Rubrique beauté. Bien dans mes 40… Parlons cheveux colorés

In du temps pour moi
Scroll this
.
Depuis toujours, c’est cette chevelure indomptable qui me caractérise.
 
Loin d’avoir été simple à gérer, j’ai passé des années à tenter de transformer cette masse bouclée.
 
Tantôt brune, tantôt rousse, tantôt lissée…
 
Après des années d’errance capillaire digne d’une véritable Bridget Jones du cheveu, j’ai enfin réussi à trouver les bons produits, la meilleure façon de les soigner, de les entretenir.
 
J’ai assumé de ne pas pouvoir porter de carré lisse mais d’être l’heureuse propriétaire d’une chevelure blonde bouclée quasi incontrôlable.
 
Mais… à l’instant où je m’acceptais enfin (capillairement parlant), un nouveau problème a surgi : les cheveux blancs!
 
Depuis donc deux ans, je colore mes cheveux afin d’en effacer les premières traces du temps.
 
Celles qui connaissent cette joie ultime des premiers cheveux blancs, savent que c’est loin d’être évident; en effet, ce sont des cheveux différents: plus gros, plus rêches, moins “maîtrisables”, le fait de les colorer y ajoute un problème de sécheresse, parfois accompagné d’un aspect terne.
 
En deux mots, il leur faut des soins ciblés.
 
Cela fait donc un moment que je suis en quête des soins idéaux pour moi.
 
Il y a quelques temps, j’ai eu l’opportunité de faire un bilan complet de l’état de mes cheveux et de mon cuir chevelu dans l’institut René Furterer à Paris. 
 
Après un état diagnostic complet de la nature de mes cheveux, une ordonnance m’a été transmise avec les produits les plus adaptés à mes besoins.
 
C’est la gamme Okara blond pour cheveux blonds naturels ou colorés qui m’a été prescrite.
 
Cette gamme de produits René Furterer est entièrement composée d’ingrédients d’origine naturelle, sans silicone, et propose une vraie notion de soin sur du long terme.
 
Le premier effet est d’ailleurs de ne pas ressortir avec cet effet sec propre aux produits siliconés, une routine sur du long terme est nécessaire afin d’obtenir les résultats escomptés : on ne camoufle pas le problème de sécheresse mais on le traite.
 
Au bout de trois semaines à utiliser cette gamme, j’en aperçois les effets et ce d’une façon durable: là ou mes cheveux redevenaient secs après chaque lavage, ils sont définitivement traités: plus doux, mais aussi plus brillants tout en éliminant cet effet mousseux propre aux cheveux colorés.
 
Je me suis habituée à une utilisation différente : moins de produit, moins de mousse mais plus de temps à stimuler le cuir chevelu ou encore à émulsionner le soin…en deux mots, c’est un effet moins rapide mais définitivement durable.
 
De fait, en plus d’avoir une couleur plus brillante, j’ai également retrouvé une tonicité et une définition de mes boucles qui me permet de me sentir mieux coiffée au quotidien.
 
Vous l’aurez compris, je suis conquise!
 
Après avoir eu l’opportunité d’essayer une multitude de produits grâce au blog, c’est ceux-là qui auront finalement pris leur place définitivement dans la salle de bain.
 
Et si vous êtes vous aussi tentée par le fait d’essayer une gamme OKARA de René Furterer: je vous recommande de suivre avec attention mon compte Instagram dans les jours qui viennent.
 
Je vous embrasse et vous dis à bientôt
 
Elisa
 
Article écrit en collaboration avec René Furterer.

12 Comments

  1. Pas facile de trouver un shampoing adapté et sans choses bizarres à l’intérieur! Tu m’as donné envie de tester cette gamme!
    Belle journée!

  2. J’ai seulement 32 ans et depuis la naissance de ma fille j’ai moi aussi goûté à la joie des cheveux blanc… faites des gosses qu’ils disent

  3. Merci beaucoup, j’adore ces articles beauté consacrés à des femmes de notre âge. J’en aimerais d’avantage.

  4. Merci, j’aime beaucoup cette marque moi aussi. J’ai arrêté depuis longtemps les produits bourrés de silicone.
    Je suis d’accord, c’est chouette d’avoir ce type de thème pour des femmes dans notre tranche d’âge. Merci

  5. Non mais quelle chevelure de rêve! Moi aussi les cheveux blancs se sont invités, je les déteste, pas tellement pour leur couleurs mais pour cette texture si différente et incoiffable.

  6. Enfin des articles beauté et soin avec de belles marques et qui e soient pas destinés à des gamines! Merci!!!!

  7. Merci pour cet article, j’aime beaucoup ces produits et je suis très tentée depuis un moment, par leur expertise en institut.

  8. Ah ben je vais suivre avec attention alors!!! Moi aussi je suis catégorie indomptable!

  9. Merci beaucoup Elisa, c’est vrai que je t’ai demandé souvent ce que tu utilisais pour avoir cet effet: boucle gainée moi c’est plein de frisottis.

  10. L’article qui tombe à point nommé…Ici aussi les cheveux blanc ont malheureusement fait leur apparition. Fuck!!!

  11. Tu m’as donné envie de tester cette gamme. J’ai les cheveux blonds, par encore blancs mais ne serait tarder.
    Bonne soirée Elisa

  12. Moi, ma première mèche blanche, remonte à mes 18 ans après un choc émotionnel et l’apparition de ma maladie de Crohn. Donc, ça va, je suis prête avec mes biceps à les accueillir.

Submit a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *