Chère Elisa…je suis l’autre

In Humeurs

2017-04-10 à 15.20.10

Chère Elisa,

Je suis l’autre, celle à qui l’on donne des noms d’oiseaux, que l’on cache et dont on tait le nom.

Je suis celle des moments volés, des messages et des photos que l’on efface.

Celle qui ne devrait pas exister.

Je suis celle qui déchire la jolie carte postale familiale, celle par qui la faute est arrivée.

Je suis la maîtresse d’un homme marié.

Je pourrais m’appeler Cécile, c’est presque pareil mais dans son téléphone c’est à Pascal qu’il m’a enregistrée; j’ai dix ans de moins que lui.

Certains matins, je me regarde dans la glace et je me dis que je suis un cliché.

Et pourtant…pourtant c’est bien d’amour dont il s’agit.

Lorsque je l’ai connu, il m’a raconté son mariage et tout ce qui n’allait pas.

Il m’a expliqué à quel point, avec moi c’était différent et comme il se sentait revivre.

J’ai su que c’était un homme bien, lorsqu’il m’a dit qu’il ne pouvait pas la quitter tout de suite.

Bien sûr j’ai compris.

Et puis… et puis le temps a passé, les choses se sont installées.

Il ne dort jamais avec moi, regarde sa montre vingt fois et sursaute au moindre sms.

Je n’ose plus demander quand il va la quitter, et si je désespère ou si je deviens trop triste.

Il me serre dans ses bras, me dit qu’il m’aime et je revis.

J’ai trente ans, pas d’enfants, lui en a deux dont il me parle souvent.

Je les imagine tous ensemble, lors de ces longs week ends où je suis toujours seule.

Je suis celle que l’on cache, qui n’a pas lieu d’exister.

Il m’aime à quart temps, entre deux rendez vous,

je me meurs à l’aimer à plein temps

et je rêve, sans y arriver, de le quitter.

Dis moi Elisa que je ne suis pas si terrible.

Merci pour tes mots, ton blog et tes photos

C.

Photo prise lors du shooting avec Ki et La pour la collaboration réalisée avec eux.

36 Comments

  1. Bonjour C,
    Comment vivre un amour qui n’est que ponctuel ? Difficile et tellement triste. On le ressent en te lisant de toutes façons.
    Comme tu le dis, tu es la femme qu’il aime à quart temps
    Pourquoi s’infliger cette souffrance quand peut être tu laisses passer ton bonheur ailleurs ? Est-ce qu’il s’en inquiète de ton bonheur ?
    On mérite tous et toutes quelqu’un qui nous aime à plein temps.

  2. Qui est heureux dans cette histoire ?
    Même s’il quitte un jour sa femme pour toi, d’ici quelques années, tu deviendras probablement celle qui ne lui fait plus d’effet et peut-être une autre (10 ans plus jeune ?) prendra ta place. C’est triste, mais c’est souvent comme ça.
    J’espère bien entendu me tromper et que tu deviendras un jour le seul et grand amour pour le reste de sa vie, mais réfléchis bien toi aussi. Tu n’es pas obligée de subir une situation qui ne te convient pas.
    L’amour passion ne dure pas pour toujours.
    À 30 ans, tu as probablement le recul nécessaire pour le savoir.
    Bon courage.
    Je te souhaite d’être heureuse.

  3. j’ai lu très récemment que quitter quelqu’un c’est abandonner une part de soi… et c’est pour cela que c’est très difficile. il faut accepter que ce qui vibrait, s’émouvait, meure en soi. Elle renaîtra sans doute un jour …. autrement . mais pour l’instant ce que cet homme fait vivre en toi, il faut être prête à le perdre
    aussi entre valses hésitations, j’espère que tu trouveras ton chemin pour que ton bonheur t’épanouisse

  4. Alors oui beaucoup plus facile de se mettre dans la peau de la “legitime” que dans la tienne. Je ne te souhaite pas du courage, tu n’en a pas besoin car tu es amoureuse! Tu as l’air heureuse, avec des doutes certes mais comme dans tous les couples quels qu’ils soient, et c’est bien là essentiel.
    Je te souhaite de t’epanouir dans ta relation c’est tout ce qui compte!

  5. Je n’ai pas de conseil ou quoi que ce soit à te donner, mais écoute la chanson ” un couple normal” de Jeanne Cheral , ça te fera forcément du bien d’entendre parler de ton histoire.

  6. Qui sait ce qui arrivera ? Heureusement, on ne peut guider son cœur avec raison.

    Mais peut-être cette histoire en pointillé est-elle ce dont tu as besoin en ce moment, peut-être n’est-elle qu’un tremplin vers l’évolution de cette histoire, ou un autre amour, rien qu’à toi, cette fois ?

