Etre maman d’un collégien

In Enfants, Humeurs
Scroll this

Mon premier réflexe a été d’écrire : être maman d’un ado…mais finalement nous n’y sommes pas vraiment encore, puisque les âges en teen sont pour dans quelques mois, pourtant avec cette entrée en cinquième, j’ai le sentiment d’avoir plongé dans un nouvel univers, qui me pousse à réinventer ce rôle de mère que je pensais plus ou moins maîtriser…

Au placard, la zone de confort et les idées reçues, me voilà comme une jeune accouchée, équilibriste du quotidien.

En effet, devenir maman d’un collégien, c’est appréhender tout un nouvel univers, mais aussi de nouvelles réactions.

C’est surtout, se trouver une nouvelle place nécessitant à la fois une présence constante et un certain lâché prise: autant dire que ce n’est pas simple du tout!

Bref, je suis en train de réapprendre à devenir mère!!!

Voici pour vous, la liste non exhaustive, de ce que je découvre en tant que maman débutante d’un petit gars de cinquième.

1.Après des années de “maman tu es la plus belle”, j’ai appris à remettre mon ego au placard, en étant celle que l’on jette au coin de la rue 350 m avant le lycée… Tu comprends faudrait pas que les autres te voient…

2. Je ne fais plus jamais assez à manger, je me demande si Jules ne cache pas un régiment de copains sous la table à qui il file toutes ces assiettes pleines.

3. Je ne comprends plus rien, je suis définitivement ringarde: Quoi? je ne vais pas mettre ce sweat gris à capuche, il est horrible! Où est mon autre sweat gris à capuche?

4.J’assiste à des montagnes russes émotionnelles.Parfois tout démarre bien et sans que je sache vraiment pourquoi, la conversation se termine par un “mais de toute manière vous ne comprenez jamais rien!” …Ceci dit, ce n’est pas complètement faux! 

5.Je suis confrontée à un esprit vif, réfléchi et furieusement drôle…Bon parfois ça ricane tout seul sans que je comprenne grand chose, mais laissez moi être positive!

6.J’envisage sérieusement de prendre des actions chez le fabriquant de cire de coiffage pour les cheveux…Et puis comme ça je pourrai passer ces 15 minutes quotidiennes, devant la glace avec mon fils. 

7.Non mais franchement, hier je lui mouchais le nez et aujourd’hui il chausse du 36! Comment c’est possible de chausser du 36 quand on fait 1m20?…Oui bon il ne fait plus 1m20 non plus…Note à moi même, penser à acheter un escabeau pour lui moucher le nez. 

8. Souvent j’ai peur en osant aller le réveiller le matin, alors je prends mon courage à deux mains, et j’envoie l’amoureux à ma place…

9.Au pire, si il n’a pas de bonnes notes au collège, il pourra écrire une thèse sur Minecraft.

10.Et puis, à certains moments encore, il file se blottir dans mes bras et en une seconde, il redevient ce tout petit qui a besoin de réconfort…Chut! je profite.

Allez les parents d’ados, pré ados et collégiens, on se serre les coudes en prenant tout cela avec humour?

On va y arriver!

Je vous embrasse

Elisa

41 Comments

  1. Bonjour Elisa,
    De bon matin, ton article me fait du bien, car il me fait sourire voire même rire.
    Je n’ai pas encore de pré-ado, mais avec mon grand de 8 ans, je vois déjà quelques prémices:
    – quand je le réveille le matin, surtout il ne faut pas que je le fasse 2minutes avant l’heure prévue;
    – je n’ai pas encore droit au “de toute façon, tu ne comprends rien”, mais au fameux “oui, mais…”;
    – pour les notes, je n’avais pas pensé à la thèse sur minecraft. Tu m’as donc rassuré.
    Pour le reste, c’est encore un petit garçon. Ouf: il adore quand je le conduis à l’école (pourtant en élémentaire, on ne fait que le déposer à la grille), il veut que je choisisse ses vêtements (pour le moment, ça l’arrange, ça lui fait ça en moins à faire), il a un appétit de moineau et pourtant il est grand (je ne m’inquiète pas, à l’adolescence au lieu de faire à manger pour 3 quand on est 4, je vais faire à manger pour 6, car il devrait être très grand) et il aime les câlins le soir avant de se coucher.

