie de tester l’échange de maison, j’ai surfé sur plusieurs sites mais finalement je ne pense pas être faite pour laisser ma maison à des inconnus. Pourtant je crois être ni maniaque ni attachée aux biens matériels. Faut vraiment que je fasse un travail sur moi car tes voyages me font toujours rêver !!

  7. Daphné, je t’ai reconnue dès les premières lignes 😉
    Très joli message !
    Belle journées les filles :-)

  8. Double de dose de plaisir lecture pour moi ce matin, Daphné et Elisa, aussi aventurières que bienveillantes l’une que l’autre.
    Bise à vous deux.

  9. C’est vrai que c’est souvent un de ces commentaires que je vois en premier – Tour comme toi Daphné je n’ai que 30 ans bientot, une maison toute fraîche mais cette envie de découvrir le monde et le faire découvrir à mon fils mais je sais aussi que c’est plus raisonnable de lui avoir offert un toi ou en tous les cas j’essaye de m’en persuader. J’ai eu la chance petite et jusqu’à ce que je parte de chez mes parents de découvrir le Portugal en long en large et en travers grâce à mes parents et à la débrouille (camion aménagé, camping-car, caravane pliante, camping chez les grands-oncles …) et j’en garde des souvenirs de fou et me dis que c’est la vie que je veux pour mon fils alors pour mes 30 ans c’est décidé je mets mes peurs d’avion de côté et j’epargne pour nos futurs escapades. Merci Elisa pour nous faire rêver, voyager et merci Daphné pour tes mots

  10. Je suis d’accord sur le point que dans les endroits peu arpentés, on crée des souvenirs merveilleux et exclusifs. Mais ca ne veut pas dire que les coins célèbres non pas de valeur non plus. Tout dépend de la légende qu’on se construit d’un lieu et de l’amour qu’on lui porte avant d’y aller.

  11. Et flûte, je me suis faite griller – côté anonymat du cher Elisa, on repassera 😉 . Mais quelle émotion ce matin en découvrant mes mots chez toi; c’était juste un petit message écrit bien trop tard le soir en attendant que le jet lag aille ailleurs voir si j’y suis.

    3 jours après être rentrée, certains souvenirs deviennent plus précis – en lisant les commentaires, je repense à cette sublime fresque, peinte sur le mur d’une maison derrière la bibliothèque de Montréal. Elle disait :

    Perce une issue dans le mur de ta prison.
    Libère-toi!
    Évade-toi comme quelqu’un qui soudainement naît à la lumière.

    Ces mots sont de Roumi, un poète perse du 13ème siècle. 800 ans après, ils résonnent encore avec tant de force. Et j’ai compris un truc ce jour-là; la perfection n’est pas toujours souhaitable. Cette fresque était peinte sur une façade aveugle dans une ruelle, qui sert d’espace pour les poubelles. Si cette façade avait été belle, personne n’aurait osé y peindre quoi que ce soit. Mais justement, cette banalité première était le support idéal pour la transfigurer.

    Et si on faisait pareil de nos vies ? Ce quotidien parfois banal est notre mur vierge; à nous de le transfigurer en lui donnant des couleurs. Toutes les fantaisies nous sont permises, parce que personne ne vivra notre vie à notre place.

    • Et oui Daphné, nous t’avons démasqué!! (dès le début de la lecture même!). J’aime beaucoup ce chère Elisa il inspire de la liberté et de l’optimisme. Je rêve de voyager, le budget est serré alors pourquoi pas l’échange de maison!?
      Bises à vous 2 : Elisa et Daphné!

  12. Daphné et Elisa, deux âmes libres.. réunies dans ce billet qui fait vibrer (et rire!)
    notre vieux chat malade ne le supporterait pas, mais le jour où nous lui dirons au revoir, nous nous lancerons aussi dans l’échange de maison, j’ai conservé tes articles sur le sujet Daphné!!!
    bel été mesdames et vive la liberté….

  13. Quel joli billet plein de fraîcheur! ça me donne des envies de voyage avec mon homme et mon petit père de 5 mois. Et ça fait tellement plaisir de voir cette ouverture d’esprit, cette ouverture aux autres qui fait dans défaut dans notre monde actuel.