    Quelle que soit la vie que tu choisiras, j’espère que tu mettras ton bonheur au centre de ta vie pour être avec quelqu’un qui te veut du bien.

  7. Non tu n es pas terrible du tout. Il n y a pas a te jeter la pierre. Après tout tu es celibataire, ce n est pas toi qui commet l adultère alors pourquoi c est toujours sur la maitresse que l on tape alors que c est le mari qui trompe ?
    Tu ne le force pas que je sache.
    Et puis un couple c est compliqué, ça a des hauts des bas …
    Peut être qu il la quittera et que vous serez heureux. Peut être qu il ne la quittera jamais et que finalement ce n est qu une mauvaise passe pour eux et qu il retrouverons leur bonheur d antan parce que ça arrive souvent de se tromper de faire des erreurs et de s en sortir dans un couple. Je ne dis as que tu es une erreur mais ça peut être aussi une possibilité auquel quoi toi tu rebondira et rencontrera le vrai grand amour si celui la s’avere ne pas l être.
    Et puis encore une fois tu n es pas ” mauvaise “, tu as ta part de responsabilité, lui aussi évidemment mais elle aussi tu sais . La légitime, sa femme, elle a sa part de responsabilité. Un couple se sont 2 personnes en cause. Alors encore une fois déculpabilise, vis ton histoire et tu verras ou cela te mène …

  8. Ohhhh cela me touche bcp bcp car j ai enfin je pensait avoir des principes puis un jour j ai aussi succomber… lui un beau gosse la trentaine un reunionais qui faisait les sols… RC … un mec qui bossait pour l immeuble ou j habitait on s est croiser et des le debut ce fut un peu fou … fort puis il m a dit marie 2 enf lui aussi son soit disant mal etre… on a franchit l interdit… ca a durer 3 mois on se voyait pendant mes poses dej c etait fou … et bien malgre l enorme malaise en moi. Lui aussi paraissait souffrir. Le w end il etait soit disant en w end peche avec ses potes il etait avec moi … il m a dit vouloir partir quitter sa femme mais le hic voulait direct vivre avec moi je ne voulait pas car pour moi il faut quitter pour soi deja … etre fort et entier dans un malaise je ne voulais pas etre la cause premmiere. Puis j en ai eut marre d imaginer cet homme en famille je partage pas une nuit je lui ai dit de partir et ne jamais revenir j ai bien sur souffert mais je merite mieux je pense que ca… et lui comme si de rien n etait il a l air bien… celle que je plaint le plus c est cette femme qui continu a croire surment que son homme est l homme irreprochable. J ai penser a lui dire mais a quoi bon …faire souffrir … et ca le regarde lui et sa conscience. Plus jamais pour moi. C est sur et c est vraiment vraiment dur a vivre. Courage un jour tu en aura marre c est sur… car je ne pense pas que l on peut vivre comme cela. Voila biz courage

  9. Bonjour C. J’ai vécu la même chose pendant plus de 5 ans, à attendre, à espérer, à désespérer, à aimer mais surtout à souffrir (je m’en rends compte aujourd’hui). Au début c’était “je ne la quitterai pas”, puis “je vais la quitter”. Mais il ne l’a jamais quittée. Tu n’es pas une mauvaise personne, tu as juste peut être fait un mauvais choix. Mais peut on parler de choix en amour…. J’ai un seul conseil à te donner : fuis, prends ton courage à deux mains, tu finiras par ouvrir les yeux. J’ai réussi, ça a été terriblement dur, j’ai beaucoup pleuré, j’ai cru ne plus jamais aimé, ne plus jamais être heureuse…. Mais le temps, les amis, la famille aident à surmonter ces terribles épreuves. Je suis aujourd’hui totalement amoureuse, avec un enfant, et je suis tellement heureuse d’avoir eu un jour la force de me dire STOP, je m’aime, je veux être heureuse et je mérite un bonheur à temps complet. Je te souhaite bon courage, le déclic viendra un jour je t’assure, et tu seras libre d’aimer et d’être aimer tous les jours à 100%. (PS : Imagine qu’il quitte sa femme pour toi, penses tu que tu vivras sereinement votre relation, sachant ce qu’il pourrait refaire….). Je suis désolée d’être peut etre trop tranchée dans mes choix. Je t’indique ce que moi j’ai vécu (et qqs autres amies malgré ce qui m’était arrivé avant, comme quoi, ça arrive à beaucoup de personnes… et dans ce cas là y en n’a pas une plus forte qu’une autre…), le choix t’appartient, laisse faire les choses et tout ira mieux demain….