    Belle journée.

  2. j’ai le même … version fille … effectivement nous devons réapprendre à être maman … et c’est pas drôle tous les jours … ne pas savoir sur quels pieds danser … mais nous sommes des warriors ! nous allons y arriver !! ton post me parle tellement ! merci

  3. j’ai le même … version fille … effectivement nous devons réapprendre à être maman … et c’est pas drôle tous les jours … ne pas savoir sur quels pieds danser … mais nous sommes des warriors ! nous allons y arriver !! ton post me parle tellement ! merci

  4. A 7 ans je dois le deposer au debout de la rue (même si je passe après devant avec la voiture) comme ça il arrive déjà tout seul!!! tellement grand!!! 🙂 🙂 On verra après…. 😉

    Besos

  5. Je prends cette période comme la decouverte du futur adulte qu’il sera. J’accentue les bons côtés qui se dessinent et lève les yeux au ciel quand ça me déplaît…. Chaque promesse tenue est un peu plus de confiance accordée. Et surtout, si il ne se comporte pas comme un enfant, je ne le punis pas comme un enfant… Bonne journée Élisa !

  6. J’ai le même ! entrée en 5ème aussi ! Mais je suis habituée car c’est n°2. Tout ce que tu dis c’est ça !!
    La différence avec toi c’est qu’il chausse du 42 !!!

  7. Être là sans être trop là… voilà notre programme pour ces prochaines années. Disponibilité, discrétion, respect et ouverture d’esprit … à nous d’imaginer un mode d’emploi !

  8. C’est si joli comme message !
    Cette incertitude, cet équilibre précaire, c’est tellement pareil pour lui à priori…
    Il est à ce stade où je me crois plus proche de lui que de toi, et après je regarde mes cousines qui ont le même âge et qui me disent “les pulls en maille c’est so has been” et là, je comprends qu’on est pas de la même génération ^^
    Bref, c’est difficile mais tellement riche comme période !
    Alix
    http://a-tire-d-elle.blogspot.com

  9. J’ai trouvé que le changement avait eu lieu en cinquième. Les sms étaient plus nombreux, les envies de sorties aussi, les relations à la vie, à la mort avec les copines… et le changement corporel
    On a eu cette chance d’avoir une ado facile mais je reste aussi persuadée que nous parents sommes aussi responsables des relations qui vont se nouer entre eux et nous. Il faut accepter de voir grandir notre enfant et accepter qu’il change et ce n’est pas simple…

  10. Même chose avec ma fille de 13 ans qui vient de faire sa rentrée en 4ème. Le pire c’est cette impression (qui n’est pas qu’une impression d’ailleurs) qu’elle a une autre vie que celle que nous partageons avec elle et dans laquelle nous n’avons pas de place.

  11. Éléonore est entrée en 6e hier et déjà c’est trop la honte que maman vienne la chercher à la sortie mais quand même quand ses copines lui ont dit (devant moi) “non mais attend ! ta mère elle fait super jeune, ça pourrait être ta grande soeur !!!!!” j’étais fière comme un paon et mon mec hyper jaloux 🙂
    Ce que je reconnais le plus dans ta liste c’est la montagne russe des émotions, elle a toujours été comme ça ma sensible mais là c’est l’hystérie de joie et 2 secondes après les chutes du Niagara au moindre accro… hum ok on va gérer pas de problème…
    Et elle qui ne mangeait rien, voilà qu’elle me dit qu’elle n’a pas eu assez à manger à la cantine et qui se ressert à la maison ! Mais qui êtes-vous jeune fille ?!
    Bref, on va sortir tout l(humour dont on est capable et ça va aller tranquille posey ! 😉

  12. Merci pour ce billet qui tombe à pic! Mon bébé vient de rentrer au collège, ma petite Lou …. et je suis dépassée. C’est exactement ce que tu décris, je n’ai plus de repères en tant que mère et c’est arrivé du jour au lendemain ou pas loin….
    Je suis passée du stade de maman trop sympa à qui l’on parlait, rigolait à la mère relou qui ne comprend rien…. Bref, c’est pas simple et va falloir s’adapter 😉 belle journée les mamans et les papas pour qui ce n’est pas simple non plus.

