Jolies Choses
1 décembre 2019

Dépollution de l’intérieur: la chambre

Après mes récentes crises d’asthme: beaucoup plus violentes que celles que j’avais connu jusque là, j’ai commencé à me pencher sur tout ce qui pourrait m’aider à aller mieux.

En effet, après plusieurs nuits aux urgences et une fausse couche déclarée suite à une détresse respiratoire, j’ai jugé qu’il était temps d’agir.

Bien entendu, je me suis occupée de me soigner, mais j’ai voulu aller plus loin dans ma démarche, notamment, en cherchant les causes aggravantes de mon asthme. En effet si je suis asthmatique depuis la naissance, il n’en reste pas moins que mon extrême sensibilité allergique aggrave, bien souvent, la situation.

J’ai commencé à lire sur le sujet: à me renseigner sur les purificateurs d’air, sur les protéines de lait de vache qui vraisemblablement sont très mal supportées par les gens souffrant de la respiration…à lire que nous sommes de plus en plus nombreux à nous rendre aux urgences, pour des crises…

Au fil de mes lectures, je me suis penchée sur la pollution de l’air grandissante et j’ai fini par lire sur un sujet quasiment méconnu pour moi, jusque là: la pollution de l’air de nos intérieurs.

En effet, il s’avère que nos intérieurs sont parfois plus pollués que l’extérieur et ce, sans que l’on en ait même conscience.

La cause? Le choix des matériaux utilisés dans nos intérieurs: du parquet, aux peintures en passant par les colles, isolants, vernis…

Mais aussi tout ce qui nous y ajoutons: mobilier, décoration et textiles….

L’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (Afsset) a retenu 165 composés « susceptibles d’être émis par les produits de construction et de décoration et d’entraîner des effets sur la santé ». Elle rappelle aussi qu’en 2006, un logement français sur quatre était fortement pollué. Un dispositif de notation des matériaux en fonction de leur impact de pollution permettrait de changer la donne.

Notre pays est, très en retard sur ce sujet puisque l’Allemagne, la Suède ou le Japon disposent déjà, eux, de labels de qualité qui permettent au consommateur d’être informé (ainsi le Japon en seulement 6 ans, a pu passer de 30%de logements pollués à seulement 1%)…

Ce sujet ne touche, pas seulement les gens atteints d’asthme, mais toute la population (et surtout les enfants) qui confrontés au quotidien, à des agents nocifs comme le formaldéhyde (contenu dans les peintures, les détergents, les cosmétiques et certains produits d’entretien) se retrouve empoisonnée. C’est un sujet sérieux qui inquiète L’OMS et dont nous ne sommes pas informés…

Comment faire face à cela et choisir de s’offrir un air sain, au coeur de son intérieur? En dépolluant ou plutôt en effectuant une rénovation écologique, mais également en se penchant sur un changement de mode de vie plus global: simplication des intérieurs, désencombrement, choix précis des objets présents, qui permettent d’être conscient de ses « possessions » de les maîtriser, de les apprécier et surtout de les choisir avec le plus grand respect de ce qu’elles « dégagent » ou émettent comme agents polluants.

Ainsi, le choix de produits sains et naturels est majeur pour que nos intérieurs ne soient plus « empoisonnés ». La présence de plantes (après avoir entendu tout et son contraire sur le sujet) s’avère en réalité bénéfique et dépolluante avec, évidemment, des espèces plus efficaces que d’autres (je ferai un article sur le sujet bientôt).

A traiter en premier lieu: les acariens, la qualité de l’air (moisissures invisibles dans quasiment toutes les habitations) et matériaux utilisés lors des travaux.

C’est pourquoi, ma chambre me paraissait la première pièce à devoir être assainie dans notre appartement et ce afin de pouvoir, à nouveau, respirer la nuit.

Comment ai je procédé?

Tout d’abord, j’ai effectué un désencombrement global de l’appartement, extrêmement utile et porteur dans une toute petite surface…

Notre chambre ne contient plus d’objets ou de déco inutiles, ce que j’ai laissé est fabriqué dans des matériaux naturels non traités. Tous les éléments présents: linge de lit, déco et autres proviennent de marques ou de créateurs transparents dans leur processus de fabrication et sur les matériaux utilisés. Bien évidemment, il s’agit de marques plus onéreuses que ce qui est proposé par les « géants » de la grande distribution de l’univers de la maison, d’où l’importance de faire le choix parallèle, d’un autre mode de consommation (des produits parfois plus onéreux mais en quantité moins importante avec une origine contrôlée et dont le coût assure un salaire décent à ceux qui les fabriquent).

J’ai également eu la chance, de pouvoir avoir l’opportunité de changer l’intégralité de ma literie: matelas, oreillers, couette qui vieux de plus de 12 ans étaient (bien que propres en apparence) infestés d’acariens. J’ai donc tout remplacé par des produits Eve Sleep qui m’ont été offerts par la marque.

La raison de mon choix? Ce sont des produits fabriqués en France et Oeko-Tex (sans produits toxiques), extrêmement confortables (accueil moelleux et soutien ferme).

J’ai également refait toutes mes peintures en utilisant des produits sans solvant éco sourcés : peinture sous couche écologique Natura et peinture blanche écologique: le site maison ecolo.com est parfait pour cela

Enfin j’ai effectué un ménage énorme réalisé au savon noir exclusivement…

Depuis, nous avons adopté des réflexes quotidiens: aération de 20 minutes minimum, nettoyage scrupuleux avec des produits sains, pièce non chauffée la nuit et nous respirons dans tous les sens du terme : l’air est déjà visiblement meilleur mais le fait que cette pièce soit claire et qu’elle ne contienne que le strict nécessaire participe aussi à un désencombrement visuel et de l’esprit…Le lit est d’un confort extrême, l’environnement propice au repos.

Bien entendu, il y a et il y aura toujours des points à améliorer dans notre processus, mais c’est un début porteur et encourageant et surtout c’est un changement global qui ne peut que s’inscrire dans la durée.

Je dois toutefois, vous préciser que si cela paraît simple sur le papier, un changement de cet acabit prend énormément de temps, qu’il nécessite de se débarrasser de beaucoup de choses (il faut y être prêt) et que cela coûte cher… Encore une fois le constat m’attriste: ce sont d’abord les foyers les moins à l’aise financièrement qui se voient proposer des meubles, jouets et déco hautement toxiques (n’allez plus chez le grand Suédois!). Il est donc temps d’adopter un autre mode de consommation, en se penchant, par exemple, d’avantage sur le seconde main.

J’espère que ce sujet vous aura plu, je vous embrasse

Elisa

Maintenant place au reste de la maison!

Sources et à lire sur le sujet:

Pollution de l’habitat, comment la combattre?

Transferts de polluants dans l’Habitat par Michel Cohas

La pollution électromagnétique par Claude Brossard

Pollution de l’air intérieur de l’Habitat par l’Asef

Pollution intérieure, préservez votre santé chez Eyrolles

Et comme lorsque je me passionne pour un sujet, j’essaie de toujours aller plus loin:

le reportage Minimalist sur Netflix a été un révélateur pour moi, que ce soit sur nos façons de consommer ou même cette notion de réussite moderne

Tout le phénomène des Tiny House est passionnant: où comment on peut se tourner avec bonheur vers un mode de vie plus simple

 

Ajouter un commentaire

22 commentaires

Bonjour Élisa, merci pour toutes ces informations et les sources citées qui me permettront de creuser le sujet. Atteinte de mucoviscidose je suis bien évidemment particulièrement sensibilisée au sujet des pollutions intérieures et ai pu bénéficier d’un audit de l air de ma maison pour aller encore plus loin sur ce sujet. Je me permets de creuser le sujet de l aération : (peut être moins à Paris, quoique…) Il est important d aérer le matin dès les 1ers pollens afin de ne pas les laisser entrer dans la maison. L hiver quand la température est inférieure à 10° il ne faut pas dépasser 10 minutes d aération, cela suffit à renouveler l air de la pièce et au delà de l humidité se crée a l’intérieur et peut favoriser la création de moisissure dans la maison. Il est très important d’avoir les VMC parfaitement propres et enfin, mais tu le sais déjà, jamais d’utilisation de javel. Le vinaigre blanc désinfecter tout. Bon courage dans ta quête d’air sain !

J’oubliais un conseil reçu pour lutter contre les acariens : ne jamais faire son lit. Laisser les draps grand ouverts et retournés pour laisser le lit s aérer.