  10. chère C… j’ai été l’autre moi aussi et tout exactement comme tu le dis… la solitude, le sentiment de n’exister que dans ses messages et ses appels, nos rencontres, et l’exaltation qui va avec… celle de l’interdit et de l’impossible…
    pour moi cela a duré 7 ans… de larmes, de destruction, d’isolement. Il comptait , lui seul, et j’étais prête à tout pour un instant…

    ce qui m’en a sortie? être aidée, prendre conscience de mes attentes (qu’il ne pouvait combler), et me centrer sur un avenir réalisable sans lui.
    mes amies, et une thérapeute ont été mes appuis….

    depuis je suis heureuse et mariée.
    (je l’ai connu à 31 ans…mon mari à 38)

    je te souhaite de te retrouver… TOI…. je t’embrasse.

  11. Chère C. ,

    Protèges-toi…facile à dire, ma meilleure amie a été dans ta position, après des années de souffrances, de questionnements et de torture psychologique, ca y est, il a enfin quitté sa femme. Je ne dis pas ça avec joie parce qu’un couple est détruit et un enfant se retrouve entre deux parents. Mais tromper n’est pas anodin, il y a des failles dans le couple. Soit il est capable de les combler soit il décide d’aller de l’avant. Je ne comprends pas les commentaires qui te dise que s’il peut le faire avec toi il le fera avec une autre.., peut-être juste qu’il t’aime, qu’il s’est trompé une première fois. En tout cas, tu as le droit au bonheur!

  12. Chère C. ,
    Comme je te comprends, comme cela résonne en moi!
    L’attente, l’espoir, l’amour fou à en avoir mal, la patience…toujours!
    J’ai connu tout ça pendant de trop nombreuses années!
    Ce sont maintenant de vieux souvenirs, car ma vie a complètement changé depuis que j’ai rencontré mon mari!
    Mais, comme j’ai souffert… pendant 10 ans avant cela.
    Et j’ai même continué à aimer mon ancien amour, quelque part au fond de mon coeur, pendant plus de 5 ans alors que j’étais installée et mère 4 fois!!
    L’amour en moi a toujours été très fidèle et quand il était à sens unique, j’ai toujours souffert!
    J’ai construit ma vie avec… c’est comme ça que je suis !
    Les conseils ou raisonnements des autres n’y changent rien! Ni même la compassion, car la souffrance est solitaire!
    Mais je pense à toi et te soutiens, afin que tu trouves ta propre raison !
    Bonne chance!
    Céline

  13. Bonjour. Penses-tu à l’autre, la femme légitime ? Aimerais-tu que l’on te fasse vivre une telle épreuve ? Ou à tes enfants ? Pourquoi l’infliger aux autres ? Vous êtes tous les deux coupables dans cette affaire, mais ne sois pas aussi lâche que lui, s’il n’a pas le courage de changer de vie, il faut que cela vienne de toi ! Dans ma culture on dit “Comme tu fais on te fera”, attention, la roue tourne, un jour tu seras peut-être toi aussi l’épouse trompée et là, tu comprendras. Courage.

  14. non tu n’es pas “terrible” juste une femme amoureuse en souffrance. Finalement lui est égoïste en prenant le bonheur de part et d’autre.
    peut être qu’il ne fera jamais le pas de quitter sa femme au risque de briser sa famille, même s’il t’aime et n’est plus heureux avec sa femme. ça doit demander un certain courage avec le risque de perdre la garde de ses enfants…
    Alors VIS et sois égoïste toi aussi…
    n’attends pas perpétuellement, tu mérites aussi d’avoir TA famille

  15. Le cœur a ses raisons . Tu n’es pas terrible et tu n’es pas en tort . Tu es amoureuse.
    Il faut lui parler de tes attentes . Personnellement, a ta place , je lui lancerai un ultimatum.
    Je pense qu’il est en âge et qu’il est temps pour lui de faire son choix . Avec les conséquences que cela implique pour lui .
    J’espère sincèrement qu’il te suivra. Et s’il ne te suit pas alors, entoure toi de tes proches et rebondit. Coupe les ponts et tourne toi vers l’avenir.

  16. J’ai été l’autre, pendant quatre longues années, une éternité. Quatre années aveuglée, humiliée, bafouée, et follement amoureuse. Quatre années de promesses non tenues, quatre années pendant lesquelles, chaque fois que prise d’une conscience subite de la situation j’essayais de fuir, il me rattrapait en faisant peser sur moi la culpabilité. Quatre années pendant lesquelles il inversait les rôles, quatre années à mettre en avant ces deux enfants pour justifier sa lâcheté. Et puis il est arrivé, celui qui m’a serré si fort qu’il a recollé tous les morceaux (parce que ces quatre années avaient laissé des traces). Et c’est l’homme de ma vie, l’homme d’une vie, le père de mes quatre enfants, mon amoureux, mon amour…. (J’avais 29 ans quand j’ai choisi l’autre voie, lorsque mon mari m’a littéralement sauvée d’une relation destructrice et sans issue….). Alors fuis, envole toi vers d’autres horizons, la vie commence tout juste.

  17. Alors non, tu n’es pas terrible, et pourtant j’ai été trompée (et j’ai donné des noms d’oiseaux à”l’autre”). Mais aujourd’hui, j’ai quitté cet homme, il est avec cette “autre”, et elle n’a pas confiance en lui. Comment faire autrement ? Elle sait qu’il est capable de tromper, elle a été sa complice dans le mensonge, aujourd’hui la confiance est impossible… Je ne te souhaite pas la même chose, mais pose toi la question : S’il quitte sa femme, es tu prête à lui faire entière confiance ? Es tu prête a rencontrer ses enfants ? Je te souhaite beaucoup de force.

  18. Tu es amoureuse et non coupable, terrible ou que sais-je! Dans la vie l’amour c’est centrale. Je ne te juge pas. Je ne te dis pas de le quitter. Je ne te dis pas qu’il ne quittera jamais sa femme. Je te dis juste de penser à toi!

  19. Cette situation, enfin ta situation, est très difficile… Car comme tu le dis, il ne t’aime qu’a quart temps. Que ce doit être dur de ne pas partager des week-ends, des vacances… Avec lui.
    On sent tellement ce malaise dans ton texte que… je crois que tu es sur la bonne voie… Celle qui te dit trace ta route et ne te retourne pas. Ou retourne toi seulement s’il le mérite!
    Bon courage pour ton cheminement, la vie est courte.

  20. je suis maman de 3 enfants j’ai 40 ans quand je lis ca je suis entre tristesse et énervement….Je ne t’en veux pas d’être sa maîtresse mais franchement penses tu sincèrement qu’il va quitter sa femme et que justement ce qu’il recherche en toi c’est justement une maîtresse et pas plus….Oui la vie maritale le quotidien c’est pas toujours glamour mais je trouve ca trop simple ces hommes qui vont voir ailleurs et chercher surtout du plaisir charnel il ne faut pas se mentir car Madame “la légitime” fait défaut à ses yeux .C’est marrant comme on semble décôter dès que l’on à des enfants mais ces messieurs sont quand même bien contents de nous trouver pour les élever, se lever la nuit à leur place pendant qu’ils se reposent, faire la cuisine le ménage et toute l’intendance et trouver encore la force dans une journée quand ils rentrent d’être une femme à leurs yeux….Forcément quand dans des journées de 24h et que l’on doit y caser l’équivalent de 48h le soir la libido n’est pas toujours au rendez vous….Mais c’est quoi l’amour c’est s’envoyer en l’air comme à 20 ans et assouvir ses moindres désirs ou s’accompagner tout simplement avec les travers de la vie au dessus de nous….Sincèrement ce monsieur si il t’aime et bien qu’il abandonne sa femme mais dire qu’il ne la quitte pas pour lui rendre service c’est très moyen ca porte un nom “Lacheté” vis à vis d’elle et de toi aussi…Tu es bien gentille de l’attendre penses tu qu’il te fera un enfant moi je pense que le problème c’est que si vous en avez un il prendra sûrement ses jambes à son coup et ira de nouveau chercher une maîtresse pour lui faire oublier son dure quotidien (pauvre chouchou).Ma sœur à été la maîtresse d’un homme marié pendant plus de 10 ans elle à eu un enfant et pile à ce moment il l’à quitté et jamais il à quitté sa femme….Il te prend ta vie et celle de sa femme qui connement pense que c’est un mec bien….Il y à un dicton “choisir c’est se privé” et c’est tellement vrai…Je n’ai rien contre toi tu es une femme qui recherche l’amour et c’est juste normal de vouloir aimer et être aimé mais ouvres les yeux tu es sa petite chose et c’est trop facile ainsi de te sauter(désolé d’être crue mais que t’offre t il d’autre et qu’attend t il de toi hein??? )et puis retourner voir sa famille comme si de rien n’était. Je serais incapable de jouer double jeu si un jour je rencontrais un autre homme je ne jouerai pas c’est souvent la différence entre homme et femme. Tu sais j’ai envie de te dire de foutre un grand coup de pied dans cette histoire et mettre les choses à plat parce que en attendant j’entends bien ta souffrance et sa femme tu sais ne doit pas être dupe non plus car à force de ne pas vouoir le déranger toi tu subis après c’est une question de choix est ce que cette place te convient ou veux tu exister pleinement…Je pense que si tu lui mettais un ultimatum votre histoire ne serait plus lui ca lui va très bien ainsi (tu m’étonnes!!!).Il à l’agent, le beurre la crémière et l’exploitation pourquoi changer mais toi la vrai question c’est tu veux quoi?