  13. Chère maman d’un collégien,
    mon courage ,vous êtes exceptionnelle.
    Je sais que vous êtes lue par des nombreuses mamans passionnées par la pédagogie Montessori et très sensibles à la façon dont on eduque les enfants. Je suis assistante maternelle agréée, diplômée de pédagogie et passionnée par la pédagogie et parentalité positive. Peut être certaines parmi vous sont à la recherche d as’smat qui poura répondre à vos besoins dans la bienveillance .

  14. ahhhh…comme je te comprends! Même si tout ceci est trèès loin pour moi puisque mon grand est désormais en…2nde. Autant te dire qu’il me dépasse d’une tête. Où est passé mon petit bébé??
    Ce que j’ai appris de ces années (et du fait que nous avons survécu jusqu’ici haha):
    – tout change et nous, les parents, on a toujours une longueur de retard (ou deux). Parfois on se demande qui est ce grand être en face de nous. Et pourtant, si je regarde bien, au fond de ses yeux, je vois le même regard que je connaissais si bien quand il était tout petit et je le prenais dans mes bras pour l’allaiter. Et ça me rassure, quand j’ai l’impression que je suis perdue.
    – il ne faut pas prendre les choses au pied de la lettre (haha facile à dire). Un ado (ou préado) ça s’énerve car ça bouillonne à l’intérieur et il faut que ça sorte, et puis ils nous connaissent si bien, et savant oh si bien comment nous blesser pour nous mettre à l’écart. Mais, ça passe comme c’est venu. Alors, il est indispensable d’apprendre à relativiser, aller faire un tour et revenir (physiquement ou mentalement)
    – on se sent vieux, on ne comprend rien ou presque. mais c’est vrai, au fond. Je me sentais ainsi à 15 ans, pas vous? Du coup, on comprend mieux ce qu’on a pu faire passer à ses pauvres parents…Et puis, on apprend tellement!
    – parfois, on ne sait pas quoi répondre parce que tout ce qu’on dit ne va pas. Et bien, peut-être faut-il accepter qu’ils ne veulent pas qu’on leur suggère quoi faire, comme quand ils étaient plus petits, mais juste, qu’on les écoute, et que ça va aller.
    Bon courage à toutes pour cette rentrée

  15. Et attendez l’entrée en 4e…1m70 et pointure 43 ! L’ambiance a vraiment changé à la maison l’an dernier quand ma deuxième est entrée aussi au collège. Il y a vraiment un âge bête ! S’il y a une bêtise à dire, elle viendra forcément des deux grands ! Mais s’il y a une réflexion intelligente à faire, elle viendra des petits !

  16. Bonjour Elisa, je te suis depuis très longtemps mais je ne me suis jamais manifestée, je pense que tu croules bien assez sous les commentaires ! Ceci étant, Maman d’une 14een qui va terminer ses années collège ( hâte, tellement hâte !! elle comme moi !) je me retrouve dans tout ce que tu énonces ( mention spéciale pour ton point 7 avec le mémo de l’escabeau, j’en pleure encore de rire!!!!). Il faut doser, naviguer, déambuler, équilibrer ….. c’est un vrai sport, ils sont féroces et pourtant encore si fragiles . Mais avec un peu d’humour et de patience….
    des bisous – sandrine

  17. Oh la la, je n’ai pas encore d’enfant mais je me souviens de l’ado que j’étais : en colère, TELLEMENT en colère contre tout, tout le temps ; mutique avec mes parents si ce n’est pour lâcher le fameux “de toute façon vous ne comprenez rien !!” ou quelques critiques bien acerbes sur à peu près tout – le repas du soir, l’heure du réveil, l’éducation donnée à ma petite soeur (le pire de tout, je pense… ) et je suis aujourd’hui infiniment reconnaissante envers ma super maman et la considère encore plus comme une wonder woman à la patience sans faille, elle qui a dû supporter mes ascenseurs émotionnels, piques rageuses et crises de larmes pendant 5 ans. Aujourd’hui tout va bien ! Courage à toutes les mamans d’ados, vous faites un super boulot !!

