Ceux qui font, celle que vous êtes

In Humeurs
Scroll this

Ce sont les autres qui font celle que vous êtes.

Ceux juste à côté de vous.

Ces amies qui partagent votre vie: de loin, de près, avec intérêt.

Celles à qui l’on confie tout, même l’inavouable.

Celles avec qui l’on peut rire et pleurer dans la même phrase.

Nous sommes, dans ce groupe, extrêmement singulières, toutes mères, toutes uniques.

Nous nous connaissons depuis plus de quinze ans.

Il y a eu tous nos moments de vie…

et aujourd’hui, nous fêtons chacune, notre tour, nos quarante ans.

F92A8871 F92A8880 F92A8886 F92A8896 F92A8904 F92A8921 F92A8922 F92A8932 F92A8937 F92A8960 F92A8968 F92A8986 F92A8989 F92A8992 F92A9000 F92A9058 F92A9068.

Nous sommes toutes si différentes et pourtant, une chose nous rassemble et nous unit:

Ce plaisir sincère d’être ensemble et de partager tout: le bon comme le mauvais.

Alors si ce sont les autres qui font celle que vous êtes.

Elles font de moi une personne riche de ses amitiés: entourée et aimée.

Merci les amies.

Je vous embrasse fort

Elisa

18 Comments

  1. De bien jolis mots et de belles photos.
    Je me demande comment tu peux tenir toute une Soirée Avec de si hzuts talons ✌
    Bonne Soirée
    Chloé

  2. Jolies série de photos en noir et blanc et belle déclaration pour vos Amies..!!.
    Passez une bonne soirée..

  3. Je suis tellement d’accord avec toi, j’ai les mêmes amis depuis toujours, ceux avec qui on peut rire et pleurer à la fois, qui sont là dans les bons comme les mauvais moments, ceux de la vie… la vraie
    Je t’embrasse fort <3

  4. Être en totale confiance et se sentir aimé dans le regard de ceux qui nous sont proches; voilà de précieux atouts pour se construire et avancer ensemble dans la vie.

    Parce que seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin !

  5. J’ai ressenti cela avec des nouvelles copines l’année dernière. Une si belle année et intense celle de mon 1er bébé. Nous étions 4, à rire, à pleurer, à s’écouter, à kiffer les petits bonheurs. Je suis sincère, entière et aujourd’hui 5 mois plus tard je vis très mal la séparation car l’une d’entre elle m’a fait extrêmement mal. Je suis tombée dans le piège de sa névrose. C’est une personne toxique, paranoïaque, persécutée. Tout cela pour dire que l’on connaît réellement ses amies, que celles qui sont là depuis toujours. Laititia, Caroline, Anne et Nadia je vous aime.

  6. J’aime bien le mot “sororité”, c’est un peu ce à quoi me font penser les photos. Belle journée!!

  7. C’est rigolo, je viens de poster un article qui dit peu ou prou la même chose 🙂 J’ai 25 ans mais ça me réconforte de voir qu’aux alentours de la quarantaine rien ne change vraiment 🙂 C’est plutôt apaisant au final!
    Aux amies, et à la vie
    A très bientôt <3

  8. Les amies, les vraies se comptent sur les doigts de la main, mais elles sont toujours là.
    Les meilleurs sont les plus anciennes pour moi aussi…
    Des bises
    Marion

  9. whaou que vous êtes toutes belles ! bravo d’avoir cultivé ce lien si particulier de l’amitié.
    c’est une chance que nous devrions tous avoir, compter & partager avec des amitiés qui durent

  10. Quel bel article. Les photos me touchent. En les parcourant je me dis “elles ont le visage radieux, elles sont belles et stylés. Toutes ensemble elles sont belles. Chacune à leur façon aussi.” En regardant les photos, je me fait la remarque “je crois que je parait plus vieille qu’elles certains jours.” Oui mais voilà, moi je vais avoir 25 ans cet été. Je viens de passer la première épreuve d’un concours que je prépare depuis longtemps. La pression retombe, “l’après-concours” qu’ils disent. Sauf que voilà, je ne ressent rien. J’ai fait au mieux pour ce concours. Mais comme je manque de confiance en moi je préfère ne pas m’avancer et j’attends mi-mai pour avoir les résultats. Alors je n’ose pas lâcher complétement, ni me féliciter d’en être arrivé là. C’est comme ça j’ai toujours peur. J’ai même eu peur de me plonger corps et âmes dans les révisions. Oh j’ai travaillé, mais pas au maximum. Enfin je crois. Je ne sais pas pourquoi je dis ça. Je me cherche des excuses. Je suis toujours dans la lune. A espérer un futur proche, à me projeter, à avoir pleins d’envie. Mais quand il s’agit de faire les choses, de choisir, et même de profiter de la chance que j’ai et bien je ne sais pas faire. Ou alors ce n’est pas assez bien. Ou alors je suis des règles. Non mais ce que je peux m’énerver à toujours temporiser les choses qui me concernent ! En fait en général je ne me préoccupe pas vraiment de ce que je pense / aime/ voudrais. Enfin si, mais je n’ai pas toujours le cran d’affirmer ce que je pense/aime/voudrais et je finis par ne plus savoir de quoi il s’agit. Peut être qu’à 40 ans je serais plus à l’aise avec ça. Avec moi même. Mais d’ici là je devrais peut être “être dans la vraie vie” pour avoir une chance d’être celle que je suis. Je vais continuer à consulter ton blog pour prendre une bouffée de la vraie vie. C’est mon ordonnance du soir. Bonne soirée Elisa.

  11. Très joli blogue que ton blogue que j’ai découvert tout récemment. Les blogues sont nombreux sur la toile mais, rares sont ceux dans lesquels on a l’impression de se retrouver.

    J’espère pouvoir te lire encore longtemps !

    Marie (blogueuse montréalaise 🙂

Submit a comment