  21. Je ne pense pas que tu sois une mauvaise personne. Moi aussi, jeune, j’ai fait des choses que je ne referais pas aujourd’hui, tout cela au nom de ce que je croyais être de l’amour. Parce que je pensais que l’amour devait être fou, qu’il faisait souffrir, qu’il comportait de faire des sacrifices et de mépriser tout ce qui lui faisait obstacle. Aujourd’hui, c’est une vision de l’amour qui ne me convient plus. Je pense qu’il doit reposer fortement sur l’estime, sur le respect de soi et de l’autre, et notamment des autres femmes, même de la “rivale”, même de cette femme qu’il te dépeint peut-être sous d’horribles couleurs, mais qu’il ne veut pourtant pas quitter. Pourras-tu assumer qu’il se sépare d’elle, de la rencontrer, de rencontrer ses enfants, dont tu seras la belle-mère détestée (je suis désolée, mais c’est souvent la réalité) ? Pourras-tu l’estimer et t’estimer ?
    Je ne peux pas dire grand-chose de plus : j’ai vu une jeune femme dans cette situation, sortir de trois ans de relation vidée et détruite (le gars s’est avéré un manipulateur, genre ce que décrit Mamanlouve), j’ai vu ma belle-mère filer le parfait amour avec son amant qui avait quitté femme et enfants (sur un champ de ruines certes, mais ça ne semblait pas trop les inquiéter). Chaque situation est différente…
    Maintenant, sans rapport aucun, tu écris magnifiquement : est-ce que tu exploites ce talent pendant tous tes WE solitaires ?

  22. Bonjour C
    J’ai été la “légitime”. Celle que l’on trompe après plus d’une dizaine d’années ensemble et un joli bébé. J’ai été celle qui s’en va. Parce que il me disait vouloir me reconquérir mais il continuait à la voir. J’ai eu le coeur en miettes oui, mais au fond je savais. Je l’ai quitté parce qu’il me trompait. Mais je suis certaine qu’il a dit à “l’autre” que c’est lui qui était parti. Un menteur est un menteur. S’il ment à l’une, bien sûr qu’il ment aussi à l’autre. Il s’embrouille même souvent. J’ai découvert a posteriori qu’il m’avait déjà trompé auparavant. Je suis sûre qu’il a dit à “l’autre” que c’était la 1ère fois, qu’avec elle c’était de l’amour. Un menteur est un menteur, et il le restera. Est-ce que tu entends cette petite voix? la toute petite qui te dit que tu ne mérites pas cela? Alors fuis. Parce que la vie est courte. Et l’amour n’est pas une souffrance. L’amour c’est joli et ça nous rend vivant.

  23. Bonsoir C.

    Oh. J’ai été l’autre, en quelque sorte..
    Sauf que lui n’avait personne, et ne voulait pas quitter ses amis pour moi. Ensemble/pas ensemble. Je n’ai jamais été l’amie, ni l’amoureuse. Mais quand même celle pour qui il était prêt à tout quitter (grands et longs voyages à l’étranger pour le travail).
    Je n’ai jamais eu le droit de parler de qui que ce soit, pendant que lui se tapait trois personnes en un soir. Je n’ai jamais été présentée à ses amis, ou rarement, considérée comme une pauvre merde, moi, celle qui vient d’un milieu classique-tout comme lui- contre eux, ceux qui viennent d’un milieu plus qu’aisé (prétentieux au possible, il est devenu pareil, ne portant pourtant pas les mêmes bagages). Je n’ai jamais eu le droit aux sorties, que ce soit faire un tour, aller boire un verre, ou partir en week-end, non, je n’étais pas assez bien, mais pourtant il me disait tout le contraire.
    Sa précieuse ridicule.
    Telle que j’étais.
    Et comme vous, j’ai rêvé de partir, je me disais que ça aller lui passer, que le temps ferait son travail.
    Lui n’était pas marié à une femme, n’avait pas deux enfants, mais était marié à ses amis. Qu’il considérait davantage de moi, et me le disait.
    Ca m’a pris du temps. Je n’ai pas écouté les autres, qui me conseillaient pourtant de partir, j’ai laissé mon cœur se frayer un chemin vers la raison. Ca m’a fait mal. Mal de me dire que ça me faisait un bien fou. D’avoir enfin pris mon courage à deux mains et d’être redevenue Moi. Moi. Seule, sans lui. Pas sa précieuse ridicule. Moi. Ma précieuse.
    Et un jour j’ai lu: ne cherchez pas, le bonheur est juste sous vos yeux.
    Et il était là.
    Aujourd’hui j’ai Mon Amoureux, et Notre enfant.
    Et je suis heureuse.

