Brève de métro #6

In Humeurs
Scroll this

Il attend à Concorde sur le quai, se donne l’air occupé de celui qui n’est pas là pour rien.

Il laisse passer trois trains.

Il attend et ne peux plus s’empêcher de guetter.

A chaque jolie jeune femme qui passe, je le vois se questionner.

Et puis six trains sont passés et ton son être s’affaisse doucement.

Son énergie semble l’avoir abandonné.

Il ramasse son sac et commence à s’éloigner.

Joseph?!!

Une onde le parcourt et le pousse à se redresser.

“Je t’attendais sur l’autre quai”.

Et pendant qu’ils marchent d’un peu trop près, je vois sa main l’effleurer.

L’amour s’était trompé d’arrêt.

Je vous souhaite une belle journée

Elisa

19 Comments

  1. Comme c’est charmant et comme il a du battre ce coeur….
    Mia, je t’adore, et ce petit doigt dans le nez !
    Baisers ma chérie

  2. en plus de ça tu es poète! merci pour cette fraîcheur du matin

  3. Quelques mots et on est déjà de tout coeur avec Joseph….heureusement quelques mots plus loin Marie le retrouve ……Ouf la journée sera belle!

  4. J’adore ces brèves vraiment, j’ai passé tellement de temps à imaginer la vie des gens en attendant le train !

  5. Tres jolie cette histoire.
    Et ce petit dooigt dans le nez trop classe comme on aime.

  6. Jolie brève . J’adore te lire. Belle journée! Et spéciale dédi-Classe à Mia! Finger in the nose!!
    Bisous
    Sonia

  7. Oh j’adore, merci Elisa!! Ca met des paillettes dans cette grise journée 🙂

  8. Tu as le don de voir la beauté et la vie partout ! Aller dans le métro est souvent un passage obligé où tous se ferment sur eux ou pire, se sentent en insécurité et se regardent l’air suspicieux. J’adore imaginer la vie des gens dans le métro, encore un des seuls endroits où l’on croise des personnes que l’on n’aurait pas l’occasion autrement. A méditer demain dans le métro… Merci Élisa

  9. J’étais si triste pour ce pauvre monsieur et puis boum la jolie fin j’adore, l’amour n’est pas toujours la ou on pense l’attendre, 🙂

Submit a comment