  14. Très beau billet ! Il parle directement à mon coeur ! Un vieux poète nous a un jour décrit, mon mari et moi, comme vagabonds du monde. J’ai trouvé cela tellement poétique et vrai ! Ma plus grande angoisse avant d’avoir un enfant était de perdre ceci. Beaucoup de personnes, mes parents les premiers (alors qu’eux même nous emmenaient bourlinguer en brousse africaine dès l’âge d’un an!) nous ont mis en garde, que ça allait être plus compliqué, que notre bébé allait perdre ses repères, blabla…
    Nous n’avons écouté que notre coeur et sommes partis à l’aventure en Italie à même pas deux mois. Puis je l’ai prise sous le bras toute seule et elle a fait son premier baptême de l’air peu de temps après. Depuis nous n’arrêtons pas, et quel bonheur de partager toutes ces aventures avec elle ! A maintenant 20 mois, elle aime toujours autant ! L’aventure a pris une saveur différente depuis qu’elle la partage avec nous. Les rencontres sont plus faciles, nous vivons plus au rythme de l’endroit où nous nous rendons, et nous nous laissons guider par ses petits pas avides de découvrir le monde.
    Merci pour ce billet encore une fois !

  15. Je suis toujours impressionnée de la cadence à laquelle tes filles visitent le monde, il semblerait que j’aie trouvé une autre personne qui ait autant la bougeotte que toi!
    Chaque fois ça me rappelle combien le monde est grand et combien le voyage n’est pas une destination mais un état d’esprit.
    Joli concept que l’échange de maison, je n’y ai jamais pensé, y’a t’il des sites plus safe que d’autres à ce propos? :)

  16. Des mots justes, un beau message dans ce chère Elisa. Bonne journée les filles
    Chloé

  17. Magnifique récit et inspirant merci ça me fait un bien fou de lire ce témoignage et croyez moi j’en ai bien besoin en ce moment

  18. Je confirme le témoignage de Daphné, l’échange de maison est vraiment une façon de voyager qui ne présente que des avantages ! Plus de frais d’hébergement, le confort d’un appartement qui est habité toute l’année et où l’on trouve donc tout ce dont on peut avoir besoin (du gros sel, de l’huile, du sucre, parfois des jeux /livres pour les enfants…), et en plus des propositions de voyage vers des destinations auxquelles on n’aurait pas forcément pensé. Sans compter que les échanges se font toujours dans le respect mutuel.
    J’adore !

  19. Merci pour ce témoignage Daphné, tu me donnes envie!!!!
    J’ai de plus en plus envie de voyager, de découvrir d’autres horizons, d’autres personnes, d’autres façons de vivre. On commence tout doucement ici à s’accorder du temps pour partir, et j’AIME 😉 L’échange de maison est une super idée. Mais ici pas avant deux ou trois ans car nous sommes les premiers d’un petit lotissement en construction alors échanger notre maison qui se trouve au milieu d’un chantier permanent (j’en peux plus) serait une mauvaise blague pour nos visiteurs 😉
    Bonne journée à toutes.

  20. Quel bonheur Daphné de découvrir tes mots chez Elisa !
    À vous 2 les voyages prennent un autre sens ….celui où tout est possible !

  21. Toujours un plaisir de lire l’une et l’autre, une belle plume, de jolies destinations, la vérité des choses simples. Merci !
    J’ai une petite question, je viens de faire une petite “folie” en achetant un billet pour Londres à moins de 100 EUR pour la petite famille de 4 que nous sommes. A présent, je cherche le logis. Malheureusement, notre maison n’est pas encore prête pour un échange de maisons, mais je ne désespère pas. Un jour, elle le sera !!! Ce week-end est une surprise pour le reste de la tribu, aussi j’aimerais organiser au mini le logement, pour le reste, on verra. Elisa, je pensais avoir lu dans un de vos posts, une escapade sur Londres, mais je ne parviens pas à mettre “les yeux” dessus. Peut-être me suis-je perdue dans toutes ces belles destinations que vous nous faites découvrir… je cherche donc un bon plan (petit budget mais logement sympa si possible, je sais ça fait bcp). Si quelqu’un a des tuyaux, connaissances… je suis preneuse de bonnes adresses. Merci la blogosphère. A bientôt

  22. Oui Daphné, on t’a démasquée ! Cela fait un moment que je te vois parler de l’échange de maison, j’ai même lu sur ton blog des billets à ce sujet mais je reste réticente… Trop peur pour ma petite maison, mon refuge ! Et si des enfants renversent leur chocolat chaud sur le fauteuil ? Et si des jouets sont cassés ? Et si et si… J’ai peur, aussi, d’être stressée chez les gens, pour ne pas salir ni abîmer… C’est nul, je sais ! Car sinon l’esprit nous correspond complètement (troc plutôt qu’achat, manière de voyager intelligente, économique…). Comment dépasser ces réticences ?

  23. Vive les voyages et vive la liberté , merci pour ce billet Daphné

Submit a comment