    Je vous souhaite cela. Quelle que soit l’issue de votre relation, vous méritez cela comme chacun: le bonheur.
    Et seule vous pouvez le déterminer.
    Bien à vous.
    M.

  24. Chère C…

    Deux fois de suite j’ai été dans ton cas, la première fois j’ai attendu 8 ans… la deuxième fois… je ne cherchais pas cela mais on ne choisit que pas de tomber amoureuse, on ne choisit pas ses sentiments… les mauvais commentaires sur toi sont ceux aussi de femmes trompées, humiliées car cela fait mal mais je pense aussi que dans un couple Si ca va pas il faut parler…peut être que je le serai un jour aussi trompée mais si on est pas bien dans son couple on voit ailleurs… forcément… pour voir si la vie est plus belle ailleurs… peut être que tu vas souffrir Si ce n’est pas le bon… ( mais Si tu veux je serai la…) mais peut être aussi que ton amour revivra un nouvel amour et sera sauvé d’un amour Si compliqué, et mon mari maintenant m’a dit qu’il a failli se tuer parce que rien n’allait… alors maintenant il a perdu de vue des deux premiers enfants qui n’ont pas compris mais il est en vie…. alors vis ta vie ma belle et même s’il n’est pas avec toi tu auras tout fait… pour votre amour… nous sommes heureux, parent d’une princesse… je t’envoie du courage….

  25. Chère C, je suis un homme qui a connu la situation de ton amoureux. Je sais que ta situation n’est pas facile.
    Pour ma part, je n’étais pas heureux dans ma vie et la rencontre avec une femme m’a sauvé. La situation de ton amoureux n’est pas simple non plus, il doit trouver le courage de choisir, et peut être de perdre beaucoup de chose, mais de gagner le bonheur. C’est un pari qu’il doit faire sur l’avenir.
    Moi, j’ai choisi, j’ai peut-être perdu quelques biens matériels, mais j’ai gagné le bonheur avec cette femme que j’ai épousé. Ca a été dur, mais ça valait le coup.
    Je te souhaite tout le courage du monde pour la suite, et aussi une immensité de bonheur avec l’homme qui aura le courage de te choisir.

  26. Je ne crois qu’il n’y a pas vraiment de leçon à donner à cette jeune femme. L’amour ne prévient pas. Et si la tentation finit par être consommée, c’est qu’il y avait une attirance incontestable, et dès lors, c’est le couple qu’il faut remettre en question. On ne couche pas avec une autre quand on est toujours amoureux. Si l’on aime, juste, sans l’effusion et le transport, là oui, il arrive plus souvent d’aller voir ailleurs. Mais en définitive, si ça ne fait pas souffrir la femme, si elle n’apprend jamais, à quoi bon se retenir ? Si cela apaise les tensions d’une manière ou d’une autre ? Le soucis c’est quand Cécile, elle, tombe amoureuse, et vit, une sorte de punition. La torture qui dure trois heures à compter les minutes, suivie de la tristesse que tout cela soit fini, et de la nostalgie d’être la troisième roue du carrosse.

    Quand il y a plus de souffrance que de plaisir, alors l’amour est vain. Cécile, lâche prise et va-t-en!