  18. Comme je me retrouve…..
    Et pourtant Louis n’a que 8 ans….
    Le diagnostic “précoce” je refusais de l’entendre par peur d’un effet de mode, mais les années ont passé et il a bien fallut se rendre à l’évidence.
    Alors ce n’est pas facile de voir son enfant encore “petit” parler et se comporter comme un ado…. le ” maman, pas de bisous en public” depuis l’entrée en cp ca fait mal…. je me sens souvent dépassée, lui se sent souvent incompris….
    Merci pour ce bel article!

  19. Oooooh comme j’aime cette conclusion du calin (#yeuxhumides)
    J’adore te lire : tout semble si léger et guilleret, même si chamboulement et adaptation
    Et j’ose le dire, ton texte et ta façon de voir me donne (presque) envie d’arriver dans ces âges-là
    (mais je sais aussi profiter de mon CE2 qui accepte même de me donner la main quand je l’accompagne pour la rentrée !!!!)

    Je t’embrasse !

  20. Version fille chez moi en 4 eme et en effet quelle étape le collège ! Que de changements… On s adapte au jour le jour
    Et mon fils en cm2 adorerait lire la thèse de Jules sur Minecraft
    Belle continuation

  21. Ici, mon grand de douze ans est à fond dans minecraft aussi… Et ses pieds, on en parle? 42 , pointure 42, j’ai halluciné chez le marchand de chaussures samedi. Ceci dit je ne le sens pas encore ADO, il a un univers d’enfant encore, comme si la maison lui permettait de retrouver un cocon. Ses notes sont excellentes mais être au collège n’est pas doux. Il s’est mangé pas mal de réflexions vraiment nulles de la part d’autres garçons du collège l’an dernier…

  22. Ma fille de 14 ans a fait son entrée en seconde cette année .Interne.Cette après-midi ,elle a quartier libre à trainer dans les rues de Rennes avec ses amies.Elle est partie depuis lundi matin et je n’ai qu’une hate c’est d’etre à vendredi soir pour aller la récuperer à la gare.Tout va tellement trop vite.

  23. Quelle jolie déclaration d’amour à ton encore un peu petit mais bientôt si grand garçon 🙂
    Bon courage pour ces nouvelles découvertes dans ton rôle de maman !

  24. Que la force soit avec nous!!! Peu à peu l’autonomie, ça se fait en douceur car pour nous aussi c’est un changement.
    Des bises!
    Marion

  25. Mon dieu comme je me retrouve dans tes paroles.
    Son entrée en 5éme et mes espoirs déchus mon tout petit prématuré n’est plus petit même il commençe aussi à grandir en largeur mais ou on a mis mon anorexique qui ne voulais rien manger.maintenant il mange comme 4.
    Joue pendant des heures à manecraft .
    Mais il y aussi du positif je peux lui piquer ses air jordan et relire avec lui harry potter…
    Bon courage à toutes.

  26. AHHHHH ce bel âge de la “presque” adolescence…..
    Mais rassures toi, comme toujours la solution c’est beaucoup d’Amour et je sais que tu excelles dans ce domaine
    Je t’embrasse fort

  27. Ce qui m’effraie le plus dans ton article c’est que la fille entre en ce2 et qu’elle chausse du 36!!mince alors…bon courage avec l’ado

  28. Oh lala!!mais j’avais tellement besoin de savoir que tous ça je le vis pas toute seule, moi et moi même!!!

    Mais en fait ils se ressemblent tous!
    Hier tout fier il me raconte sa 1ere journée de 5eme, super ambiance entre nous depuis… Au moins 5 jours! Je profite!!! Et d’un cou (j’ai du dire quelque chose, mais quoi?) Il fais la tête! Mais la vrai tête hein!!!

    Ici il chausse du 43! Du 43!!!!! Du 43?!?!?! 6 tailles au dessus de la mienne!!!!