Oh ! tu as gardé au mur la photo de grand -père et mamie….. J’adore cette photo de mes grands parents je l’ai aussi dans ma chambre….
J’ai fait des examens chez un allergologue pour déterminer exactement mes allergies ça permet de savoir exactement de quoi se prémunir.
Il est vrai que toi tu es allergique à tout, lorsque tu étais petite un allergologue m’avait dit après une batterie de tests qu’on ne pouvait pas te faire vivre en t’isolant du monde . Tu as l’air de prendre tout sérieusement en main et ça semble très bien .
J’espère que ton confort de respiration en sera amélioré . Et ta chambre est si jolie, toute blanche pour une jeune femme toute rose et blonde !
Baisers tout plein

Merci pour cet article fort intéressant, bien documenté et qui va me permettre d’avancer encore plus! Je regrette de ne pas avoir réfléchi lorsque j’ai dû acheter de nouveaux matelas l’année dernière . Ceci dit nous ne souffrons heureusement pas de problèmes respiratoires. Mais pour mon fils j’ai acheté un surmatelas en laine de chez ardelaine afin qu’il ne soit pas en contact direct avec son matelas. Je ne sais pas si c’est utile mais ça me rassure !
En tous cas un jour je me lancerai dans les peintures et je ferai attention !!!
Merci , belle journée Elisa et pleins de pensées positives pour cette période difficile de ce que j’ai compris.

Anne

Merci pour cet article qui apporte beaucoup de réponses aux questions que je m’étais posée en regardant tes stories.
Perso ma maison est un véritable showroom du grand suédois. Excepté le lit de mon fils, acheté récemment, tout vient de là car nous nous sommes meublés avec nos 1ères payés avec mon mari.
Impossible financièrement de repeupler la maison. Pour le moment on va se contenter de desencombrer et de peindre la chambre des enfants avec des peintures écologiques. J’attends aussi avec impatience l’article sur les plantes.
Je suis aussi très asthmatique et savoir que tout ça est une question d’argent m’attriste. Mon lit a plus de 15 ans par exemple, on m’a déjà parlé des housses anti acariens. J’attends le jour où le budget sera là. Quand nous n’aurons plus 2 enfants à la crèche probablement (mais la numéro 2 arrivant dans 15 jours ce n’est pas pour tout de suite ^^)
Merci mille fois en tout cas car même si ça fait peur, on ne peut plus dire « on ne savait pas »

Bonjour Elisa,
Merci pour ton article, très interessant à l’approche de la naissance de mon premier enfant. J’attends l’article sur les plantes dépolluantes avec impatience ! Je voulais aussi te demander si au cours de tes recherches tu avais trouvé des réponses sur les ventilateurs D. qui dont sensés dépollués l’air de nos intérieurs. Est ce que cela vaut la peine d’investir ? Merci 🙂

Merci pour cet article très fourni.
Vivant dans un 40m3 à 3 (prix des loyers…), nous sommes aussi en train de tendre vers du minimalisme.
Avec un deuxième en route, il nous apparaît essentiel d’optimiser un maximum l’espace) et donc de se séparer d’un certain nombres de choses.
Nous donnons régulièrement les vêtements trop petits, les jouets ou les livres.
Difficultés rencontrées:
-le choix des meubles (difficile de résister parfois au géant suédois pour les prix)
-les cadeaux de la famille pour le petit (c’est difficile de faire comprendre que peu et de meilleure qualité/éthique/etc c’est mieux…)
-on a du mal à se separer/réduire les livres.
-il nous reste la cave à desencombrer (c’est fou la quantité de choses qu’on peut accumuler…)

L’appartement se transforme peu à peu en petite jungle.
Tous les matins et après le dîner, aération des pièces, couettes.
Aspirateur quasi tous les jours.
Idem pour le chauffage, descendu au minimum pour la nuit.