  27. Moi, je suis l’enfant … de la légitime, quittée pour la maîtresse. Cela fait 20 ans maintenant et j’avais 16 ans à l”époque. Mon père et celle qui est devenue ma belle-mère s’aiment toujours profondément. Heureusement … Je crois que je n’ai trouvé la force de passer au dessus de toute la souffrance que parce que cette histoire l’a rendu vraiment heureux. Il y a 20 ans, quand la vérité a éclaté, mon frère et moi leurs en avons voulu TELLEMENT pour les mensonges, pour la destruction de notre famille mais aussi pour la souffrance infligée à ma mère, souffrance que nous avions à gérer seuls puisque lui était parti. Effectivement, la “maîtresse” a porté un certains nombre de noms d’oiseaux … On dit souvent que les divorces ne concernent pas les enfants, que ceux sont des choix d’adultes. C’est vrai mais pourtant la vie des enfants est tout autant bouleversée. Il a fallu que le temps fasse son oeuvre – plusieurs années … – pour que les relations s’apaisent vraiment même si nous avons toujours continué à voir notre papa. Il a aussi fallu des trésors de patience à notre belle-mère pour encaisser les comportements de 2 ados blessés. Aujourd’hui, je peux enfin dire que j’aime mon père aussi fort qu’avant même si plus jamais je ne poserai sur lui ce regard si plein de confiance que j’avais il y a 20 ans. Au delà de cet homme, il te faut donc être bien consciente de ce que vos choix impliqueront. N’entends surtout pas ça comme une menace mais plutôt comme un conseil : il va vous falloir être très solides pour encaisser les réactions éventuelles parce que vous avez bien évidemment le droit de vivre cet amour mais qu’il dit des choses de vous avec lesquelles il faudra compter.

  28. Il y a six ans, j’étais l’autre et je me suis mariée il y a deux ans avec l’homme de toute ma vie qui a tout laissé pour moi. Ne tiens pas compte des commentaires réactionnaires et vis ta vie, les situations des hommes mariés sont très compliquées car les enjeux lors des divorces sont terribles pour eux. Une future divorcée peut devenir féroce et si haineuse que certains peuvent réfléchir à deux fois avant de TOUT perdre. Ta situation n’est pas simple mais chaque instant , je l’imagine est magique. Ne laisse pas tomber, toi seule sait si cet homme t’aime ou pas. Toutes les histoires sont différentes, je ne t’apporterai aucun conseil à part celui d’oublier le regard des autres et le qu’en dira t’on.

  29. Bonjour jolie jeune femme,
    J’ai 32 ans un mari que j’aime depuis mes 19 ans nous avons vécu ensemble et donc partagé énormément d’épreuves compliquées. On en est sorti plus fort à chaque fois grâce à la présence physique de l’autre ainsi que la communication sans regarder le temps qui passe. Car entre nous le temps les problèmes n’existent pas. Jolie jeune femme on va te donner un million de conseils sur cette situation que tu vis. Je ne pourrais pas te dire autre chose que
    Tu es une femme forte et courageuse, tu vas affronter la discussion que tu redoutes sans penser à ce qu’il va se passer. Je te dis cela car tu souffres et la souffrance fini par nous rendre malade. J’ai eu une maladie très grave il y a deux ans j’en suis presque guérie mais j’ai fait aussi des modifications tant professionnelles que famille et amis.
    La peur te fait reculer mais tu es une guerrière et tu dois affronter cette situation. Je compte sur toi.
    Belle journée
    Charlotte

  30. Chère “Crise de la quarantaine”, ou cher “Pascal”, puisque tu en as davantage l’habitude, je te trouve décidément incroyablement égoïste de chercher à te faire réconforter comme le ferait une enfant frustrée de n’avoir pas assez de son gâteau préféré, dans la mesure où ce gâteau tu l’as volé, car il ne t’appartenait pas.
    Le terme appartenir te choque, je m’en doute, et pourtant, lorsque l’on construit sa vie avec une femme, et que l’on fonde une famille avec plus encore, on se donne à elle autant qu’il est possible de le faire.
    Cet homme, donc, ne t’appartenait pas, je le répète, et l’amour que tu proclames ne t’excuse en rien.
    Et vous, mesdames qui considérez le contraire, seriez certainement scandalisées si quelqu’un se permettait de vous enlever votre bien le plus cher simplement parce qu’il lui plaît et qu’il le veut !
    Cette fille ne fait pourtant rien de moins, est sa souffrance est, de fait, une bien douce punition…
    Cette épouse est à plaindre, ces enfants sont à plaindre également, mais toi qui te nommes bien pudiquement l’autre, je ne te plains assurément pas…

  31. Chère “Crise de la quarantaine”, ou “Pascal”, si tu en as davantage l’habitude, je te trouve décidément incroyablement égoïste de chercher à te faire réconforter comme le ferait une gamine frustrée de n’avoir pas assez de son gâteau préféré, dans la mesure où ce gâteau tu l’as volé, car il ne t’appartenait pas.
    Le terme appartenir te choque, je m’en doute, et pourtant, lorsque l’on construit sa vie avec une femme, et que l’on fonde une famille avec plus encore, on se donne à elle autant qu’il est possible de le faire (et si on ne l’aime plus, on ne la trompe pas mais on la quitte).
    Cet homme, donc, ne t’appartenait pas, je le répète, et les sentiments que tu proclames ne t’excusent en rien.
    Et vous, mesdames qui considérez le contraire, seriez certainement les premières à être scandalisées si quelqu’un se permettait de vous enlever votre “bien” le plus cher simplement parce qu’il lui plaît et qu’il le veut !
    Cette fille ne fait pourtant rien de moins, est sa souffrance est, de fait, une bien douce punition…
    Cette épouse est à plaindre, ces enfants sont à plaindre également, mais toi, l’autre, comme tu te nommes bien pudiquement, je ne te plains assurément pas !

