Chère Elisa…”il ne faut pas de tout pour faire un monde, il faut du bonheur et rien d’autre”

In Humeurs
Scroll this

47 Comments

  1. “C’est à partir de toi que j’ai dit oui au monde.”
    Paul Eluard

    Oh Morgane, je suis émue en te lisant ; mon grand a fêté ses 17 ans hier, quand ta maman aurait du fêter ses 63 ans avec vous. Mon père est mort il y a 3 ans exactement et je ne réalise toujours pas vraiment ce que c’est de ne plus avoir de parent. Il est des choses auxquelles on ne s’habitue pas mais avec lesquelles on apprend à vivre. Et quand je regarde mes garçons rire, je me dis qu’être un maillon de cette chaîne, pouvoir transmettre la vie est ce qui pouvait m’arriver de plus beau.

    Merci de nous avoir parlé d’elle, de l’avoir fait vivre encore dans tes mots, avec une infinie douceur. <3

    • Bonjour Daphné, je sais que je réponds un peu tard mais merci pour tes mots. Il était vraiment fort ce Paul Eluard !
      Tu a 1000x raison, être un maillon de cette chaîne, c’est déjà fantastique !
      belle journée
      Morgane

  2. Bonsoir,

    C’est la première fois que j’écris un commentaire ici, alors que je lis le blog depuis un an.
    J’ai 18 ans, et j’ai perdu ma mère lorsque j’en avait 16. Mais peu importe l’âge ou les circonstances (ma chère maman s’est battue 3 ans contre une petite fleur noire qui poussait dans son cerveau), la mort d’une mère est douloureuse, toujours. Elle fait mal; et donne envie de crier fort dans la nuit, de hurler même.
    C’est normal d’avoir peur, d’avoir peur de l’accepter, et que tout s’efface avec. Mais, du haut de mes 18 ans, je peux te promettre quelque chose : rien ne partira, tout restera au fond de ton coeur et de ton esprit. Et des fois, ça sortira, il ne faut jamais refuser de pleurer, ou de rire : ta maman, elle veut que tu vives, quoi qu’il arrive.

    Sois heureuse, je te le souhaite.

    Je te promets qu’on finit par accepter et même qu’on s’habitue,

    Je t’embrasse, et de souhaite toute la légèreté du monde en ce moment difficile.

    Margot

    PS : Moi par exemple, quand j’écoute “Dis quand reviendras tu” de Barbara, je pleure, surtout quand en même temps je regarde le ciel bleu au dessus de ma tête. Et ces pleurs sont souvent un mélange de joie et de tristesse : la joie d’avoir eu une maman formidable aux yeux bleus et à l’odeur de vanille, et la tristesse de ne plus pouvoir lui poser de questions, de ne plus pouvoir la serrer fort dans mes bras.

    • Bonjour Margot,
      je réponds un peu tard mais merci pour tes mots, et désolée pour ta maman …
      Moi aussi Dis quand reviendras-tu m’a toujours fait pleurer !!! depuis bien longtemps déjà… il y a des chansons comme ça ! Et maintenant pour maman c’est Partir avant les autres de Balavoine, car c’est une chanson qu’elle aimait bien et qu’on a mis pour sa crémation.
      Belle journée !

  3. Comme je te comprend Morgane , je t envoie toute ma tendresse , pense toujours aux bons partagés avec ta maman, moi ça m a beaucoup aide

  4. Tendres pensées chère Morgane, je connais ce vide et ces anniversaires non partagés, ces moments où l’on a juste besoin d’entre un oui quand on appel maman, ce chagrin inconsolable avec lequel on apprends à vivre, je te souhaite de tout cœur de réapprendre à vivre sans celle qui t’as donné la vie, et crois moi on y arrive …difficilement mais on y arrive et puis l’on se doit de continuer d’être heureux pour elles, car c’est ce pourquoi elles ont toujours œuvré.
    Doux baisers à toutes les mamans ou qu’elles soient.