Très intéressant !Nous avons profité d’un déménagement (pourtant pour bcp plus grand) pour tout trier et ne garder que l’essentiel.La rénovation a été faite avec des matériaux écologiques (pas si simple de trouver les bons artisans) et quasi tout les meubles achetés en seconde main et vintage (tellement de charme,de très bonne qualité pour 3 fois rien!) des plantes,aération quotidienne etc mais tjs des progrès à faire sans aucun doute

Merci Elisa pour cet article synthétique mais complet avec les sources pour s’informer par nous même également.
Je me renseigne sur le sujet depuis quelques temps déjà et lors de l’achat de notre appartement il y a maintenant 2 ans et en prévision de l’agrandissement de la famille, j’ai veillé à utiliser :
– peinture A+ (mais je pense que ce n’est pas suffisant, je ne connaissais pas la peinture dépolluante),
– plantes dépolluantes,
– mobilier bébé : berceau et commode en bois avec peinture écologique, matelas en bambou pour ma fille
– matelas, coussin, couette, draps chez Eve aussi pour nous la totale ☺️ ou draps en coton ou coton percale (pour le confort) labellisés Oekotex pour toute la famille.

Malheureusement, nous avons acheté il y a à peu près 1 an un meuble buffet installé au salon pour mettre notre vaisselle (difficile à trouver à cause de la longueur moins courante) et pensant me tourner vers une bonne marque (Maison du ….) mais il est recouvert de nutricellulose. Je suis convaincue que ce meuble est nocif et est responsable de la fin de toutes nos plantes DÉPOLLUANTES le comble ! Même la plante sous verre offert par un ami après mon accouchement est en train de périr
Je me prépare à me séparer de ce meuble avec hâte (Oust !).

Par contre, c’est vrai que tout cela a un coût car ce n’est pas encore courant sur le marché et les matériaux de qualité ont évidement un coût. C’est également pour cela et par simplicité que nous avons opté pour 2 dressing du géant suédois. Je savais que ça n’était pas le top mais ma fille n’étant pas encore née à l’époque, je me suis dit que les émanations de COV commenceraient à s’évaporer pour partie avant sa naissance.
Pour les petits budgets et même pour tous : acheter des meubles d’occasion c’est le top car les COV sont évaporés au bout de plusieurs années (j’avais lu ça dans un super article pour meubler green la chambre de bébé) et bien sûr pour consommer durable.

Merci de partager avec nous ta demarche et tes recherches ; et également aux personnes qui commentent et partagent leurs conseils et pratiques.

Bonjour!
Merci c’est vraiment très intéressant! Pour le matelas, j’avais fait des recherches assez poussées quand j’ai changé le mien. J’étais assez inquiète au sujet des produits chimiques toxiques utilisés dans les matelas à mémoire de forme et le retardateur de flammes. La marque que tu cites à l’air bien de ce côté là, la certification Oeko-tex est rassurante quand aux produits chimiques utilisés (ce serait encore plus rassurant qu’ils donnent la liste exhaustive des produits chimiques de leur matelas !). De mon côté j’avais opté pour un matelas en latex naturel. C’est onéreux et sans doute un peu moins comfortable, mais ce sont des matelas 100% naturels qui durent 10 à 15 ans.

Bonsoir Elisa, votre article est très intéressant, je m’intéresse aussi à tout ça depuis que nous avons acheté notre maison, pas facile de trouver parfois la composition des meubles… Connaissez vous la marque Blooow c’est une marque française qui a créée des petits pochons remplis de charbons actifs et autres ingrédients naturels capables de capter les COV de l’air intérieur, je n’ai pas encore passer le cap de tester mais j’y songe fortement pour la chambre de mes enfants et la nôtre. J’attends votre article sur les plantes avec impatience. Je vous souhaite une Belle nuit.

Bonjour Marion,
je me permets juste de vous répondre directement. Il n’y a pas de liste des produits chimiques de nos matelas tout simplement parce que nous n’en utilisons pas 🙂 … donc il n’y a rien à lister 😉
Bonne journée.

Bonjour Elisa, ici aussi, on fait la chasse au supreflu. Je suis quand même étonnée que tu aies choisi des palettes pour faire un lit.
Je suis dans le transport, et elles sont traitées soit à chaud, soit au bromure de méthyle (pas top du tout pour la santé !) pour résister aux nuisibles… As tu pensé à cela ? Si elles sont traitées, elles doivent porter un symbole qui ressemble à un épi de blé.
Aussi, même si elles ne sont pas traitées (très rare) elles sont souvent stockés dans des entrepôts et exposées aux produits chimiques….