  32. Bonsoir C,
    Je peux comprendre dans quelle situation difficile tu es. Moi je suis l’enfant de la femme trompée, et aussi l’amie d’une femme quittée pour une autre.
    Mais finalement mon expérience ne t’apportera pas grand chose, tant chaque histoire d’amour est différente. Et ce que j’ai vu de ces deux femmes à 20 ans d’écart ne sera pas représentatif de ton couple à toi. La morale, les autres, la culpabilité que l’on porte, la peur qu’il ne l’a quitte pas, la peur qu’il la quitte et que ce ne soit peut être pas à la hauteur de ce que tu attendais, toutes ces interrogations il n’y a que toi qui peut y répondre avec lui. A toi de voir ce que tu peux encore accepter, ou pas. Et si tu souhaites attendre encore parce que tu l’aimes et que tu ne peux pas le quitter maintenant, alors reste avec lui mais essaye de profiter un maximum de ces moments avec lui. On dit parfois qu’il vaut mieux avoir des remords que des regrets, alors ose. Permets toi si tu peux d’être aussi heureuse quand il n’est pas là. Sors, vois des gens, fais ta vie au maximum. Les choses se feront quand tu sentiras qu’il fait le faire. Tu n’es pas si terrible. Tu n’es pas responsable de ce couple qui s’effrite. Tu mérites juste comme tout le monde d’être heureuse. Prends soin de toi là où lui ne le fais pas. Surtout prends soin de toi. Car qu’il quitte sa femme pour toi ou qu’il te quitte il te faudra de la force pour faire face à cette nouvelle étape de votre couple.

  33. Que vous dire jeune femme ? Le bonheur c’est d’être heureux, vous ne paraissez pas être heureuse. Cela est-il votre désir de bonheur, attendre encore attendre, des instants volés. Cela ressemble plus à de la souffrance que du bonheur. Vous devez être maitresse de votre vie, cela ne dépend que de vous : vous le valez bien !!!! Donc choisissez vous, si votre partenaire n’en est pas capable. Bon courage pour affronter ces épeuves

  34. Bonjour,que dire à part que cette situation risque d’amener de la souffrance pour tout le monde..c’est triste..

  35. J’ai été l’autre moi aussi, nous sommes nombreuses! J’ai eu si peur qu’il ne la (les) quitte jamais. Je me suis sentie si seule. J’ai pleuré, menacé de tout arrêter, transigé. Et puis au bout d’un peu plus d’un an il l’a quittée. Ca fait trois ans. Nous sommes très très heureux. Ce que je regrette, c’est de m’être beaucoup isolée cette année-là, et le seul conseil que je me permets de te donner est de tenter de ne pas le faire. Après chaque situation est différente et toutes celles et ceux qui sont dans le jugement (de toi, de lui ou encore d’elle) ont encore beaucoup à apprendre. Je finirai en répondant à celles qui disent : ce qu’il a fait une fois, il pourra le refaire. Certes. Mais qui peut avoir la certitude absolue que celui ou celle qu’on aime nous aimera toujours. Mais aussi qu’on l’aimera toujours! Une fois encore, soyons humble, tout peut arriver. Ni aimer, ni ne plus aimer ne sont un crime. Je me dis que quand on quitte ses certitudes présomptueuses, ses schémas préétablis on est aussi plus forte et fort pour affronter tout ce qui peut arriver. Peut-être qu’un jour on ne s’aimera plus, mais pour l’instant on vit un amoyr merveilleux et si un jour c’est fini on se détruira peut-être moins d’avoir su qu’il pouvait finir. (et même pour les enfants, n’est-ce pas moins dur de voir ses parents se séparer si on n’a pas faitdu couple parental la citadelle indestructible, l’unique modèle qui vaille?). Je t’embrasse

  36. S’il ne fait rien, il te faudra le quitter, pour te préserver et ne pas toujours vivre en pensant que tu es l’autre.
    Tu es toi, pas l’autre.
    Et toi aussi tu à le droit d’être heureuse tous les jours, à tous moments !

Submit a comment