Chère Elisa…je suis redevenue une femme!

In Humeurs

Chère Elisa,

C’est une évidence pour moi, de venir ce soir te raconter.

C’était il y a quelques mois, le couperet est tombé entre le fromage et le dessert… Moi qui pensais bêtement que ce rendez vous au restaurant était une tentative de mon mari pour nous accorder un moment.

Je te quitte.

Alors les oreilles bourdonnantes, j’ai tout écouté, la femme rencontrée au travail, leur amour, son ennui dans notre vie.

Il avait besoin de se consacrer à lui.

Moi qui ne m’était consacrée qu’aux autres pendant tout ce temps j’avais envie de lui dire de partir lui avec son air apitoyé, son amour pour une autre et son égoïsme.

J’ai voulu être forte, digne,  je n’ai rien dit.

Les mois qui ont suivi ont été des coups de poignards, chaque jour répétés, dans mon ego.

Tu sais elle est très sympa la copine de papa, l’air désolé des gens, et lui si beau, si heureux…

J’ai mangé des pizzas en écoutant Bénabar, j’ai eu envie de me pendre.

Ils m’ont dit tu vas voir les semaines où tu n’auras pas tes enfants, tu auras ta vie pour toi.

Mais oui mais je fais quoi de toute cette vie ?

Tous mes amis sont en couple….Alors j’ai fait le ménage, repeint les murs et attendu de longues heures le retour des enfants.

C’est ma copine de bureau Nadine, qui m’a, un jour dit, cela suffit maintenant! Je t’inscris sur un site de rencontre.

J’étais mortifiée. Tout simplement.

F92A3644 F92A3645 F92A3649 F92A3655

Elle a mis une jolie photo et m’a suggéré de me connecter.

Alors cette semaine là, sans les enfants, j’y suis allée. J’ai tout croisé: le maître dominant, le petit jeune qui voulait que je lui donne des ordres, le bellâtre et celui qui trompe sa femme.

Et puis un jour, j’ai commencé à discuter avec Henri, la belle cinquantaine.

J’ai pris plaisir à découvrir ses mots le matin et ses bonne nuit….

Evidemment il a rapidement voulu me rencontrer alors que cela faisait 20 ans que je n’avais pas eu de rendez vous.

Toutes les copines de boulot se sont mises sur le coup: nouvelle robe et brushing chez le coiffeur.

Il te faut aussi de nouveaux dessous!!!! mais non! je ne me déshabillerai jamais devant un homme! et puis je ne vais quand même pas coucher le premier soir!

J’ai passé un dîner magique. Je me suis sentie revivre.

Henri a découvert la jolie lingerie, dès ce soir là.

Cela fait maintenant trois mois…il y a eu Henri et puis d’autres.

Je ne suis pas prête à être amoureuse, en revanche je suis prête à être à nouveau une femme belle et désirable.

Une semaine sur deux, je ne m’occupe que de moi.

Et tu sais quoi Elisa? La dernière fois que j’ai croisé le père de mes enfants, j’ai vu dans son regard le regret de me voir si pétillante, apparemment la vie n’est pas si rose avec la nouvelle.

Merci pour ce blog, pour tes mots et toutes ces vérités.

Vive les femmes!

Vive la quarantaine!

Je t’embrasse Pauline

Merci Pauline, pour tes mots et ton histoire. Vive la vie toujours vive et vive le renouveau!

Elisa

39 Comments

  1. Oh quel joli temoignage. C’est tellement vrai qu’on peut si facilement s’oublier. Et pourtant c’est tellement important de se sentir belle, attirante et de prendre du plaisir. Et même qu’on peut y arriver en couple

  2. L’herbe est plus verte ailleurs … ou pas! Il le regrettera, mais ça fait du bien de savoir qu’on peut se relever et être heureuse après ça! Des bisous Elisa

  3. Merci Pauline et Merci Elisa pour ce billet qui me fait tant de bien et qui me parle temps. Il vient de me quitter il y a 6 mois et je différents toujours autant. J’ai 34 ans et ça fesait 19 ans que l’on était ensemble. Je lui ai tout donné et même changé de boulot pour lui . Aujourd’hui il a de nouveau quelqu’un et cette impression qu’il m’aime toujours. Il continue de m’envoyer des messages. Je suis perdue et sexuellement je n’ai connue que lui. Alors merci pour ce billet qui me donne de l’espoir.