    Le matin il se Remouille les cheveux! Ba oui hein parce qu’il se “réveille avec une touffe t’imagine pas Lucie c’est pas possible!!!!”. Ah ok…

    Il mange après avoir mangé, il mange avant de manger, il mange à 16h, à 18h et re à 19h et à 20h il descend et me dit “j’ai faim!”
    Et dans sa chambre je retrouve des papiers de gâteau, mais je ne sais pas d’où ils sortent (pas de mes placards en tout cas!)

    Il appelle tous ses copains “gros”, “mec”, et pour lui c’est fun! Il dit à tout va “putain”, “merde”, mais pour lui c’est pas des gros mots! “Et puis ça va j’en ai dit que deux! ” (Oui en 3 mots!)

    Sans oublier qu’il claque les portes, les fenêtres et tous ce qui peut se claquer quand il fais sa crise!

    Aller prenons ça avec le sourire! (Mais tu es sur que c’est pas ça la crise d’ado quand meme????? Et c’est quand que ça fini tous au fait!)

  29. Comme je le dis souvent : chaque âge à son charme ….
    Maman de deux filles 15 et 12 ans tu me prends les mots de la bouche.
    Mais finalement quel bonheur de pouvoir vivre ses moments, et merci pour toutes les questions que ces ados nous font nous poser à nous même.

    • Et j’adore te lire, et ce blog un vrai bijoux !
      Merci pour ce partage.

  30. Ah!! Comme il me fait écho ton post! J’ai vécu mon 1er refus de bisou ce midi devant le collège. Quelle classe immense!!
    Quant aux montagnes russes, on y a droit depuis environ 1 an déjà, mais elle monte de plus en plus haut…!
    Oui, rions, c’est ce qu’on a de mieux à faire pour désamorcer ces petites bombes à retardement! Bises

  31. Que c’est bon d’avoir une écoute attentive comme la tienne sur les collégiens, mon grand de 10 ans vient d’entrer en sixième. Il rentre tout seul en patinette et apprécie cette nouvelle autonomie, sous vigilance! Et oui, être maman se construit chaque jour. Bonne rentrée Elisa.

  32. Le sourire de Jules veut tout dire !! il irradie de bonheur!!! Et qu’est ce qu il te ressemble de plus en plus !!!

  33. Tu as de la chance avec ton 36 en 5ème car, ma CM1 chausse du 38 et mon 1èreS du 47 !!!!
    Quant à mon 4ème, il est déjà au 44.
    Ma petite dernière (CE1) est tout à fait raisonnable avec du 32 !!!

    Bises
    Isa

  34. C’est tellement çà ! A la maison, j’ai le même et le grand frère de quinze ans. L’impression qu’on ne dit jamais ce qu’il faut au bon moment, que l’on ne comprends rien, leur besoin d’indépendance et des moments de câlins, que l’on emmagasine avec toujours l’appréhension qu’il n’y en ait plus. Leur dire que l’on est là en cas de besoin et les laisser vivre. Tout en leur rappelant qu’aimer à la maison est toujours d’actualité. J’ai souvent l’impression d’être une équilibriste…

  35. Euh… etre maman.. d un lyçeen…
    Comment est ce possible de chausser du 46?de mesurer 1m86 ? D avoir du poil au menton et une voix aussi grave à meme pas 15 ans??
    Ben je regarde autour de lui… ils sont en seconde et l’assurance que le monde leur appartient.. mon “tout petit” hier etait au college.. je le regarde emue.. il a encore cette gràce et son regard d enfant, mais dejà un certain mystere et un peu de gravité.. du haut de mon 1m58 , je dois me hisser sur la pointe des pieds pour lui remettre en place sa tignasse dans un reflexe de maman au matin du “grand jour” de l entree au lycee.. et c est lui maintenant qui me souleve comme une plume en se marrant “‘ma toute petite maman”!!!!

  36. Mon ado de 4ème à moi chausse du 44 et mesure 1.75 m! ça me fait un choc de me dire que j’ai fabriqué cette grande chose.Ce que j’aime dans cet âge ce sont les moments où il bascule de grand sûr de lui à tout petit qui vient chercher un câlin. Cette période est plutôt sympa finalement. Je redoute plus la prochaine phase de l’adolescence vers 15/16 ans!

Submit a comment