    • Merci Rocha pour tes pensées. En effet le chagrin est inconsolable mais la vie est belle ! Belle journée

  5. C’est tellement dur de continuer à vivre avec cette place vide. Je te souhaite beaucoup de force de courage et d’amour Morgane. C’est dans les épreuves qu’on decouvre en nous des ressources insoupçonnées. Je t’envoie des bises

  6. Chère Morgane, ton texte est émouvant, et je ressens la tristesse et le manque que tu dois avoir. J’ai toujours ma maman mais j’ai perdu mon papa il y a 11 ans. Bien trop tôt… il avait 54 ans. Je pense souvent à lui, et je sais qu’il aurait voulu que nous continuions d’avancer, de vivre tout simplement.
    Je te souhaite plein de courage pour cette épreuve difficile.

  7. Très touchée… Peu d’autres mots. Oui, pour Paul Eluard, et sans doute pour des tas d’autres choses, ta maman avait raison. C’est un tendre portrait que tu fais d’elle. Très ému, et émouvant.
    Merci, Elisa, d’ouvrir une fenêtre ici, que je lis toujours silencieusement, mais toujours aussi émue.

  8. Magnifique, émouvant et touchant. Chère Morgane, je t’envoie mes ondes les plus positives, bien à toi, Marine♥

  9. Mon père est mort il y a 11 ans et dans mon Coeur c était hier….Il est partit alors au il allait être en retraite lui qui l attendait tant….Il est partit avant que je devienne maman et depuis j ai mis au monde 3 petits garçons….Lui qui rêvait tant d avoir un fils et qui n’a eu “que” des filles…Ca fait mal c’est comme celá….C est dur mais c est le cour normal de la vie…

    • Merci Céline pour tes pensées. Et tendresse pour ton papa… La vie doit continuer de plus belle 🙂
      belle journée

  10. une douce et belle parole sur ta maman
    parler de nos absents est la plus belle chose
    moi j’aime parler de mes parents, décédés tous les 2… trop vite !
    et à mon anniversaire ….. je m’offre toujours quelque chose de personnel en leur nom
    à chacun de trouver comment les rendre encore & toujours présent dans notre histoire

    • Merci Agnès pour tes petits mots. C’est une chouette idée ce petit cadeau “de leur part” ! Belle journée

  11. Tes mots résonnent particulièrement en moi, j’ai perdu mon papa il y a 3 mois, j’étais là auprès de lui mais je n’ai pu lui dire aurevoir comme je l’aurais souhaité.
    Je te souhaite beaucoup de courage, tu verras que tes enfants t’aideront à surmonter cette épreuve, tu puiseras en eux l’énergie nécessaire pour avancer, continuer à sourire et rire malgré la douleur, la tristesse et le manque. Des bisous à toi

    • Merci pour tes mots Summer Girl, et désolée pour ton papa …. Je crois qu’on ne dit jamais au-revoir comme on l’aurait imaginé… dans mon cas j’aurais pu car maman a été maintenant quelques jours avant que l’on sache que son cerveau était fichu… donc je l’ai vu encore toute chaude, avec un air paisible. mais je n’ai pas su lui parler, pour moi elle était déjà morte … Le plus important est de dire au revoir avec son coeur !
      Belle journée

  12. Plein de jolies pensées pour toi Catherine et beaucoup de courage à toute votre famille c’est une très jolie déclaration que tu lui as écriTe…

  13. J’ai fêté mes 25 ans hier, je n’ai pas réussi à sourire de la journée, période noire pour moi en ce moment. Merci pour ton message qui m’a remis 2,3 trucs en places !

    • Merci Aurore pour tes quelques mots et j’espère qu’un mois plus tard la période noire s’est un peu éclaircie…. Courage en tous cas, il n’y a pas de petites peines…! Mais ça va aller pour toi j’en suis sûre ! belle journée

  14. Merci Catherine de nous rappeler combien la Vie est Précieuse…❤ Paix à ton âme et aux coeurs de ceux qui vous aiment…

  15. Hoooo la la je n’ose imaginer cette étape de vie, ni pour moi, ni pour mon fils. Il nous reste tellement de choses à vivre ensemble. un rappel que chaque instant est si précieux. Des gros bisous à cette famille.

    • Merci Woodyealine pour tes bisous 🙂 il faut continuer à vivre de plus belle sans penser que ce moment arrivera !