  4. Bonsoir Pauline

    Profite… tu as raison de ne t occuper que de toi, ces petites semaines sont un cadeau finalement, une des choses positives…(que bcp en couple envient…)
    Vive les femmes!!
    Bonne route…

  5. Merci pour ce très joli témoignage qui redonne espoir. Parce qu’il n’y a pas que les quarantenaires de concernées les trentenaires aussi.
    Pas toujours facile de combiner le rôle de maman avec le quotidien et des rencontres. Mais ça fait du bien de lire ce genre de témoignage.

  6. Quel beau témoignage ! J’admire ton courage, ta force. Tu sembles avoir eu une “pulsion de vie” dans les moments difficiles et c’est tellement plaisant de voir quelqu’un redécouvrir qui elle est. 40 ans, l’âge le plus sexy finalement ? 😉

  7. Bravo pour votre nouvelle vie !!!. Encore une histoire qui me fait penser que, dans un couple et avec des enfants (3 pour Moi …), il ne faut rien lâcher, le job, les copines, la séduction, les têtes à têtes et le c. Tout est important pour être forte et épanouie !!!!. Vous retomberez amoureuse …
    Steph

  8. jolie pauline qui se raconte avec une telle douceur… on y devine à peine la colère, la tristesse… tu sembles être une belle personne faite pour la douceur, la générosité alors nul doute que quand tu seras prête l’amour sera là pour te cueillir toute belle que tu es

  9. Ici tout, le monde te dirait “c’est donc un mal pour un bien”. Peut-être, en tout cas, c’est une nouvelle vie, une nouvelle découverte, la votre. Se retrouver. La dernière fois dans une boutique, la vendeuse s’est mise à me raconter son histoire car son patron était en fait son ex-mari avec qui elle avait eu deux enfants. Et elle venait de le quitter. C’était pas facile. Suite à une maladie elle m’a dit avoir pris conscience qu’elle s’occupait beaucoup des autres et qu’elle se mettait de côté depuis trop d’années. Elle avait réalisé qu’elle ne savait même plus ce qu’elle aimait. Elle avait besoin de penser à elle. Votre histoire n’est pas du tout la même mais je pense qu’il est important de prendre soin de soi, de ses envies lorsque l’on est aussi en couple, pour ne pas se perdre en route. Je vous souhaite de vous retrouver libre, joyeuse et épanouie.
    Bonne journée à toutes 😉

  10. Quelle belle histoire Pauline! Merci beaucoup.
    S’aimer suffisamment pour ne plus dépendre du regard de l’homme qu’on aimait, s’aimait suffisamment pour faire des choses sans lui, être heureuse sans lui.
    Ce sentiment de n’être rien et nulle et moche au moment de la séparation, et petit à petit rebondir ..BRAVO. CHAPEAU. Je sais que c’est dur mais on y arrive!! Belle continuation à toi

  11. Henri devait être ravi !!!!!!!

    Trêve de plaisanterie !
    Help !
    On n’est pas une femme épanouie si on ne multiplie pas les aventures via les sites internet ?
    “Je suis redevenue une femme” : – Avant cela, on n’est pas ou plus une femme ?
    Franchement Elisa je ne comprends pas le concept !? On reste fixe sur le cliché : la crise de la quarantaine ?

    • Il s’agit de l’histoire et du ressenti d’une femme., je ne pense pas que le jugement soit le propos de ce billet.

  12. Cette histoire résonne en moi…35 ans, 15 ans de vie commune, 2 tout petits, une maison en construction…et un soir, sans que je ne m’y attende…il me quitte, il ne m’aime plus…
    Passé plusieurs jours en état de choc, j’ai dû faire face, prévoir, organiser, et gérer tout, sans lui… C’était il y a 7 mois.
    Depuis, il a refait sa vie avec la femme qu’il dit aimer…un appartement en ville, les enfants un week-end sur deux…
    Et moi dans tout ça? Passé les premiers week-end seule à m’aliéler dans cette maison neuve, j’ai commencé à vivre, pour moi. Les amis, les soirées à prendre soin de moi, et lui, un ami de très longue date avec qui je partage tous mes moments de libre! Et contre toute attente et même si rien n’est à construire avec lui, je me découvre, je suis une femme!
    Alors, oui, ce n’est pas ce que j’avais prévu… Mais parfois je me dit qu’il a eu raison de me quitter…et que je suis heureuse.