Coucou Elisa,
On article est super intéressant et me parle beaucoup car mes deux enfants sont asthmatiques +++
Je connais un organisme qui propose des visites gratuites à domicile pour évaluer ton intérieur. N’hésite pas à ma contacter si tu veux les coordonnées.
Par ailleurs, as tu testé les purificateurs d’air? Moi pas pour l’instant…

Merci pour ton partage d’expérience ! J’en parle souvent dans mes articles sur mon site dédié à une décoration éco-responsable et saine, mais je n’ai jamais eu de retour aussi complet qui atteste qu’on en ressent concrètement les effets (je n’ai jamais eu de problème respiratoire et je ne m’entoure que de matières naturelles depuis toujours à vrai dire, donc difficile de réaliser pour moi). Par contre, j’ai déjà entendu parler de réactions allergiques suite à l’acquisition d’un meuble du suédois ! Il y a une vraie prise de conscience de ce côté là, et tant mieux. Encore merci pour ton témoignage !

Bonjour Elisa. Je me demandais si vous n’aviez jamais pensé aux cures ? Ma tante qui a souffert toute sa vie d’asthme gravissime avec nombreux séjours à l’hôpital parfois en état critique et une prise permanente de cortisone a considérablement amélioré son état de fond par deux cures annuelles dans un établissement du sud de la France. Cures prescrites et remboursées par la secu elle n’a que le gîte à ses frais. Peut être à tenter ? Bon courage pour tout !

Quel article intéressant ! Ce sujet est vraiment passionnant. Mais je me demande : quand on achète d’occasion comment savoir si c’est vraiment sain ? Je connais quelques marques responsables etc mais elles paraissent compliqué à trouver en seconde main (du moins vers chez moi, peut être pas à Paris?)

C’est une très belle démarche, qui en effet a un certain prix. Pour ma part, j’essaie de faire mon maximum pour consommer en conscience et le strict nécessaire. Cependant je me retrouve souvent confrontée au même problème : je vis la plupart du temps au dessus de mes moyens. Manger local et bio me reviens plus cher que de remplir un caddy de produits de basse qualité dans une grande surface. Mais la nourriture et ce que l’on s’applique sur la peau est trop importante pour moi alors j’ai décidé de ne pas faire l’impasse là dessus. Je n’achète pas de cosmétiques ; j’ai un mascara et un R.A.L. qui me font de nombreux mois, voire des années.
Je vis dans les bois, dans un petit village au pied du Vercors, dans une grande maison des années 70. Autant dire que les matériaux qui ont été utilisés pour la construction de cette maison ne sont pas sains du tout. Mais étant locataire je ne me vois pas investir dans une peinture écologique afin de repeindre les 140m2 de cette maison.
J’ai aussi visionné le film Minimalist, sur Netflix, et comme toi je suis convaincue par un habitat plus petit et désencombré. C’est pourquoi, même si le cadre dans lequel je vis est féérique, je cherche à changer de maison, pour plus petit, car je n’ai pas besoin de tout cet espace qui est de plus énergivore. C’est un enfer à chauffer, même si les feux de cheminée sont agréables la chaleur est très mal gérée et il fait vite trop chaud et sec et toute la famille se met à tousser.
En bref, c’est effectivement un sujet passionnant. Vivre dans plus petit, avec moins d’objets dans des environnements plus sains.

Les allergies sont une vraie galère, ma mère est une grande allergique et je me souviens d’un jour où sont apparues les oreillers et couettes hypoallergéniques et où on a bazardé toutes les couettes en plumes ; ça a changé beaucoup de choses et l’a énormément soulagée ! Cela demande beaucoup de courage de tout changer chez soi pour lutter contre les poussières … bravo !
Et un petit clin d’oeil : moi aussi j’ai la photo de mes grands-parents dans ma chambre : une photo des années 30. Je crois qu’ ils nous portent et nous montrent le chemin ! ; )

J ai eu beaucoup d asthme depuis5ans finalement un nouveau traitement contre mes allergies m à enfin soulagé je vais bien et peut voyage sans avoir peur d avoir une grosse crise

Juste un petit mot, Marine : les meubles anciens d’occasion que tu peux trouver sur Emmaus ou le boncoin ne dégagent plus de formaldéhyde donc c’est une solution écologique, économique et qui permet de mieux respirer ! ‘après un bon nettoyage évidemment.

Ajouter un commentaire

  • Top Tags