  16. J’ai perdu mon papa il y a bientôt un an 1/2 et je n’arrive toujours pas à réaliser complètement.
    Pense à elle, parle d’elle, elle restera un peu à tes côtés ainsi.

  17. Je reviens j’ai une poussière dans l’œil… Mon papa n’est plus j’ai perdu une partie de moi, je redoute ce moment pour Maman. Courage Morgane..elle vit en toi

  18. juste parce que je me retrouve dans ces mots et que j’ai envi de vous partager ce merveilleux poème :

    “L’amour ne disparaît jamais
    La mort n’est rien
    Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté
    Je suis moi, vous êtes vous
    Ce que nous étions les uns pour les autres
    nous le sommes toujours.

    Donnez-moi le nom que vous m’avez
    toujours donné
    Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait
    N’employez pas un ton différent
    Continuez à rire ensemble
    Priez, souriez, pensez à moi.

    Que mon nom soit prononcé à la maison
    comme il l’a toujours été
    Le fil n’est pas coupé
    Pourquoi serais-je hors de votre pensée
    simplement parce que je suis
    hors de votre vue ?
    Je vous attends
    Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin
    Vous voyez, tout est bien.

    Saint Augustin”
    <3<3

  19. Les mots me manquent Morgane, je suis moi aussi orpheline de mon papa depuis 6ans…déjà. Merci pour ce partage.

  20. Le 7 avril, nous avons pensé fort à ma maman avec mes 2 garçons (qui ne l’ont pas connue) pour ses “60 ans”.
    Nous avons regardé des photos, même pleuré mais le plus cadeau est de la garder dans nos coeurs et de penser fort à elle….
    Courage, on vous envoie des douces pensées.
    Audrey, M et E

    • Merci Audrey pour vos pensées à tous les 3. Tu as 1000x raisons, il faut penser aux absents en souriant et profitant à fond de la vie. Belle journée

  21. Morgane. Ton texte m a émue aux larmes et ramenée presque 5 ans en arrière. .. j’aurais pu écrire ses lignes… maman est morte alors que je venais de lui annoncer ma grossesse . J’aimerais maintenant réussir à transmettre à mes petits la générosité et la simplicité de leur Manoue que malheureusement ils ne connaîtront pas. 5 ans bientôt et elle me manque toujours autant. Bon courage Morgane ce genre de blessure sait se rappeler à nous par pics de spleen mais très vite on revient aux vivants. En tous cas c’est un très beau texte hommage à votre maman.

    • Merci Isachapo pour tes mots. J’imagine ta colère d’avoir perdu ta maman avant de pouvoir lui présenter ton bébé … Mais la vie est ainsi faite et nous devons en profiter à fond ! Belle journée

  22. Plein de courage à toi dans cette terrible épreuve. Ton texte est très poignant. J’ai arrêté de respirer pdt toute sa lecture….

  23. Magnifique. J’ai eu pleins d’images qui me sont parvenues pendant la lecture de ce témoignage, ça m’a remué le coeur. Je peux pas en dire plus. Merci

  24. J’ai lu votre texte cette nuit en allaitant mon fils. Mon fils de 3 mois que ma Maman ne connaitra jamais, elle qui est décédée pendant ma grossesse. Et cette nuit j’ai pleuré en silence comme souvent depuis cet AVC et ces longues semaines de coma.
    C’est difficile de parler à ma fille de sa Mamie qui l’aimait tant mais je crois que ça nous fait du bien à toutes les deux !
    En tous cas bon courage et merci pour ces mots remplis de sens pour moi.

    • Merci Aurélie pour tes mots. J’imagine ta tristesse et ta colère d’avoir perdu ta maman avant d’avoir pu lui présenter ton bébé … C’est difficile parfois d’en parler aux enfants mais eux ne se prennent pas la tête. Ce WE nous allons voir mon papa et ma fille m’a dit “mais Mamipou ne sera pas là parce qu’elle est morte, c’est quand même dommage qu’elle soit morte”, et elle est partie jouer…!!!! voilà tout simplement ! Belle journée et courage

Leave a Reply to Virginie Cancel reply