  13. Il faut pas s’oublier, en couple ou pas, mais c’est tellement difficile quand on est mama……. merci pour ce billet!! Il donne à quoi penser

    Besos Elisa et Pauline

  14. Oh comme ce témoignage est beau!!! Merci!!! Et belle journée Pauline et Elisa!!

  15. Je ne suis pas très charitable, mais mon passage préféré est celui où l’ex-mari se rend compte de ce qu’il perd ! L’herbe parait toujours plus verte ailleurs, mais la quotidien est rarement aussi magique qu’on l’imagine…

  16. J’aime beaucoup ce messge, plein de fraîcheur, d’humour, de bienveillance envers soi-même!

  17. Ton article est si touchant ! Je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfant, je n’ai pas vécu 20 ans avec le dernier homme dont je suis tombée amoureuse. Mais il est parti il y a 2 semaines à peine, retourné à sa vie, avec sa famille et sa petite amie (oui, j’étais cette fille, contre ma volonté au départ…). Et c’est affreusement dur, je me sens vide, je n’arrive pas à penser à autre chose, tout me le rappelle. Et le fait de vivre à l’autre bout du monde n’aide pas, les seuls souvenirs que j’ai ici, c’est avec lui. Et ton témoignage, après toutes ces années et tes enfants, je me dis alors que je dois être patiente, ça fera moins mal après tout c’est rien… Merci et bravo, tu es une femme forte et tu es une femme. C’est le plus important ! Henri, d’autres, un autre Henri, peu importe si toi tu te sens bien, c’est ce qui compte non ? Un peu “d’égoïsme” ! <3

  18. Bravo Pauline ! comme je te comprends …La trentaine et une expérience un peu comme la tienne où le bonheur de se retrouver femme et reprendre confiance en soi :-)

  19. tu as bien raison de te “reprendre” en main… bon courage, le meilleur reste à venir.

    Elisa,
    pourra t on avoir “une suite” à toutes ses lettres?
    que deviennent les femmes (et les hommes) qui t’ont écrit après diffusion de leur lettre?
    est ce que ça les aide dans leur période difficile?

  20. J’ai connu la période des rencontres sur Internet après 11 ans avec le père de mon fils. Je me suis fait larguée à la veille de mes 30 ans pour une fille de 18 à peu près. Lors de mes expériences de sites de rencontre, j’étais souvent gênée de plaire sans que ce ne soit réciproque au moment de la rencontre. Le passage du virtuel au réel était pour moi TOUJOURS tellement décevant. Je n’aimais pas faire de la “peine” aux hommes juste pour m’amuser ou me rassurer que je pouvais plaire. J’ai fini par me désinscrire. Puis un jour, j’ai rencontré mon homme via… Facebook. Comme quoi…
    Bon courage à toi Pauline. Je n’ai pas aimé être à ta place, mais je suis contente que tu apprécies ta nouvelle vie et que tu aies pu avoir ta revanche sur ton ex en lui faisant regretter tout ce qu’il avait perdu.

  21. Pauline tu es belle !

    C’est tout ce que j’avais envie de te dire.
    Et merci aussi, merci.

  22. Joli témoignage. Merci Pauline, merci Elisa. La vie est courte, il faut en profiter et donc réussir à vite rebondir même dans les moments les plus difficiles de la vie.

  23. Merci Pauline pour cette jolie histoire qui raisonne tant en moi….pour le moment je suis tellement perdue que je n’aarive pas à y trouver de l’espoir mais peut être qu’un jour….

  24. Cette belle histoire me donne la chair de poule ! C’est incroyable de vie et d’envie. Merci Pauline. Vivent les femmes !

  25. Bonne chance Pauline et que ta nouvelle vie soit belle, aussi belle que toi et aussi agréable à te lire
    Vive l’amour , vive la vie et vive les femmes

  26. Ce qui prouve que le bonheur que l’on donne et que l’on communique aux autres passe d’abord par un épanouissement personnel. Pour être heureux en couple, il faut aussi s’aimer soi-même, se consacrer du temps et avoir des occupations, des passions, des moments…

    Merci Élisa de partager ces histoires de vie avec nous. J’adore cette rubrique et ton blog en général, ta personnalité et ton adorable petite famille.

    Je t’embrasse.

  27. Merci Pauline pour ce témoignage touchant. Merci Elisa pour ton blog! Comme Chachouille, je me demande s’il serait possible d’avoir une suite à ces jolis témoignages? Celui de Matthieu il y a quelque mois m’avait particulièrement émue…

Submit a comment